Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Rends-moi fidèle

 

Vers la fin des vacances, prendre enfin le temps de finaliser ce petit choix, ce tout petit choix d’hymnes monastiques que je voudrais tellement léger qu’il puisse se glisser en format miniature dans un bréviaire sans y ajouter d’épaisseur. Pas grand chose, juste quelques textes particulièrement aimés dans lesquels on puisse puiser, à l’occasion, pour laisser plus de place à l’écoute du silence qui parle dans les mots.

 

En flânant à nouveau sur le site de la CFC (Commission francophone cistercienne), je retombe sur cette hymne-là et je la trouve décidément très belle : toute pleine de la justesse qu'a la sincérité d'un coeur pauvre, mais qui s'efforce de prier. 

 

Rends-moi fidèle (CFC – S. Marie-Pierre)

Rends-moi fidèle, Seigneur,

A ce fil d’espérance,

Et ce peu de clarté

Qui suffisent pour chercher.

 

Rends-moi fidèle, Seigneur,

A ce vin de ta coupe,

Et ce pain quotidien

Qui suffisent pour marcher.

 

Rends-moi fidèle, Seigneur,

A ce brin d’allégresse,

Et ce goût du bonheur,

Qui suffisent pour chanter.

 

Rends-moi fidèle, Seigneur,

A ton nom sur mes lèvres,

A ce cri de la foi,

Qui suffisent pour veiller.

 

Rends-moi fidèle, Seigneur,

A l’accueil de ton souffle,

A ce don sans retour,

Qui suffisent pour aimer.

 

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/1575

Fil des commentaires de ce billet