Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Quand le curé fait sa crise d'ado

Recension initialement parue dans le bulletin paroissial par là >>

http://www.librairie-emmanuel.fr/I-Grande-156818-monsieur-le-cure-fait-sa-crise.net.jpg

Jean Mercier, Monsieur le curé fait sa crise, éd. Quasar, 176 p.

 

            Des fidèles qui s’écharpent entre eux, des querelles de sacristies et de clochers à foison, des paroissiens qui en ont assez de leur curé, ce dernier qui le leur rend bien et qui en plus est excédé par ses confères : oh, mais cela se passe ailleurs… évidemment !

 

            Sujet facile ? Oh, certes, le trait peut paraître outrancier mais il fait sourire : que celui qui ne reconnaît pas ne serait-ce que l’ombre d’un détail lève la main ! Alors, n-ième remontrance pour nous dire « aimez-vous à la fin, garnements ! » ? Non plus ! Dans ce livre, il ne s’agit pas de minimiser nos agacements ecclésiaux, parfois très légitimes : il s’agit de nous laisser recentrer sur l’Essentiel.

 

            Dans ce récit, le curé a fugué… Vous en dire plus sur l’intrigue ? Certainement pas ! Depuis la disparition initiale, chacun va avoir à vivre des conversions. Rappelons-nous avec le proverbe anglais que « là où Dieu a son Église, le diable a sa chapelle » : il s’agit de prendre conscience de ces chapelles où nous laissons régner le diable, diviseur, pour entrer dans une démarche de réconciliation, réelle et grandissante.

 

Alors, si nous lisions ce livre comme une invitation à notre propre conversion, jamais terminée ? Ça vaut le coup et se lit d’une traite : prenons le risque de laisser la grâce du Seigneur irradier dans et à partir de nos faiblesses !

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/1766

Fil des commentaires de ce billet