Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Et c'est ainsi qu'il est grand...

 

Instants rares où tout se fait silence :

Prosternation, adoration,

Hommes et anges à genoux.

 

Tout respire l’humilité,

Tout semble vraie liberté,

Genoux pliés, tête inclinée.

 

Il n’y a rien ici sinon la nudité d’une croix.

Mais peut-être y a-t-il finalement tout,

Dans un silence d’en bas qui est concert d’en-haut,

Dans la discrétion d’un silence, si plein qu'il révèle la profondeur d’un amour.

 

Commentaires

1. Le jeudi, janvier 28 2010, 12:12 par Nitt

Le jour où tu sors un recueil de textes, fais-le savoir que je me précipite dessus !

Ton texte donne envie de faire silence et de prier à son tour... Merci.

2. Le jeudi, janvier 28 2010, 18:49 par Maggy

:-)

3. Le vendredi, janvier 29 2010, 19:16 par Zabou

Oui, Maggy, on sait que tu sais où a été prise cette photo ;-)

4. Le samedi, janvier 30 2010, 02:17 par TED

J'aime les deux : le texte … et la photo ! ;-)

5. Le samedi, janvier 30 2010, 21:27 par Zabou

@ Nitt et Ted : merci !

Et les deux sont faits pour aller ensemble.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/909

Fil des commentaires de ce billet