Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Engagez-vous, rengagez-vous !

 

- Ah oui, vous êtes de la famille de Zabou ! Et comment que je la connais ! Elle est très motivée et impliquée.

- Trop impliquée.

 

Propos rapportés, propos pas à discuter parce que venant d’un aîné ? L’histoire fut assortie d’une morale m’expliquant en gros que la messe du dimanche, c’était bien, mais largement suffisant. Ah oui…

 

Ben… ben non.

Je ne peux pas adhérer à cela et, au-delà de cet exemple somme toute ridicule, dérisoire et banal, je repense à tous ces appels lancés à la paroisse en début d’année et qui demeurent bien souvent, trop souvent, sans réponse. Chaque année, cela me peine vraiment.

 

Bien sûr, il ne s’agit pas de stigmatiser ceux qui sont déjà overbookés, ceux qui ont déjà à peine le temps de voir et de vivre avec les leurs – ce qui est la priorité ! –, mais plutôt de pointer une attitude qui, à mon sens, n’est pas très juste.

 

Chrétiens, notre vie de foi ne peut se limiter à la messe du dimanche. Parce que la Foi, c’est avant tout un don, une folle histoire d’amour et que l’amour n’a pas de mesure.

 

Bien sûr aussi, aller à la messe le dimanche demande une réelle fidélité, un premier engagement… mais qu’est ma Foi si elle ne cherche pas à rejaillir sur toute ma vie ? Si elle ne s’engage pas quel que soit cet engagement, qui peut être celui si invisible mais si essentiel de la prière –, quelle est-elle ? Comment saurait-elle porter du fruit ?

 

Il ne s’agit pas de distribuer ici des bons et des mauvais points entre de bons et de mauvais chrétiens : ce serait ridicule, même tout à fait nul. Il s’agit de voir, de chercher comment vous, comment toi, comment nous, comment moi on peut servir le Christ.

 

Alors, on ne cherche pas avant tout à calculer en termes de stratégie, en « heures prises de disponibilité », à se dire « pas assez », « assez » ou « trop » impliqué, on cherche à savoir comment incarner au mieux notre Foi, selon les dons qui nous sont donnés et les services qui, ici ou là, nous sont demandés.

 

Et, toujours, l’on prie au moment de s’engager. Toujours.

 

Car l’engagement n’équivaut pas à l’activisme : c’en est même le contraire ! Quand bien même certains engagements demandent le sacrifice d’une bonne partie de son temps libre… Et c’est la raison pour laquelle il faut discerner, et y revenir souvent, pour toujours mieux s’ajuster : en priant, en demandant conseil aussi.

 

S’engager, se réengager…

Ce n’est pas chercher la gloriole, ce n’est pas faire des actions spécialement éclatantes : tout acte fait avec amour valant autant aux yeux du Seigneur.

Ce n’est pas non plus juste « s’impliquer » dans telle ou telle action pour s’impliquer.  

S’engager, c’est chercher à vivre sa Foi, de son mieux.

 

Je suis une des pierres de cette Eglise à laquelle j’appartiens.

Sans moi, l’édifice d’ensemble tient bon mais sans moi, il y a un trou, tout petit certes, mais un trou réel dans l’Eglise.

Et avec le froid hivernal qui arrive et les grandes tempêtes qui nous secouent périodiquement, c’est mieux qu’il n’y ait pas de trous, mais que tout tienne et se tienne ensemble, non ?

 

Commentaires

1. Le mardi, novembre 1 2011, 08:44 par Corine

Récemment un ami m'a rappelé qu'il ne fallait pas faire de comptes en amitié...je repense à cela en te lisant: dans l'amour non plus, dans celui qui nous porte vers le Christ non plus, dans l'expression de notre Foi encore moins: alors oui,je suis d'accord avec toi, ne compte pas Zabou, ni ton temps, ni tes prières, ni tes messes,vis-les, prie et continue à prier, mais ne faisons pas de comptes ni pour nous, ni pour autrui, et s'il faut en rendre, c'est à Lui seul.Chacun son allure pour le rejoindre sur Son chemin.Belle fête de Toussaint :-)

2. Le mardi, novembre 1 2011, 09:02 par Incarnare

Zabou, merci pour ce bon billet qui m'inspire quelques réflexions.

1. Tout service d'Eglise porte une dimension missionnaire.. et nécessite d'avoir conscience de l'amour du Christ ! Tous, même parmi les baptisés, n'ont pas cette chance. En bref, tu as reçu plus que beaucoup d'autres, je ne suis pas surpris que tu ressentes l'appel à donner plus.

2. Chacun de nous connaît différentes périodes. Certains engagements trop lourds, même pris en tout bonne volonté et dans la prière, peuvent nous conduire à nous détacher de l'essentiel, au risque de nous dessécher. Parfois, il est de notre devoir de nous limiter à la messe du dimanche.

3. Pour les parents, la famille, 'église domestique', est le premier engagement.

4. Nous sommes appelés à investir notre temps, notre argent mais aussi nos talents.. et dans ce domaine, on ne peut vraiment pas dire que l'Eglise soit douée, dans ses "ressources humaines" ou sa "gestion des compétences". Faire faire de la saisie de données à une bac +8 est sans doute un bon exercice d'humilité, mais probablement une erreur. Le temps des bénévoles étant gratuit, il est aussi tentant d'en abuser ou de le sous-utiliser.

5. l'engagement ne recherche que la gloire de Dieu.. mais j'ai vu des gens avaler des remarques assez peu charitables dans le cadre de leur service.. il est important de prendre soin de l'humanité et de la sensibilité de chacun.

3. Le mardi, novembre 1 2011, 09:26 par Eliette

+1000 =) (mauvais plan de commenter après Incarnare :P)

4. Le mardi, novembre 1 2011, 12:25 par Lionel

Il n'est pas surprenant que ce propos anti-chrétien vienne d'une personne de la famille, c'est annoncé dans l'Evangile, pas l'évangile des pharisiens qui interprètent le contraire de ce qui est écrit ou même lu le Dimanche (voir l'Evangile de ce Dimanche à ce sujet...), mais l'Evangile de Notre Seigneur Jésus Christ.

5. Le mardi, novembre 1 2011, 12:34 par Edel

Ah, oui. Parfois, quand on s'engage un peu plus, autour, certains ne comprennent pas... Peut-on limiter son amour ? Non, il l'est déjà bien assez par nos faiblesses ! Simplement, il faut savoir dans quoi le diriger... Et ça s'appelle le discernement.
Incarnare : +1
Eliette : +1 aussi, surtout pour la parenthèse...

6. Le mardi, novembre 1 2011, 15:08 par Zabou

Je passe en coup de vent donc simplement quelques mots en réponse brouillonne et (trop) générale : 

- D'abord, précisons : il ne s'agissait pas de parler et de détailler mon cas personnel ici, hein, mais de partir de celui-ci pour élargir vers une réflexion sur l'engagement chrétien :-) 

- Parfaitement pour le discernement et les différentes périodes de notre vie, et c'est bien pour cela, qu'outre la prière, j'ai précisé ceci : "Et c’est la raison pour laquelle il faut discerner, et y revenir souvent, pour toujours mieux s’ajuster : en priant, en demandant conseil aussi." Il me semble que l'accompagnement spirituel joue un rôle essentiel quand on effectue un service d'Eglise. Toutefois, quand je parle d'engagement, cela peut tout simplement être celui de la prière, celui du quotidien (le "devoir d'état" en famille par exemple) c'est pour cela qu'il me semble qu'un chrétien a toujours à être "engagé", même de manière totalement invisible ! 

 - Tout à fait ok pour les RH dans l'Eglise parfois à revoir. 

- Et tellement, tellement, d'accord avec ton point 5 incarnare... Mais nous restons humains travaillant avec d'autres humains ! Alors, il y a toujours un vrai travail de charité à laisser se faire en chacun ! 

Et, comme le rappelle Corine, belle fête de la Toussaint à chacun ! :-) 

7. Le mardi, novembre 1 2011, 19:42 par Incarnare

Eliette et Edel : mon commentaire n'avait pas pour but d'épuiser la discussion ! il s'inscrit plus dans la continuité de celui de Zabou et dans un partage d'expérience que comme un débat, et votre contribution est plus que bienvenue !

8. Le mardi, novembre 1 2011, 20:54 par Zabou

@ incarnare : +1  ;-p 

9. Le dimanche, novembre 6 2011, 11:54 par C.S. Indhal

+1
Et j'ajoute qu'on peut aussi s'engager comme chrétien dans son activité professionnelle (à un plus ou moins grand degré selon l'activité en question, bien entendu ; le tout étant de simplement vivre cette activité chrétiennement, avec la Vérité et la Charité comme principes fondamentaux). Ca ne demande pas forcément plus de temps et d'énergie… Mais plus de prière, de Foi et d'amour. Je crois que chacun en est capable là où il est, à sa petite mesure, humblement. Et avec l'Esprit.

10. Le mercredi, novembre 9 2011, 23:49 par Sophie

Oui, c'est mieux que tout tienne!!! Bisous Zabou.

11. Le dimanche, novembre 13 2011, 23:57 par Zabou

Et bises Sophie ! ;-) 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/1178

Fil des commentaires de ce billet