Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Cathogeek

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi, novembre 26 2011

Vous pouvez les encadrer, vous, les blogueurs cathos ?

 

J.-M. Guénois a publié un tout récent article fort intéressant sur son blogue, intitulé « faut-il encadrer les blogueurs cathos ? ». Les connaisseurs de la #FASM savent qu’ils s’encadrent très bien les uns les autres autour de la matérialité de leur devise ora et bibe !

 

Enfin, revenons à nos moutons non de Panurge mais de blogues, brebis catholiques, et citons l’article :

 

« les conclusions de la conférence de l'expert théologique, le P. Henri-Jérôme Gagey de l'institut catholique de Paris m'ont laissée perplexes quand il a affirmé et confirmé en conférence de presse, qu'il convenait « de former les blogueurs catholiques ». Il existe en effet, comme dans toutes les religions, une petite centaine de blogueurs catholiques en France, un phénomène très actif à prendre en compte. Ils sont particulièrement dynamiques et de sensibilité plutôt classique. Ils échappent en tout état de cause à la hiérarchie épiscopale. […] Beaucoup d'évêques ont heureusement aussitôt compris l'inanité de cette idée en mettant en garde le P. Gagey contre le risque de « caporalisme » (sic) »

 

Bon, déjà, c’est faux, parce que Mgr Giraud, avec son diaire, ses délicieuses twittomélies, et ses messages privés sur twitter qui donnent le sourire, je ne crois pas que les blogueurs catholiques lui échappent réellement au tout nouveau président du Conseil pour la communication des évêques de France…  et c’est heureux !

 

Plus sérieusement, je connais « en vrai »[1], une bonne partie des blogueurs catholiques français et l’affirmation du père Gagey me fait plutôt sourire… Avant tout parce que le blogueur catholique moyen – s’il existe ! – il est plutôt du genre « très engagé dans sa paroisse / dans un mouvement » et qu’il se forme le plus possible, avec ce qui lui est donné et ce qu’il est.

 

Mais je crois qu’il y a dans ces propos - s’ils sont toutefois justement rapportés - une méconnaissance plus profonde de ce qu’est la blogosphère catholique. Diverse dans ses sensibilités comme dans ses formes, elle converge pourtant dans le même désir de dire une Foi commune qui les anime. C’est le point de départ, l’Essentiel.

 

Si la blogosphère n’était faite que d’universitaires[2], ce serait une catastrophe : ce serait un peu comme dire que l’évangélisation, elle ne doit passer que par des docteurs en théologie. Ben… ben non. Sinon, ouch à l’Evangile !

 

La chance des blogues catholiques, c’est qu’ils ouvrent une possibilité inédite de dire le Christ avec des mots personnels, des mots de nos vies pour laisser y transparaître Celui qui est la Vie. Pour dire aussi aux absents de la messe dominicale, que Le suivre est un chemin de bonheur, qui n’est pas réservé aux coincés d’un autre âge qu’ils imaginent, semi-extraterrestres croyant en des valeurs aussi rigoristes qu’inaccessibles.

 

S’il est pourtant certain que nous sommes les uns et les autres principalement lus par des catholiques, je suis touchée depuis que j’ai ouvert ce blogue[3] par tous les échanges qu’il a permis. Je ne compte plus le nombre de conversations qui ont prolongé tel ou tel article, lu par des personnes souvent assez éloignées de l’Eglise et qui l’avaient croisé au détour d’un lien Facebook. Nous sommes, blogueurs, aux avant-postes… Je n’ai pas toujours la réponse à leurs questions mais ce que je peux partager avec eux, ce sont ma Foi, ma joie, ma vie, ma propre recherche et la croiser avec la leur : je peux vous dire que je garde vraiment en mon cœur certaines de ces conversations.

 

Il est bien sûr évident que chaque catholique doit avoir à cœur de se former, et en particulier tous ceux qui sont amenés à dire leur Foi d’une manière plus publique : mais cela procède d’une nécessité intérieure, de notre Foi elle-même dirais-je, d’un mouvement d’Amour qui pousse à mieux connaître Celui que nous servons. Mais cela n’est pas parce que nous aurons oublié le numéro d’un paragraphe pour citer le Catéchisme que nous n’aurons pas porté témoignage. Le plus souvent à notre insu, et c’est tant mieux.

 

J’aime bien la conclusion de J.-M. Guénois, alors je vous la cite pour finir :

 

Cette armée d'électrons libres peut certes déplaire à l'Eglise catholique, l'embarrasser ou la gêner tels des aiguillons. Mais elle lui rend un service qu'elle n'imagine pas sur la toile en assurant une présence « catholique » non officielle et très tonique. Car le propre des blogs et autres tweets est justement leur « a-institutionnalité ». Ils sont nés libres et doivent le rester. Loin de s'opposer, ils complètent la communication institutionnelle - elle-même en cours de réforme - de l'Eglise catholique

 

 


[1] IRL, si vous préférez, bande de geeks !

[2] Avec tout le respect que je dois à mes Maîtres révérés de l’Université !

[3] sans prétention  et dont je ne pensais pas spécialement faire un « blogue catholique » au départ : cela s’est fait avec le temps… 

jeudi, septembre 1 2011

Note de service - Nouveauté




Avis à tous les Facebookmaniacs et autres cathogeeks, petite nouveauté de la rentrée... 
 
... la création d'une page Facebook liée à ce blogue pour suivre son activité et tous ses billets directement sur votre fil Facebook : elle est pas belle la vie ? 

C'est par là que cela se passe : Zabou-the-terrible
(puis en haut à droite mais vous connaissez la technique !)

mercredi, juillet 20 2011

Cathogeekophilie : n.f. maladie... ?

L'été pousse à la farniente et au ralentissement de l'activité de nos blogues respectifs. (Bon, souvent, il y a aussi la connexion internet qui ne suit pas tous nos déplacements et c'est peut-être heureux ?). Mais nous n'en demeurons pas moins connected people et il faut bien alimenter nos passages sur le net, non ? 

Humblement, je vous partage deux propositions : 

- La 1ère, une application pour les heureux possesseurs d'iPhone : Carpe Deum ! 

Nouvelle application qui, une fois pleinement développée, devrait en remplacer pas mal d'existantes en vous proposant : textes du jour, textes spis divers, carnet de prière... 

... mais aussi - et cela c'est une grande nouveauté ! - géolocalisation indiquant les emplacements des églises les plus proches et, surtout, les horaires des messes de celles-ci !!! 

Bon, j'ai pu tester que cette dernière fonction a encore ses limites car tout n'est pas répertorié dedans mais l'on peut justement y participer en indiquant les horaires des paroisses de nos vacances. Raison supplémentaire pour la télécharger dès maintenant, d'autant plus qu'elle est gratuite. 

A terme, cela promet d'être chouette et bien pratique ! 

Cerise-gadget sur le gâteau : une fonction contacts et messages qui permet presque de chatter avec les personnes online. 

Site de l'appli par ici : Carpe Deum
 A télécharger sur l'appstore par là : télécharger

- La 2nde, beaucoup moins générale mais parce que vous m'y trouverez sans doute un peu plus qu'ici au mois d'août : le blogue du groupe local avec lequel je pars aux JMJ cet été. 
Ca se passe par là : "Vamos aux JMJ 2011 avec les Vallées et St Urbain" 

Actuellement, ce sont les présentations des membres de notre groupe qui s'étoffent mais avant et pendant les JMJ, vous aurez quelques infos sur ce qui s'y passe : adresse à conserver donc !


page 2 de 2 -