Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Pontifier entre sujet premier et sujet second

 



Il y a une semaine, les évêques tenaient leur assemblée plénière d’automne à Lourdes. À l’issue de celle-ci, Mgr Vingt-Trois, président de la Conférence des évêques de France a prononcé un discours de clôture rappelant quelques points de leurs travaux. Le mieux, c’est bien sûr d’aller le lire, il est par ici ! >>

 

Evidemment, en ces temps de débat, le mariage homosexuel a été au programme des discussions des évêques pour dire de manière nette leur posture. Cela m’interpelle comme, je pense, tous ceux qui cherchent à comprendre et à dire la position de l’Église autour d’eux qui n’est pas aussi simpliste qu’on veut ici ou là le faire croire.

 

Mais un point qui a tout particulièrement attiré mon attention dans cet excellent discours de clôture, c’est le suivant :

 

« Nous regrettons que le choix du gouvernement polarise tellement les attentions sur un sujet qui finalement reste second. »

Car il est essentiel.

 

Si les initiatives de débat se multiplient – ce dont on ne peut que se réjouir s’il s’agit d’un vrai débat et non d’un dialogue de sourds, lequel tend malheureusement ces derniers temps à prédominer – cela ne doit pas masquer le premier sujet, l’autre, la vraie urgence, celle de l’homme et plus particulièrement celle de l’homme qui souffre.

 

Et nos multiplications de billets, de liens, d’argumentations, de propos divers ou même de silence n’auront de sens que si nous nous battons chaque jour concrètement pour que le mal-aimé soit un peu plus aimé, pour que le pauvre le devienne un peu moins, pour que l’homme puisse toujours plus et toujours mieux accéder à sa pleine dignité d’homme en Fils de Dieu qu’il est.

 

Ce pas, ou plutôt ce pont à faire entre sujet premier et sujet second, c’est à nous de le bâtir chaque jour, de tout notre être ; 

En notre coeur, à l'instar de la croix et du poisson sis au coeur du logo de la Conférence des évêques de France, et au coeur du monde. 

En ne criant pas avec les loups mais en demandant humblement à Dieu, dans la prière, la grâce d’être ce pont.

Pour en empreindre nos actes et nos billets,

Pour empreindre nos paroles de la Sienne.

 

P.S. – N.B. : attention, je ne répondrai pas aux commentaires venant faire une quelconque provoc’ sur le mariage homo, que cela soit pour ou contre. Il ne s’agit pas ici de discuter de mon opinion ou de celle de l’Église sur le sujet. En revanche, si vous voulez en causer avec moi, y a pas de soucis, vous cliquez sur le formulaire de contact en haut à gauche ou m’envoyez un mail directement si vous me connaissez déjà à côté. With Love.

 

Commentaires

1. Le mardi, novembre 13 2012, 21:02 par Corine

Pas trop envie de débattre, en tous les cas ici ;-) mais en te lisant, encore une fois, des images: celles d'un Christ qui n'a pas dit que tout était bien ou bon ou facile ou acceptable, mais qui a reçu, accueilli, écouté, aimé celui ou celle qui se présentait devant lui, comme il ou elle était, là où il ou elle en était arrivé. C'est de cet Amour-là qu'il s'agit de mettre dans nos vies, non?

2. Le mardi, novembre 13 2012, 21:43 par fanfan

Merci pour ce billet et le commentaire de Corine, qui nous ramènent à l’essentiel
Cela fait grand bien, en ces temps enlaidis par trop de prises de positions hargneuses (de quelque côté que ce soit...)
Boue de nos débats. Tristesse.
(non, je n'irai à aucune "manif" !)
Intuition que Dieu nous attend ailleurs...

3. Le mercredi, novembre 14 2012, 02:14 par Nitt

Ils ne sont pas bêtes nos évêques. Merci pour ce billet Zabou, il me conforte dans l'idée que bon, d'accord, oui, au début on s'échauffe plus ou moins sur le sujet, mais finalement, à force, il est raisonnable de laisser couler. Et de se contenter de prier. Et ça, ça se passe dans nos cœurs toujours imparfaits, toujours à convertir. Tu as raison de nous rappeler que c'est là le plus grand travail à accomplir.
"La mission intérieure."

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/1332

Fil des commentaires de ce billet