Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Celui qui rassurait et donnait force

 

 

Levi/Matthieu, tu me rassures et tu es un exemple... 

Pour moi tu es un peu comme saint Pierre, un pauvre type, 
Mais le Seigneur vient te chercher, Il vient t'appeler. 
Et toi, tu le suis. 
 
Tu es pécheur, tu es comme moi, surtout en ce moment où dans certains domaines de ma vie je n'arrive pas ou plus à aimer... Ce domaine-là, surtout, où c'est vraiment dur. 
 
Mais toi, tu laisses tout, tu restes saisi par un regard d'amour, tu t'appuies sur une parole qui te dit de venir, malgré tout. 
 
Miserando atque eligendo, disait saint Bède le Vénérable, repris par le pape François. 
Un regard qui fait miséricorde autant qu'il choisit ; 
Un regard qui nous illumine même dans les jours les plus sombres de nos vies ; 
Un regard de confiance, malgré nos pas titubants ; 
Un regard de force pour marcher à Ta suite, même pas malgré nous mais avec nous, malgré tout. 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/1685

Fil des commentaires de ce billet