Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Lecture estivale #1 – L’expérience de la présence de Dieu

 

Comme souvent l’été, je posterai ici quelques citations ou quelques mots sur certaines de mes lectures estivales. Parce que c’est un moment favorable pour lire plus, dans tous les domaines. La première est un petit livre de spiritualité, tout court mais fort efficace, offert par un grand ami dans le Seigneur.

 

Fr. Laurent de la Résurrection, L’Expérience de la présence de Dieu


 

Des mots tout simples, des mots tout doux même, mais une grande petite voie de simplicité. Il n’y a rien dans ce livre que vous ignorez, il n’y a rien dans ce livre que vous ne puissiez faire et, pourtant, dans ce livre, il n’y a pas grand chose dont nous avons une réelle conscience permanente. On admire, on se sent pécheur et puis, on a finalement encore plus le désir de se tourner vers l’amour du Seigneur en le lisant.

 

« La pratique la plus sainte et la plus nécessaire en la vie spirituelle est la présence de Dieu, qui consiste à se plaire et à s’accoutumer en sa divine compagnie, parlant humblement et s’entretenant amoureusement avec lui en tous temps, à tous moments, sans règle, sans mesure ; surtout dans le temps des tentations, des peines, des aridités, des dégoûts et même des infidélités et des péchés.

 

Il faut s’appliquer continuellement à ce que toutes nos actions soient une manière de petits entretiens avec Dieu, pourtant sans étude, mais comme ils viennent de la pureté et de la simplicité du cœur.

 

Il faut faire toutes nos actions avec poids et mesure, sans impétuosité et précipitation qui marquent un esprit égaré. Il faut travailler doucement et amoureusement avec Dieu, le prier d’agréer notre travail, et par cette attention continuelle à Dieu, nous briserons la tête du démon, et lui ferons tomber les armes des mains.

 

Nous devons, pendant notre travail et autres actions, même pendant nos lectures, quoique spirituelles, pendant nos dévotions extérieures et prières vocales, cesser quelque petit moment, le plus souvent que nous pourrons, pour adorer Dieu au fond de notre cœur, le goûter en passant et comme à la dérobée, le louer, lui demander son secours, lui offrir notre cœur et le remercier. »

 

Fr. Laurent de la Résurrection, L’expérience e la présence de Dieu [1694], éd. du Seuil, coll. « Livre de vie », 1997, p.132-133.

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/1563

Fil des commentaires de ce billet