Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Prix de la BD chrétienne 2018

 

Tous les ans, en parallèle du festival de la BD d'Angoulême, a lieu une remise du prix de la BD chrétienne, celui-ci a été décerné cette année à Vincent Henry et Brunot Loth pour John Bost - un précurseur chez "La Boîte à Bulles" 

https://static.fnac-static.com/multimedia/Images/FR/NR/6e/c3/7f/8373102/1540-1/tsp20161013080753/John-Bost.jpg

Confidence de taille : je ne connaissais pas du tout le fameux John Bost dont il est question tout au long de celle-ci alors qu'il s'agit d'un homme assez extraordinaire ! Un pasteur protestant qui, au coeur du XIXème s., choisit d'accueillir les pauvretés qui se présentent à lui en Gascogne. 

Au début, j'ai craint le verbiage à la limite de l'hagiographie - ce qui aurait été un comble pour un protestant - et puis je me suis laissée séduire par l'histoire : non, il ne s'agit pas là d'encenser un homme qui est montré justement avec ses réelles faiblesses mais bien sa suite du Christ. Au lieu de lancer projet sur projet sur un coup de tête, le pasteur Bost se laisse interpeler par ceux et celles qui croisent sa route. Dans l'indigent, il sait repérer un appel du Seigneur : alors, il sait qu'en Lui répondant, rien ne lui manquera. En résumé, c'est l'histoire d'un appel à vivre la charité pour de bon, intégralement.  

Alors que les premières pages sont bavardes, plus elles se tournent plus est laissée place à des bandes silencieuses, contemplatives presque de cette action effrenée, comme en écho de la prière qui fonde tout chez John. Une belle BD sur un beau personnage ! 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/1869

Fil des commentaires de ce billet