Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Comme une prière de coin prière

On peut suivre via Facebook aussi !


Il y a le Livre qui Te dit ; 

Et tous ces livres qui Te prient, qui Te disent, qui voudraient bien Te clamer dans une fidélité toujours à renouveler ; 

Mais ils sont toujours en deçà, car, Toi, Tu demeures toujours au-delà : 

Dans le nouveau-né sans force, 

Dans ces regards d'amour qui donnent, qui enveloppent de tendresse sans jamais rien garder, 

Dans la faiblesse nue de la croix. 

Tout est impuissant à Te dire et pourtant Tu T'y révèles 

Puisque Tu demeures au creux et surtout au cœur, de notre humanité qu'il T'a plu de prendre 

Pour nous sauver, en un ultime et éternel embrassement. 

Commentaires

1. Le vendredi, janvier 17 2014, 09:52 par Tigreek

J'aime beaucoup la petite croix perchée au dessus de la crèche en guise d'étoile... ;)

(et ton texte aussi !)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/1499

Fil des commentaires de ce billet