Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

L'humble éclat du pardon (Tolstoï)

Un peu de littérature, 
Pour parler de don, 
Pour parler de Pardon. 


"Alexis Alexandrovitch le retint et lui dit : 

- Veuillez m'écouter, c'est indispensable. Je me vois contraint de vous expliquer la nature des sentiments qui me guident et me guideront encore, afin de vous épargner toute erreur par rapport à moi. Vous savez que j'étais résolu au divorce et que j'avais fait les premières démarches pour l'obtenir, il faut l'avouer, après de longues hésitations ; mais le désir de me venger d'elle et de vous avait fini par lever mes scrupules. La fatale dépêche ne changea rien à mes dispositions. Bien plus, en venant ici, je souhaitais sa mort, mais…


 

Il se tut un instant, balançant de lui dévoiler le sentiment qui le faisait agir. 

- Mais, reprit-il, je l'ai revue et je lui ai pardonné. Le bonheur de pouvoir pardonner m'a clairement montré mon devoir. J'ai pardonné sans restriction. Je tends l'autre joue au soufflet, je donne mon dernier bêtement à celui qui me dépouille. Je ne demande qu'une chose à Dieu, de me conserver la joie du pardon. 


Les larmes remplissaient ses yeux ; son regard lumineux et calme frappa Vronski. 

- Voilà mon attitude. Vous pouvez me traîner dans la boue et me rendre la risée du monde, mais je n'abandonnerai pas pour autant Anna et vous n'entendrez pas un mot de reproches de moi. Mon devoir est nettement tracé : je dois rester avec elle, je resterai. Si elle désire vous voir, je vous ferai prévenir, mais je crois que pour le moment, il vaut mieux vous éloigner… 



Des sanglots étouffaient sa voix ; il se leva. Vronski fit de même, courbé en deux et le regardant en dessous. Incapable de comprendre les mobiles qui dirigeaient Karénine, il s'avouait cependant que c'étaient là des sentiments d'un ordre supérieur et qui ne cadraient guère avec le code de convenances auquel il obéissait d'ordinaire." 

in Léon Tolstoï, Anna Karénine


Commentaires

1. Le lundi, septembre 2 2013, 18:03 par Nitt

Ah, c'est beau. Merci.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/1450

Fil des commentaires de ce billet