Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Ma première journée de la vie consacrée… de la loose ? 

http://ekladata.com/ipB-vuhLAragQbnseaM0aJLPlR0.jpg

 

Aujourd’hui, 2 février, fête de la Présentation de Jésus au Temple, c’était la fête de la vie consacrée, ainsi que l’a instituée le pape Jean-Paul II il y a vingt ans. 

 

C’était la première fois que c’était vraiment « ma » fête et j’aurais bien marqué cela d’une manière ou d’une autre… 

En réalité ? Ce fut une grosse journée de travail où je n’ai même pas eu la messe - pour la seule fois de la semaine : pile le mauvais jour ! -, ni la possibilité de prier un office avec quelqu’un ou plusieurs autre(s). Les Laudes seule au réveil, les Vêpres seule tard, les Complies dans quelques instants, seule… La loose quoi pour un jour de fête ! 

 

Et puis, j’admets que, depuis quelques années, j’invitais les rares amis au courant de mon chemin à festoyer autour de quelques crêpes (d’ailleurs, lors de ma pendaison de crémaillère, on m’avait offert un appareil à crêpes : coïncidence ?)… parce que, pour tout vous dire, les amis et les crêpes, j’aime bien ça ! Là, ce soir, c’était remise de bulletins donc une fin bien trop tardive pour préparer de la pâte à crêpes et inviter des amis… la loose je vous dis ! 

 

Il faut dire que je faisais cours, dans cet état d’excitation si particulier qui précède les vacances. 

Quand la dite prof est consacrée, elle admet aimer s’échapper parfois, le temps d’une messe comme dérobée au quotidien pour savourer tout le reste. Mais là, c’était la journée paresseuse d’une prof comme l’opinion publique l’imagine si souvent : 8h30-20h30. 

Il faut dire que, ce soit, c’était remise de bulletins… jusqu’à pas d’heure. 

 

Et la remise de bulletins, ce n’est pas vraiment de tout repos. 

 

Seigneur, Tu sais, je les aime bien mes élèves mais leurs parents, ce n’est pas toujours si simple. 

Certains, la plupart même, ça va mais Tu sais bien qu’il y a aussi ces gros relous… Ces gros relous-là qui vont me prendre plein de temps par rapport à celui que je leur ai alloué et me mettre en retard, ceux-là qui vont m’accabler sous un moulin à paroles que mon tempérament sensible peine à supporter sans me sentir très mal à l’aise, ceux-là qui critiqueront tout et tout le monde et n’aideront pas leur enfant à grandir en regardant la réalité en face. 

Enfin, non, Tu ne sais pas : ce sont des gros relous mais pour moi, selon moi… pas selon Toi. 

Car Toi, Tu ne les vois pas ainsi : Toi, Tu es même le gars, enfin, Dieu capable de faire l’éloge de l’ami importun ! 

Toi, Tu aimes et Tu sais aimer : je suis mauvaise élève mais j’aime me mettre à Ton école.  

Et puis, il faut dire qu’il y aura surtout ceux-là que je sais que Tu aimes avec cette tendresse si particulière : ceux-là qui sont pauvres… pour de vrai. 

Ceux-là qui me briseront un peu plus le coeur comme à chaque fois, 

Ceux-là même qui me font prier en les écoutant. 

 

Tu sais, je ne sors jamais tout à fait indemne de ces remises de bulletins… 

 

Alors, là, pour la fête de la vie consacrée ? 

Ce n’est pas la fête que j’aurais espérée pour cette première fois où je la vis en étant tout à Toi. Je l’aurais aimée super priante, super amicale, super festive. Mais je crois qu’elle était réussie cette première fête de la vie consacrée d’une jeune consacrée : je crois que j’étais là où Tu me demandais d’être, Seigneur ; 

parce que, Toi, quand Tu rencontres les autres, c’est toujours la fête ; 

Et surtout, je suis certaine que j’y étais avec Toi et que Tu y étais avec moi. 

Commentaires

1. Le vendredi, février 3 2017, 09:30 par camille-madeleine

C'est aussi une fête importante dans ma vie spirituelle, l’Évangile de la messe est si beau, Anne, fille de Phanuel m'émeut tout particulièrement par sa discrétion et sa fidélité au Seigneur.

2. Le vendredi, février 3 2017, 18:15 par Ste Geneviève de Nanterre

Salut Zabou,
Hier, j'ai tweeté : "Bonne fête aux consacré(e)s : des #cadeaux de #Dieu à l'@Eglisecatho & au #monde par le #don de leur vie & la #prière"

Tu as été cadeau pour tes élèves !
Tu as été cadeau pour leurs parents, y compris pour les gros relous !
Un Kdo du Seigneur, même si tu aurais aimé l'être autrement, à d'autres, ...
Mais n'est-ce pas là finalement qu'Il t'attendait
A l'exemple d'Anne et Siméon, quel regard as-tu porter et quelle(s) parole(s) de réconfort, d'encouragement, d'avenir as-tu pu dire à ces parents dont les enfants ne se résument pas à ce bulletin de notes ?

C'est au coeur des fêlures de la société, des brisures de la vie des hommes que la puissance de vie du Ressuscité s'engouffre ...

Logique du mystère pascal ...

Ste Geneviève de Nanterre

3. Le vendredi, février 3 2017, 20:32 par Hervé

Merci pour ce bel article !

Tu veux dire que manger des crêpes a un lien avec l'état de consacré ? Quand j'y repense, un jour, j'ai invité un ami dans une crêperie vers Montparnasse, quelques mois après il est entré chez les Frères de Jérusalem ;-)
Et c'est peut-être pour ça qu'il y a longtemps eu plein de vocations dans le Finistère : ils aiment les crêpres !

(quoique non, la fête de la Vie Consacrée est trop récente)

A part ça, je ne trouve pas que ton 2 février ait été une journée de "loose" : tu t'es pleinement consacrée à ton métier de prof, c'est bien pour tes élèves, leurs parents et aussi pour toi, même si tu as manqué l'Eucharistie.

4. Le vendredi, février 3 2017, 21:23 par fanfan

Oh oui ! comme je comprends votre déception- tristesse du moment ! On rêve de belle journée de recueillement, de prière partagée, de joyeuse amitié spirituelle et on se retrouve dans le brouhaha, l'aigreur, le bavardage... tout vide semble t-il... Et puis, mystérieusement, Dieu rejoint là... épreuve et don...
Bonne fête et... bonnes vacances, Zabou !

5. Le dimanche, février 5 2017, 15:29 par abahli

Bonjour Zabou,
depuis quelques années que, tel un voyeur diraient certains, je t'admire, permets moi de te tutoyer, un peu comme on tutoie une (très) grande sœur.
Merci pour ta présence sur la toile, pour tes billets, même si parfois j'ai du mal à te suivre dans certains ... Si je ne crois pas être intervenu sur tes posts, je voulais juste que tu saches que tu nourris mon feedly ... et que j'ai beaucoup pensé à toi quand tes sœurs consacrées sont venues dire un mot à la fin de la messe ce matin. Merci pour ce que tu es, pour ce que tu sais en faire..

6. Le lundi, février 6 2017, 08:26 par Tigreek

Oui, c'est hard, hein ? Quand la somme des engagements pris s'empilent tous d'un coup, comme ça... Et que tu te retrouvez prise dans l'engrenage, sans pouvoir réserver une place pour toi-même...

Heureusement que souvent, suite à l'agitation vient le calme et le silence... Pour se trouver soi-même, et trouver l'Autre... Belle retraite ! ;)

7. Le dimanche, février 12 2017, 23:17 par Zabou

@ tous : merci à tous de vos beaux et justes mots ! :) 

@ Hervé : il y a un lien  ! Il faudrait se pencher sur le lien entretenu entre saint Jean-Paul II et les crêpes, on tient un truc top secret trop fort là ! ;-) 

@ abahli : Joie de te lire... et en communion alors ! 

 

P.S. : Vous ne trouvez pas, vous tous, que ste Geneviève de Nanterre, quoique grand cadeau du Seigneur.... était/est quand même une grosse geek ? ;-) 

8. Le jeudi, mai 18 2017, 07:32 par Françoise

Une consacrée m'a dit, alors que je ne l'étais pas encore : "Est-ce que tu es prête à te laisser manger ?"
C'est tout à fait ça. Une vocation de crêpe, en fait ?!

9. Le mardi, mai 30 2017, 23:00 par Zabou

@Françoise : haha, ça doit être ça ! :-) 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/1792

Fil des commentaires de ce billet