Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Chemin(s) de confiance

On peut suivre via Facebook aussi !

http://img.over-blog-kiwi.com/1/00/98/96/20140625/ob_821804_source.jpg

Cette fois, j’avais pas mal de choses à dire : des cahots et mes K.O… des trucs que je ne dis pleinement que là, dans cet espace de confiance où l’on sait pouvoir tout dire, sans gants et sans circonvolutions inutiles. 

La prière ensemble, simple et fraternelle, l’échange, l’écoute, la confiance. 

Il faut, parfois, souvent, l’aide d’un frère pour dessiller nos yeux sur la grâce de Dieu quand elle se fait caméléon aux teintes nocturnes. 

« Mais je sais la source, même si c’est de nuit » 

C’est la place de l’accompagnement spirituel de toujours nous désigner la Source mais c’est aussi la place de tout l’accompagnement fraternel que nous avons à vivre les uns par et pour les autres. Le désigner : à nous, par nous, aux autres, nos frères, et réciproquement. 

 

Mais, pour cela, il faudrait retrouver le chemin présentement assez amoché et malmené de la confiance en Église, malgré tout. Chiche ? 

Commentaires

1. Le mercredi, octobre 31 2018, 08:28 par Chantal

Chiche!
L'Eglise dépasse nos pauvretés, nos faiblesses, nos ténèbres. Elle est Esperance même blessée.
Belle fin de vacances.

2. Le mercredi, octobre 31 2018, 11:03 par Geneviève

J'avoue que pour une fois je ne te suis pas... Je suis fatiguée, je dirai même épuisée, par cette Eglise auto-suffisante et malgré les apparences fermée sur elle même. Pardon si je te blesse. Bises.

3. Le mercredi, octobre 31 2018, 14:10 par Marie-Hélène

Bonjour,
Il me semble qu'il y a 2 aspects assez distincts dans le sujet évoqué : la confiance en l'Eglise d'une part, et la confiance en son accompagnateur spirituel, qui a reçu explicitement ... ou pas vraiment, selon des modalités de discernement claires... ou pas vraiment, la mission d'accueillir, d'écouter et d'aider à faire le tri dans sa vie spirituelle.
Pour ce qui concerne la confiance en l'Eglise, je citerai cette anecdote tirée du fond dominicain : dans les années 70 - très éprouvantes également - un jeune frère dominicain confiait sa tristesse à un frère âgé. Et ce dernier de lui répondre malicieusement : " je me souviens, au XII° siècle, c'était pire " !
Regarder le cours de l'histoire n'a pas pour but de relativiser les crimes présents, mais de constater que malgré la profondeur du mal, le Seigneur continue de conduire son Eglise, y compris dans l'aveu de son péché et dans ses résolutions concrètes pour en sortir.

Pour ce qui concerne l'accompagnement spirituel, c'est un peu différent car celui ou celle qui est accompagné a toute liberté pour se demander en conscience ce qui lui permet de croire que l'accompagnateur/trice qu'il a envie de choisir a vraiment reçu la formation, les dons spirituels et la mission claire d'accompagner.
Il est tout à fait clair que tous les prêtres ne sont pas faits pour cela (sont-ils déjà accompagnés individuellement eux-mêmes...ce qui est un préalable nécessaire ?).
Mais, le choix de confier l'écoute de sa vie spirituelle à une personne dont on sait pour une part...et on sent pour une autre qu'elle est clairement douée pour cela étant posé, la confiance engagée est vraiment payée en retour...du moins, c'est ce que j'ai eu la chance de vivre depuis longtemps.
Il a a donc dans l'expérience de l'accompagnement individuel, une part de discernement, de liberté et d'engagement personnel à faire jouer en s'engageant en confiance dans cette démarche.

Très bonne suite de vacances ;-)

4. Le mercredi, octobre 31 2018, 18:32 par Zabou

Il y a effectivement 2 aspects dans mon billet mais 2 aspects qui se recouvrent en un lieu car, l'Eglise, ce n'est pas "eux", c'est "nous", même aujourd'hui... 

Pour l'accompagnement spirituel c'est, de fait, une chose que j'estime belle et importante (voire carrément essentielle dans une vie de consacrée !) mais qui ne peut de toute façon se vivre que dans la liberté et la confiance. Sinon...Ce n'est pas de l'accompagnement ! 

Pour le reste, nous avons AUSSI à nous accompagner les uns les autres en nous désignant le Christ, seule source et c'était le principal objet de mon billet : l'Eglise, c'est nous et c'est notre "job" de prophète que de désigner le Christ aux autres et de les laisser nous Le désigner. Même quand c'est tout moche, tout blessé, tout sombre comme en ces temps, voire carrément hideux, disons-le. En invitant à la confiance, je n'invite pas en une aveugle confiance à la hiérarchie (d'ailleurs, j'ai écrit "en Eglise", sans article défini) : je dis plutôt de retrouver, entre nous avant tout, le goût de la fraternité et de la confiance, essentielle pour reconstruire quelque chose dans les déchirements actuels. 

5. Le vendredi, janvier 11 2019, 23:50 par over toilet bathroom cabinet

On the opposite һand additionally it iѕ posѕible to acquire roof insulation ᧐n thе top of tһe roof.
Ꭲhose arе simply јust somе in tһe varieties of wood ᴡhich cann Ьe employed in hardwood floors.
Plastic house оr vinyl siding Longview iss ԁefinitely аn artificial item оr utility
hɑving a polyvinyl chloride plastic tar aand tһerefore material.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/1927

Fil des commentaires de ce billet