Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Entrée en Avent 2016

 

http://www.stephan-leitenberger.fr/Images/PAGES__SITE/02_Bougies_et_Bougeoirs/avent-rouge.jpg

 

On entend souvent que l’Avent, ce temps de préparation à Noël, est le temps de l’Espérance par excellence. On a envie d’y croire, de se rappeler encore et toujours de la petite fille Espérance de Péguy ou de cette bougie d’Espérance capable de rallumer toutes les autres… Surtout en ces jours où les nuits augmentent tant qu'elles semblent triompher sur le jour.  

 

Quand la nuit pèse encore sur la ville et qu’il est temps de partir travailler, j’ose, justement, espérer la lumière diurne que je vois poindre à l'horizon, comme un encouragement ! 

A toi que je ne connais qu'à peine et que j’ai croisée si triste hier, j’espère ta joie ;

A toi qui trembles de douleur dans ton lit d’hôpital, alité depuis des mois, j’espère ta santé, j’espère ta joie ;  

A toi qui multiplies les c****ries à l’école de plus en plus et qui refuses de les admettre, j’espère la révélation de ce « meilleur » en toi ;

A toi qui trembles devant la participation à un événement que tu ne veux pas voir, j’espère ta venue, j’espère ta joie ;

A toi qui sembles recevoir si durement les coups bas de la vie en ce moment, j'espère des jours meilleurs, j'espère ta joie ; 

A toi qui viens de perdre un proche, j’espère pour lui, j’espère pour toi... 

 

Quand nos nuits et toutes les nuits humaines de la souffrance, malheureusement si innombrables que cette litanie ne saurait les contenir, semblent si présentes, je T’espère Seigneur ! 

J’espère Ta venue comme une audace non triomphale mais fragile,

J’espère..

J'espère comme une simple prière, tendue vers Toi.

 

Dans quelques jours aussi, je m’engagerai pour toujours à la suite du Seigneur et, évidemment, cela marque mon Avent d’une tonalité spécifique.

Est-ce que j’espère ? Qu’est-ce que j’espère ?

Finalement, je ne le sais pas : ou plutôt si, je pressens un bonheur promis, dans l’audace libre d’un « oui » obtenu à l’aune d’un « je t’aime » susurré en mon cœur. Ce bonheur, je le désire, je l’espère !

Je ne sais pas non plus si ma vocation, si méconnue chez la plupart des chrétiens, est réellement « espérée », en dehors de mes amis et connaissances. Mais elle est le fruit, par la prière très certainement, de l’inattendu de Dieu qui, j’ose le croire, espérait mon oui, l’espère et l’attend. Il espère ma joie, mais surtout Il m’espère !  

 

C’est le plus beau tout ceci : non pas notre espérance humaine, mais celle de Dieu.

Dieu qui nous espère toujours, même dans et même après nos pires merdouilles, même dans nos pires nuits ;

Dieu qui nous espère toujours comme Il nous voit, comme Il nous aime.

Peut-être que l’Avent, c’est autant le temps d’apprentissage de l’Espérance que le temps d’apprentissage à être espéré :

Parce que, sous ce regard d’espérance, on a envie de grandir,

On a envie d’accueillir le Christ comme notre sauveur ! 

 

Fais paraître Ton jour et le temps de Ta grâce !

 

 

Commentaires

1. Le dimanche, novembre 27 2016, 17:11 par Guy Bérubé

Toutes mes félicitations, Isabelle, pour ce magnifique geste d'offrande. Que le Seigneur, notre tendre Père, vous comble de sa joie!

2. Le lundi, novembre 28 2016, 11:50 par OJ+

Merci pour ce quotidien qui enrichit la prière et qui devient un lieu d'espérance.
L'Avent, c'est aussi la période pour nous rappeler qu'il nous fait nous préparer à vivre "la dernière surprise"
Bon Avent !

3. Le mardi, novembre 29 2016, 08:46 par Chantal

Merci Zabou pour cette belle entrée dans l'Avent et merci OJ pour la dernière surprise. Vos deux textes me mettent en marche dans la belle lumière de ce matin dans et vers cette Esperance qui nous guide vers Lui en confiance.

4. Le mardi, novembre 29 2016, 23:26 par Zabou

Merci, belle entrée en Avent à chacun ! :) 

5. Le vendredi, décembre 9 2016, 11:00 par camille-madeleine

En union de prière fraternelle lors de votre promesse pour que vous laissiez voir Sa lumière et Son Amour. Un bel engagement, au coeur du monde pour nous tous. Il sera votre guide sur ce chemin vers et dans les périphéries. Etrangement, la première Vierge consacrée que j'ai rencontrée était elle aussi professeur dans l'enseignement public et se prénomme Isabelle !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/1775

Fil des commentaires de ce billet