Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Au rapport !

 

A mes compagnons d’infortune

 

Il n’aura échappé à aucun de mes lecteurs attentifs que je me lance cette année dans une folle aventure (outre celle de la foi, mais c’est une autre histoire), celle qui a nom agrégation. Agrégation de lettres modernes, cela va de soi. Bien sûr, il faut lire. Et même lire beaucoup. Il y a ces livres, tous ces livres au programme que l’on déguste, dévore ou dont on se délecte en première lecture pour occuper nos vacances qui seraient par trop oisives sans agrégation.

 

Mais, dans la vie d’une agrégative, il y également un autre type de lecture. Celle dont on vous bassine  dès la rentrée (i.e. hier pour ceux qui ne suivent pas) à chaque CM, à chaque TD : « lisez les rapports de jurys mes petits ! Vous y trouverez la Voie ! ». Alors l’agrégatif ouvre le site de son ministère de tutelle (béni soit-il dans les siècles !) et se dit qu’il va lire avec plus d’attention ce qu’il ne faisait jusque là que parcourir : cette méta-littérature créée pour lui, rien que pour lui, juste pour la grandeur de son âme et la noblesse de son coeur parcours.


Cette méta-littérature a ses attentes génériques particulières auxquelles elle ne peut couper. L’impétrant y lit d’abord la litanie des noms de tous ses futurs correcteurs, ce terrible Jury auquel il doit se fier et se plier, courbant la tête, bassement servile. Puis les statistiques du concours, seules mathématiques dans un registre où les chiffres ont tendance à disparaître. Et là, l’agrégatif a peur… On l’encourage à y croire – il y a 9 places de plus cette année par rapport à 2010 ! – mais il voit bien que cela fait déjà une place de moins par rapport à 2009. Quand certains êtres préparent des échéances en 2012, d’autres préparent un simple concours en avril 2011. La lutte sera rude, la tâche immense pour faire partie des 89 élus. Mais c’est écrit, et quod scripserunt, scripserunt : « « La lecture de ce rapport et de ceux des précédentes sessions, qui gardent leur actualité, éclairera tous ceux qui désirent obtenir le titre prestigieux de professeur agrégé. »

 

Et puis, dès le début, nous sommes surtout prévenus, bande de petits malins que nous sommes : « L’expérience prouve que les paris et les supputations sont toujours déjoués. » Voilà, c’est dit : souffrez mes petits, vous ne saurez pas vous jouer de nous. L’agrégation réclame chaque année encore et encore son quota de jeunes gens et de jeunes filles qui peinent ensemble dans leurs amphis froids ou/et surchauffés et vous êtes les prochaines victimes.

 

S’ensuivent de nombreux conseils méthodologiques, des points de présentation et un tirage d’oreilles en règle contre les fautes d’orthographe et d’expression. « Pour un relevé précis des fautes de grammaire, de syntaxe, d’orthographe et de lexique les plus fréquemment commises par les candidats à l’agrégation de lettres modernes, ainsi que des maladresses stylistiques les plus courantes, on se reportera aux rapports des années précédentes, celui de 2007 tout particulièrement (nous ne saurions trop insister sur l’utilité de la lecture de ces quelques pages) » ; « Faut-il rappeler enfin qu’il est indispensable, afin d’obtenir une note supérieure à la moyenne, de traiter le sujet ? » Jardin d’enfants en bas âge, quand tu nous tiens…

 

I/ Etc. II/ Etc. III/ Etc. J’arrête là, afin de poursuivre avec sérieux jusqu’au bout ma pieuse lecture. Les amis, on va souffrir cette année. Mais comme le relevait une amie en lisant un autre rapport de jury  pour nous donner une touche d’espoir: « Un oral se prépare aussi en se reposant et en se rappelant que si belle et grande est l’agrégation, il existe aussi autre chose dans la vie. » Ce à quoi j’ai grande envie de répondre : Amen.

 

Commentaires

1. Le mardi, septembre 28 2010, 22:55 par Isabelle

Un seul mot: courage!
;-)

2. Le mardi, septembre 28 2010, 23:02 par Pierremouth

J'ai comme une envie de dire : " Ave, Agregator, morituri te salutant ! " ...

3. Le mardi, septembre 28 2010, 23:09 par Kenza

Je te souhaite plein de courage !

4. Le mardi, septembre 28 2010, 23:10 par TED

Extrait du rapport du jury 2011, dans la parties comprenant les statistiques, au sujet des notes obtenues par les candidats :
" Une candidate, Z**** the t*******, a obtenu les meilleures notes dans toutes les épreuves. Le jury félicite cette lauréate. "

5. Le mercredi, septembre 29 2010, 08:21 par Tigreek

Agrégation : chemin vers la gloire, mais abrupt. Préparez vos chaussons d'escalade, la falaise terminale a fait plus d'un mort...

Allez Zabou, si tu veux je te pare et je prévois un bon gros crashpad bien moelleux ;)

6. Le mercredi, septembre 29 2010, 08:41 par Anne-Claire

Comme l'impression qu'on va réactiver certaines petites choses avec Isabelle ;-)
+1 pour TED !

7. Le mercredi, septembre 29 2010, 23:12 par Isabelle

@ Anne-Claire: pas de problème, on commence quand?
;-)

8. Le jeudi, septembre 30 2010, 00:28 par Zabou

@ Isabelle et Anne-Claire : merci... je sens la conspiration venir (en même temps la seule heure de ce commentaire en montre peut-être le besoin ? ;-))

@ Pierremouth : et miroir, chère collègue ! Bona nox et à tout pour le latin ! 

@ Kenza : merci à toi :-)

@ TED : hmm... tu me fais peur là plutôt ! 

@ Tigreek : volontiers ! Merci itou ! :-) 

(Oui, Anne-Claire et Isabelle, je vais me coucher d'ici 10 min !)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/1022

Fil des commentaires de ce billet