Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

De nuit

Nuit sur le chemin

 

On aura beau faire, une goutte d’eau fera toujours déborder, un soir, une nuit, un vase déjà trop rempli. Et, par fatigue accumulée, l’on vitupèrera.

 

On aura beau râler, notre brin de colère exténuée ne sera jamais rien dans l’immensité d’un amour si proche qui, pourtant, nous dépasse. Et l’on se prendra à espérer.

 

Alors, que ce soit la lourde grisaille, le pesant brouillard ou même la nuit noire, il fera beau croire.

 

Commentaires

1. Le vendredi, novembre 27 2009, 10:04 par Henri

Courage +++

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/862

Fil des commentaires de ce billet