Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La rentrée : des filets, des poissons, une vocation et des élèves

 

Attention, malgré son titre et mon envie toujours pressante d’écrire à ce sujet à la veille de ce jour horrible, ce billet ne portera absolument pas sur la qualité du poisson servi à la cantine le vendredi : vous m’en voyez navrée.

 

http://img.over-blog-kiwi.com/0/42/08/09/201309/ob_7b3f8e4bd3e610e0a2fd097f185a6a68_cerise-sur-le-gateau.jpg

 

Réussir à aller à la messe en semaine la semaine de la rentrée, ça tient un peu de la cerise incertaine sur le gâteau, voire peut-être de surcroît accompagnée de chantilly maison (oui, parce que celle en bombe, elle ne vaut pas dans le comparatif) tant, même si cela se passe bien, la reprise du rythme est physiquement difficile. Heure des levers, des couchers, énergie dépensée pour faire une véritable belle heure de cours et bruit environnant permanent. Il y a beaucoup de joie à retrouver des élèves connus, à faire la connaissance de nouveaux mais il y a aussi des peines, des inquiétudes à entrapercevoir les difficultés de celui-ci ou de celui-là. Pourrai-je faire quelque chose ? C’est l’aube encore pleine de promesses d’une année qui s’ouvre.

 

Alors, se poser ce soir à la messe en rentrant des cours, c’était particulièrement bienvenu. Tout Lui remettre en offrande, bien sûr et Le recevoir. Mais pas seulement. Se laisser toucher par Sa Parole et par l’exemple de Pierre : « mais sur ton ordre, je vais jeter les filets ».

 

La prendre pour soi, pour ses propres questions… Il s’agit d’obéir au sein plein du terme, c’est-à-dire d’écouter pleinement ce que le Seigneur a à me dire. – D’ailleurs, la nouvelle traduction liturgique de ce passage précise « sur Ta parole ».

 

Comme un appel à redécouvrir notre mission – notre vocation ? – de professeur chrétien en ce début d’année, à nous redécouvrir envoyés, ici et pas ailleurs, à ces élèves-là qui nous sont confiés. Alors, dans l’écoute, s’Il m’envoie là, si je fais confiance et agis sur Son ordre, la pêche pourra se découvrir, se révéler, miraculeuse.

 

Commentaires

1. Le vendredi, septembre 4 2015, 08:23 par David

attention, une coquille s'est glissée dans ton texte. on dit la "crise sur le gâteau", il y a un e surnuméraire.

2. Le samedi, septembre 5 2015, 22:07 par Sidonie

Bonsoir Zabou,
tes filets, tes poissons et ta "pêche miraculeuse" croisent de façon amusante ma "piscine" et mon "bateau" de cette semaine... Nous nageons dans les mêmes eaux, et je me retrouve totalement dans ce que tu dis/ressens, la façon dont tu vis et envisages notre métier.
Seule différence (peut-être) : notre cantine est excellente, un vrai cuisinier et artiste des fourneaux y opère ;-)
Bonne rentrée, bon courage !
Amitiés,
"Sidonie"

3. Le dimanche, septembre 13 2015, 16:35 par Zabou

Belle rentrée aussi Sidonie :) 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/1681

Fil des commentaires de ce billet