Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Comme des pelotes

 

Il paraît que plus on vit, plus on fait des liens,

Ainsi de l’homme sage à l’expérience pondérée par les années…

Je me sens encore trop jeune pour en parler.

 

Mais je crois aussi que, plus on lit, plus on fait des liens…

On le ressent particulièrement dans ces périodes-là dont je parlais, riches en lectures, en événements : les liens fusent à l’esprit ;

Fulgurances drôlatiques ou rapprochements inattendus ouvrant la voie à des pensées nouvelles…

Jubilation de l’esprit.

 

Et je suis certaine aussi que plus on prie, plus on fait des liens…

Liens inattendus de la prière ancrée dans les tours et détours de la vie :

Ceux pour qui l’on prie, rapprochés au creux de nos pauvres mains et de notre cœur maladroit ;

Ceux avec qui l’on prie, consciemment ou inconsciemment, en communion spirituelle ;

Liens qui se forment non pas ainsi que des nœuds tendus pleins de tension, mais plutôt ainsi que des liens rapprochés en un faisceau divers qui se resserre, s’unit, toujours plus,

Dans une même direction, resserrés, tressés, communiés : ut unum sint.  

Jubilation de l’Esprit.

 

http://www.boutiquenanou.fr/assets/img/produits/SMALL/SMALL_fils-oliver-twists-g-20140905212939.jpg

 

Commentaires

1. Le lundi, juin 1 2015, 23:09 par David

<alt=" ">

2. Le mardi, juin 2 2015, 14:28 par Zabou

Pour faire plein de <a href=""> ? ;) 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/1658

Fil des commentaires de ce billet