Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Parce que, loin d'un parfois, Lui écrit en toujours

Parfois, je ne l'écoute pas. 

Surtout quand j'ai l'esprit préoccupé 

Et que je pense à tout sauf à l'écouter. 


Parfois, j'ai l'impression de la connaître par coeur, 

qu'elle n'a plus rien de neuf à me dire, 

qu'elle ronronne en moi, bien huilée. 


Parfois, je ne la comprends pas, 

Je la trouve bizarre, 

Pas conforme à ce que j'attendais. 


Parfois, je tente de la tordre pour m'arranger

Y trouvant ce que je veux bien y trouver

Et non pas ce que Lui veut m'y faire trouver. 


Mais quand je plonge vraiment dedans, 

Quand je la lis, même préoccupée, même ennuyée,  

Même quand ce passage ne me parle absolument pas

Mais que je demande à l'Esprit Saint de m'aider à lire, à comprendre, 

De m'aider à la laisser retentir et résonner plus profondément, 

Elle n'est plus ce simple texte. 


Toujours, quand je la lis en priant, 

Elle vient se poser en moi, sur mon coeur, 

D'un mot, d'une attitude, d'un lien inattendu, 

D'un choc devant un absolu si immense ; 


Toujours, elle me parle de Lui, des autres, puis aussi de moi. 

Elle ne me dit pas forcément des mots très tendres, 

Elle me met face à mes propres contradictions, 

Et même quand elle me tranche à vif, 

Parce qu'elle révèle que ma vie est bien loin de ce que l'on y proclame, 

Elle, me fascine, Sa Parole 

A écrire en toujours, 

A vouloir parcourir le monde à travers nous,  

A ne cesser de parler d'Amour. 


Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/1461

Fil des commentaires de ce billet