Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La provocation des chrétiens d'Irak et d'ailleurs


C'est dur d'expliquer ce que c'est "qu'avoir la foi" sans tomber dans des mots incroyablement petits, au sémantisme trop étriqué pour dire ce qui est au-delà des mots. 

C'est dur d'accepter d'entendre ces mots "perdre la foi" comme une expression qui serait admissible. 

La Foi ne saurait se réduire à ou se régler en une expression, 

Comme l'expression de la foi ne saurait être une simple question d'"avoir". 

Le croyant ne se définit pas d'abord comme celui qu'on repère pour sa drôle d'excursion du dimanche matin en dehors de chez lui : 

"Avoir" la Foi, c'est vivre en présence d'une Présence, 

Accepter, choisir de vivre en présence d'un "Dieu dont on se sait infiniment aimé". 

Il faudrait des pages, aussi nombreuses que les traités de théologie pour en dire plus... 

Mais, ce qui m'amuse aussi là-dedans, c'est que, à l'heure du New age omniprésent qui méconnaît souvent la profondeur de la religion chrétienne et cherche à atteindre le surnaturel par différents biais, le croyant est un homme qui postule, qui croit, qui vit dans le surnaturel. 

Un jour, il a reconnu, il a reçu Dieu comme Sauveur, comme Aimé aimant. 

Il ne s'agira plus alors de perdre ou de gagner, la foi comme autre chose, il s'agira alors d'aimer. 

Long fleuve tranquille ? 

Non, il y a, il y aura des crises, des doutes, des nuits : des "riens" qui nous plongeront dans le noir le plus absolu... Il ne s'agira pas d'y perdre l'objet précieux de la foi car il ne s'agit justement pas d'un objet, il s'agira de faire pleine confiance en Celui en qui nous mettons notre foi qui est déjà là, dans la pénombre du moment, prêt à nous accueillir. 

Pourquoi je pense à tout cela ? 

Sans doute parce que j'ai des proches versés dans le New age mais plus fortement encore quand je pense aux chrétiens persécutés actuellement, notamment en Irak. 

Non pas que je fasse du favoritisme en ne me sentant concerné que par le sort du chrétien : chaque homme qui meurt est un scandale, chaque persécution est un crime contre l'humanité. 

Non, je pense à cela en contemplant la fidélité à leur foi de ces mêmes chrétiens persécutés : il serait facile de renoncer, de changer de religion, bref de se convertir à autre chose. 

Et ils restent, et ils sont fidèles, et ils sont persécutés. 

Si leur foi n'était qu'un objet extérieur à eux-mêmes, qu'est-ce qui les soutiendrait ? 

Il ne s'agit pas d'avoir la Foi, il s'agit de la vivre. 

Et ces hommes, et ces femmes continuent leur quête de Dieu... 

En entrant sans l'avoir voulu, d'une manière très spéciale dans le mystère de la croix ; 

Et ils galèrent pour aller à la messe, et ils galèrent pour prier : pour eux, c'est une question vitale, dans les deux sens du terme. 

Et moi à qui rien ne manque sur ce plan-là, 

Moi qui peux prier, moi qui peux aller à la messe, où en suis-je sur ce plan-là ? 

La messe le dimanche, c'est une évidence, 

La prière chaque jour aussi, sinon ce ne serait pas une foi vivante. 

Mais parfois ça m'ennuie, je suis lassée de dire cet office, de pendre ce temps silencieux après cette journée chargée en tout, je souffre du "pasenviefatigueeseigneurjetaimmemaisquandmeme". 

En sus de notre charité, les chrétiens persécutés provoquent notre fidélité : 

Mais peut-être l'un rejoint-il l'autre ? 

La charité envers eux pourrait aussi être de se laisser questionner dans notre foi, dans notre fidélité ; 

Et d'y grandir, pour eux, pour Dieu. 

Commentaires

1. Le vendredi, mars 3 2017, 00:38 par Chelsey

I know this web site offers quality based posts and extra material, is there any other website which presents these things in quality?

2. Le lundi, mars 6 2017, 13:03 par Annmarie

Have you ever considered writing an ebook or
guest authoring on other blogs? I have a blog based upon on the same topics you discuss and would love to have you
share some stories/information. I know my visitors would
value your work. If you're even remotely interested,
feel free to shoot me an e mail.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/1569

Fil des commentaires de ce billet