Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Bulletin météo d'horizon biblique

Qui dit période de conseils de classe dit période passée à remplir des bulletins. 

C'est dur et pas seulement au niveau de la masse de travail qui est pourtant réelle. 

Je prie énormément avant de le faire, et pendant aussi d'ailleurs. Il faut trouver le mot juste, oui, mais, pire ne jamais enfermer l'élève dans un statut. Et ce n'est pas si facile de s'empêcher d'écrire : "tu es comme ceci, tu es comme cela". 

Ce matin, j'y pensais durant la messe tant était fort le rapport à la Parole dans les textes. 

La Parole de Dieu, elle, elle n'enferme jamais, même quand elle dit un "tu ne feras" ; Elle ne catalogue pas ; Elle n'impose pas : Elle propose, toujours. 
Sans jamais tomber dans la naïveté, Elle est ouverture, toujours. 

"Ce n'est pas seulement de pain que l'homme doit vivre, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu." 

La Parole de Dieu fait vivre et est à vivre, à incarner à Sa Suite, pour faire vivre autour de nous. 

C'est comme une ligne de mire à garder constante lors du remplissage des bulletins. Pour humblement, essayer, écrire, faire grandir, faire apprendre, faire vivre. 

Commentaires

1. Le lundi, mars 10 2014, 17:03 par nicolas

On pourrait imaginer de remplir les bulletins en utilisant des citations bibliques plus ou moins cachées ? Pour les plus en danger, il faudrait peut-être penser au De profundis ?

2. Le mardi, mars 11 2014, 19:04 par Tigreek

@Nicolas : pas conseillé... Pour peu qu'il y ait un libre penseur dans les parents... ;)
L'école républicaine doit rester laïque. Ca veut dire liberté de culte, mais pas de prosélytisme...

3. Le mardi, mars 11 2014, 23:07 par Zabou

... en même temps, ce serait quand même super amusant ! ;-) 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/1518

Fil des commentaires de ce billet