Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - La Paix oui la Paix

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, janvier 24 2018

Pierre et Mohamed, semence d'espérance

 

 

          En général, on connaît Mgr Pierre Claverie, évêque d’Oran, au moins de nom… Parfois, l’on sait qu’il fut assassiné (on peut en savoir plus en lisant ce dossier de La Croix qui lui est consacré) mais on sait rarement qu’il était accompagné de son jeune chauffeur musulman, Mohamed. C’est à cette rencontre entre deux hommes que ce petit livre, Pierre et Mohamed, est consacré : quelques pensées, de part et d’autre ; quelques réflexions de chaque côté, non isolées mais bien conçues en lien, en pont, bref, en amitié. Quand on se frotte par la quotidienneté de sa vie au dialogue islamo-chrétien, on ne peut que se sentir concerné. 

 

          Dans ce livre, dont le texte est joué au théâtre depuis plusieurs années, il ne s’agit pas d’une tragédie devant laquelle pousser des hauts cris, ni d’une dénonciation de la violence aveugle qui ne fait qu’empirer mais bien plutôt de graines de réflexion qui ne demandent qu’à germer. Ce dont il s’agit ici, c’est d’un appel : non à la tolérance souvent si condescendante mais bien à l’amitié vraie, celle qui nous permet d’entrer en dialogue avec l’autre, en restant nous-mêmes. Cultiver cette culture du dialogue en ces temps troublés, c’est très certainement d’une réelle actualité : on le perçoit a fortiori dans la postface inédite de l’auteur. Merci frère Adrien de ce bel ouvrage !

 

http://www.laprocure.com/cache/couvertures_mini/9791021031180.jpg

 

« Toutes les religions sont sans cesse exposées à devenir des instruments d’oppression et d’aliénation. Ne laissons pas l’esprit être étouffé par la lettre. Nous pouvons lutter contre ces dénaturations de la foi, la nôtre comme celle des autres, en maintenant le dialogue malgré les remous de surface et les apparents durcissements. Le dialogue est une œuvre sans cesse à reprendre : lui seul nous permet de désarmer le fanatisme, en nous et chez l’autre. C'est par lui que nous sommes appelés à exprimer notre foi en l'amour de Dieu qui aura le dernier mot sur toutes les puissances de division et de mort. » (p. 37)

 

fr. Adrien Candiard (o.p.), Pierre et Mohamed, éd. Tallandier, 2018, 77 p.

mardi, octobre 14 2014

Dans le brouhaha des réseaux sociaux synodaux

 

 

 

Parce que, quand tu lis ce qui suit, tu ne peux t’empêcher de sourire en pensant à tous les documents qui fleurissent ici ou là à propos du synode sur la famille.

 

« Ainsi tous pourront comprendre l’ordre et la voie que le Concile suivra, après avoir établi le fondement de la confession de la foi, ainsi que les témoignages et les appuis plus particuliers qu’il utilisera pour confirmer les dogmes et restaurer les mœurs. »

 

Concile de Trente, décret Sacrosancta

 

Certes, c’est un synode et non un concile qui est actuellement en cours au Vatican… mais si on changeait le mot « concile » par « synode », est-ce qu’on ne pourrait pas se calmer un peu ? Et continuer à écouter et à prier paisiblement ? Même le si vieux concile de Trente nous invitait déjà à la confiance ! :-)

 

samedi, octobre 5 2013

Elle ne vient que de Toi


Chaque matin, dans la Zaboumobile, je prie. 

Habitude prise l'année dernière, lors de mes premières armes dans le professorat, que j'ai goûtée et reconduite cette année. 


Je prie aussi plus tôt mais ce temps de prière alors que je suis en route vers mon lieu de travail a une saveur toute particulière : je prends le temps de confier au Seigneur toute ma journée. 

Tous les cours que je donnerai, 

Tous les élèves que je rencontrerai,

Toutes les décisions quasi-immédiates à prendre,  

Tous les problèmes, nombreux, qui sont encore à régler, 

Tous mes collègues, 

Tous ceux que je côtoierai. 


Je ne demande pas au Seigneur que tout se passe bien, 

Je Lui demande de savoir témoigner, même sans mots, de Son Amour. 

Car, plus j'approfondis mon métier, plus je prends très profondément conscience qu'Il doit être la seule mesure de nos actes et décisions… 

Et dans le bruit du jour, qu'Il est dur de savoir L'écouter ! 



Après un temps de prière silencieuse, 

Il n'est pas rare - surtout quand la route est encombrée - que je lance quelques mp3 : le plus souvent, il s'agit de chants de louange, pour rendre grâce à Dieu et m'aider à avoir un regard émerveillé jusque dans les actions parfois graves qui traversent mon quotidien. 

Hier, je me suis dit que j'allais mettre une de mes chaînes de podcast : la prière de Taizé


Le chant ? J'en ai souri tellement il tombait bien et éclairait déjà la journée à venir en l'ouvrant à l'universel et donc en la rendant sans doute plus catholique : 

Da pacem Domine, 

Donne la Paix Seigneur



A tous ceux que je croise et qui vont au travail, 

Da pacem Domine


A tous mes élèves, si violents, dans leurs mots comme dans leurs actes, 

Da pacem Domine


A nous enseignants quand nous ne trouvons pas d'autres solutions que de crier pour éduquer, de châtier pour faire avancer, 

Da pacem Domine


A tous ceux qui s'engueulent pour un rien, 

A tous ces pays qui prennent les armes entre eux, 

A ceux qui persécutent ceux qui ne pensent pas comme eux, 

Da pacem Domine


A notre monde, à notre terre, 

Da pacem Domine

Da pacem Domine


In diebus nostris. 


(Et le chant correspondant)