Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Divertissement

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, février 13 2014

Hey ! Comment ça va bien ???

 

 

 

Dans Comment voyager avec un saumon – nouveaux pastiches et postiches, Umberto Éco nous donne de multiples « modes d’emploi » pleins de finesse pour survivre dans la jungle intellectuelle avec le sourire.

 

Parmi ceux-ci, un fameux « comment répondre à la question "comment ça va ?" » qui, je l’avoue, fait m’amuse énormément. Alors qu’aujourd’hui, certains récusent cette question comme étant purement rhétorique, voici quelques extraits de ce fameux chapitre un peu long pour être copié en son entier ici, dont certains sont très (ou pas) bibliques. 

 

Comment ça va ?

 

Icare : « Je me suis planté. » Proserpine : « Je suis au trente-sixième dessous. » Thésée : « J’ai un fil à la patte. » Œdipe : « La question est complexe. » Damoclès : « ça pourrait être pire ». Ulysse : « Je reviens de suite. » […] Pythagore : « Tout est d’équerre ». Hippocrate : « Tant qu’on a la santé. » Socrate : « Je ne sais pas ». Diogène : « Une vie de chien ». Platon : « Idéalement ». Aristote : « En forme ». Plotin : « Divinement ». Catilina : « Tant que ça dure… » […] Jules César : « Voyez mon teint rubicond ».

Lucifer : « Ca va Dieu sait comment ». Job : « Je n’ai pas à me plaindre ». Jérémie : « Lamentablement ». Noé : « Vous connaissez une bonne assurance ? ». Onan : « Je me contente de peu. » Moïse : « Oh ! La barbe ! ». Saint Antoine le Grand : « Selon ma vision des choses… ». […]

Jeanne d’Arc : « Quelle fournaise ! ». Saint Thomas d’Aquin : « Somme toute, bien. » Guillaume d’Occam : « Bien, je suppose. » Nostradamus : « Quand ? ». Érasme : « Follement bien ». Christophe Colombe : « Je ne touche plus terre ». […] Descartes : « Bien, je pense. » […] Pascal : « Et vous ? Bien, je parie ». Henri VIII : « Moi bien. C’est ma femme qui… » Galilée : « Ca tourne rond ». Torricelli : « J’ai des hauts et des bas. » […] Newton : « Votre question tombe à pic ! ». Leibniz : « Ca ne pourrait pas aller mieux ». Spinoza : « Bien en substance. » Shakespeare : « Comme il vous plaira ». Hobbes : « J’ai une faim de loup ! » […] Papin : « A toute vapeur ! ». Montgolfier : « Je mets la pression ! » Franklin : « Du tonnerre ! ». Robespierre : « Vous perdez la tête ! » Marat : « Ca baigne ! » Casanova : « Tout le plaisir est pour moi ! » […]

Beethoven : « En sourdine ». Schubert : « Aimez-vous la truite ? » […] Sacher-Masoch : « Grâce à Dieu, mal ». […] Cambronne : « Je vous réponds en cinq lettres… » Marx : « Ca ira mieux demain. » […] Nietzsche : « Au-delà de bien, merci ». Proust : « Donnons du temps au temps ». Henry James : « Ca dépend des points de vue ». Kafka : « J’ai le cafard ! » […] Larousse : « En un mot comme en cent, mal ». Marie Curie : « Je suis radieuse ! ». Dracula : « J’ai de la veine ». […]

Freud : « Et vous ? » […] Foucault : « Qui ? » Spielberg : « Vous avez un téléphone ? » Queneau : « Bien merci, merci bien, mien berci, nebi cimer, ieei bnmrc, crié nimbé ». Camus : « Question absurde ». […]

Mathusalem : « On rajeunit pas ». Mithridate : « On se fait à tout ». Chrysippe : « Sil fait jour ça va, mais il fait jour, donc ça va ». Apulée : « Hi-han ». Jean-Baptiste : « Ca ira, j’en mets ma tête à couper ». Cléopâtre : « Je reprendrais volontiers de l’aspic ». Jésus : « Je revis ». Lazare : « Ca marche ». Judas : « Un baiser ? » Pilate : « Où est mon essuie-mains ? ». Saint Pierre : « J’ai perdu mes clefs ». Saint Jean : « Apocalypse now ! ». Néron : « Je suis tout feu tout flamme ! ». Philippidès : « A bout de souffle ». Saint Laurent : « Je suis sur des charbons ardents ». Constantin : « J’ai mis une croix dessus ». […]

 

Il me semble que l’on pourrait compléter encore un peu pour le côté chrétien…

 

Adam : « Comme un terrien ».

David : « Chante ô mon âme la louange du Seigneur ! »

Zacharie : « … »

Marie : « Selon la Parole du Seigneur, magnifiquement ! »

Saint Matthieu : « Ca marche ! »

La Samaritaine : « J’ai soif »

Marie-Madeleine : « Bien mais avez-vous vu celui que mon cœur aime ? »

Saint Thomas : « Tu le vois bien ! »

Saint Augustin : « Comme un pauv’type mais enfin que Dieu est grand ! »

Saint Ignace de Loyola : « Je discerne si je vais bien ou mal ».

 

Etc. Etc.  à compléter.

 

jeudi, janvier 30 2014

Qu'est-ce que le combat spirituel ?


(Ok, ok, je sais...) 

mardi, décembre 31 2013

J'aime assez qu'Il nous aime comme ça


à tel point qu'Il nous a même donné son Fils ! 


P.S. : et vu qu'Il n'élargit pas encore les journées pour nous laisser pleine liberté, je sais que j'ai des messages de certains d'entre vous qui attendent réponse : les journées furent bien chargées mais... ça vient ! ;-) 


mardi, août 20 2013

Dévoilé sur le Camino : un grand secret du Vatican !

Les rumeurs allaient bon train au vu de la pauvreté voulue et vécue du pape François, 

Au vu de son habitation à la maison Sainte Marthe par exemple au lieu du palais apostolique, 

Et plein d'autres petits signes qui faisaient que certains commençaient à se poser la question... 

Lire la suite...

mardi, mai 21 2013

Concours de légende pour un certain vitrail...


Vitrail vu à Reims ce jour... 

Et vous, vous en pensez quoi ? ;-) 

mardi, mai 14 2013

En todo...


Chercher et trouver Dieu en toutes choses ??? 


jeudi, août 16 2012

"Il" est partout !


... Surtout là où on L'attend le moins ??? 

J'espère tout de même que la construction est sur le roc ;-) 

mercredi, juillet 4 2012

De justificatione catholicum blogum

A force d'avoir des amis qui me font lire des trucs improbables, on en arrive curieusement, comme si tous les chemins y menaient, à la théologie. Enfin... 

Imaginer Jésus et Bouddha en vacances ensemble sur terre, le tout dans un manga, y a pas à dire, fallait oser le faire... 

Forcément, être eux, ça leur pose quelques problèmes : impossible de jouer à des jeux "de destin", impossible pour Jésus de se baigner sans marcher sur l'eau ou, pire, sans la changer en vin ! 

Manga au ton léger, bien souvent désinvolte, parfois caricatural, je ne le conseillerais vraiment pas à tout le monde : il n'est pas indispensable. 

 

MAIS CE MANGA EST ESSENTIEL POUR UNE CHOSE : il contient LA raison ultime de l'existence des blogues cathos. 

Il en aurait tenu un selon ce manga ! 

Bref... vivent les cathogeeks, non ? ;-) 


Pour aller (vachement) plus loin (ou pas) : 

Les Vacances de Jésus et Bouddha (t. 1 et 2) par Hikaru Nakamura

dimanche, mai 20 2012

Tables spirituelles ?

 

Dans une famille où l’on aime bien souvent mesurer l’esprit à l’aune de la facétie, les mariages sont autant occasions d’agapes que de fraternelles joutes oratoires ; et mes cousins, just married, n’osèrent éteindre l’esprit - on n’oserait écrire Esprit en ces circonstances ? - en formant les noms de tables en autant de contrepèteries.

 

La mienne, curieusement, me fit sourire jusqu’aux oreilles.

 

 

 

A me demander profondément si je fus placée là ainsi, sans raison particulière, pour le simple plaisir de la contrepèterie décliné à toutes les tables différemment ; pour une raison intellectuelle, celle de l’histoire littéraire qui la signale comme la première connue chez messire Alcofribas Nasier en son Pantagruel ;  ou si c’était pour une autre raison, une raison qui a simplement nom sens propre, sans aucune contrepèterie… ?

 

Le lendemain, rentrée chez moi, je n’ai toujours pas tranché… : merci les mariés ! ;)

  

dimanche, mai 6 2012

L’exercice de la prière ?

 

 

  

 

 

Vous ne croyiez tout de même pas que le dimanche, c’était fait pour se reposer ? Sérieusement ? Bon, voilà un exercice pour vous et ne discutez pas !

 

 

« L’eau m’échappe… me file entre les doigts. Et encore ! Ce n’est même pas si net (qu’un lézard ou qu’une grenouille) : il m’en reste aux mains des traces, des taches, relativement longues à sécher ou qu’il faut essuyer.

 

Elle m’échappe et cependant me marque, sans que j’y puisse grand-chose.

 

Idéologiquement, c’est la même chose : elle m’échappe, échappe à toute définition, mais laisse dans mon esprit et sur ce papier des traces, des taches informes. »

 

 

Exercice :

·      Vous remplacerez « l’eau » par « Dieu »,

·      Et « aux mains » et « papier » par « au cœur »  dans cet extrait de « De l’eau », du Parti pris des choses de Francis Ponge.

Puis vous lirez le texte ainsi obtenu.

Vous avez même le droit de le relire, d’ailleurs.

 

Si le désir vous vient alors de prier,

De parler à Celui qui nous échappe et nous marque en même temps ;

N’attendez surtout pas que cela passe ;

Mais prenez-en votre parti, le parti de Dieu ! 

 

Car Il demeure en nous, et, bien qu’Il nous échappe,

Il laisse quelques traces, quelques indices étrangement familiers

Pour nous guider sur ce chemin d’apprentissage,

Ce chemin de disciple : demeurer en Lui.

 

samedi, avril 14 2012

Geekophilie ou théophilie jacquaire ?

 

Roncevaux, magnifique petit village niché au cœur des Pyrénées espagnoles.

 

Lieu d’arrêt et de soin pour les pèlerins, voulu il y a des siècles par l’évêque de Pampelune « ému du sort des pèlerins qui se faisaient gniacker, bouffer, dévorer par les loups », le village appartient encore aujourd’hui à l’Eglise catholique et presque la moitié de ses 25 habitants sont des prêtres !

 

Roncevaux et la drôle de croix de sa collégiale, voyez plutôt :

 

 

  

Cela me faisait penser à quelque chose mais je n’arrivais pas à savoir à quoi… 

Un peu plus loin, un bas relief m’éclaira :

 

 

 

Ca ne vous fait penser à rien, vous ? Inversez donc l’image… 

 

 

 

Oui, oui, on arrive bien à ça !

 

Loin de l’image qui tournait sur le net il y a quelques mois qui transformait la croix en f bleu évocateur, il y a tout de même ici bien une réalité sociale :

Parce que parcourir le Camino, c’est vraiment lire au rythme des pas, de nos rencontres et de nos prières, un faith-book ;

Un réseau de marche, un camino, où l’on apprend à se découvrir non pas « friends » mais fils d’un même Père, frères.

 

lundi, février 27 2012

Si tu veux suivre Dieu, n'oublie jamais qu'il y a une histoire de soif


Le Carême, c'est pour une meilleure suite de Dieu, non ? 

Il y a un prêtre de ma paroisse qui l'a sans doute bien compris en me prêtant mardi gras dernier une BD un peu, euh... un peu... enfin, au titre surprenant. 

Je crains qu'il n'ait un peu trop perçu mon caractère latent de "pèlerin(e)"... à moins que ce ne soit de "chameau". 

Trêve de plaisanteries, j'ai bien souvent souri en lisant ces dessins croquant quelques traits dans lesquels on ne peut que retrouver des situations assez familières (hélas ?) dans notre cathosphère. 

Et puis, finalement, au début du Carême, ce n'était pas si mal de vérifier quelques points essentiels de la check-list de notre suite de Dieu : 

Dans le pardon


Dans l'humilité du quotidien. 


Après, il y a bien sûr pour moi les écrits de l'agrégation au cours de ce carême.

 Et je dois dire à ce propos, ayant les six premiers livres des Fables à mon programme, qu'une image m'a surprise... vous croyez que je peux en parler comme suite potentielle du "Loup et de l'agneau" dans une dissertation ? 

A votre avis ? 



Yves Guézou, Si tu veux suivre Dieu, attache bien ton chameau, Presses de la Renaissance

mardi, janvier 3 2012

Jésus Christ, il fait pas pschitt

Le soir du 31, en ouvrant une bouteille de coca (oui, oui, je sais...), 

j'ai remarqué un slogan sur le bouchon, qui m'a immédiatement donné envie de le détourner... 

Vous devinez en quoi ? Ou plutôt en Qui ?   

Après, tout, Il dit bien qu'il est la Porte, alors pourquoi pas le goulot ? 


On pourrait même s'en servir sur la Bible pour donner envie de la lire comme Parole vivante ! 

Et garantir la non-débullisation perpétuelle ; 

mais au contraire promettre un gain en légèreté et une multiplication de la pétillance des journées ! 

... 

Comment ? C'est nul ? 

... 

Ok, ok je vais me coucher, vous l'aurez voulu ! 

mercredi, décembre 21 2011

Santons mais pas sans teint


La crèche, c’est toujours un joyeux bazar, surtout quand c'est moi qui l'organise ! 

 

 

 

Elle est grande, bizarrement installée pour éviter les atteintes d’un roux félidé mais, surtout, constituée de toute une humanité « santonnée ».

Lire la suite...

mardi, décembre 20 2011

Qui loue en tout ? Ut in omnibus...


 

(vu en la cathédrale de Saint-Malo)

 

Version moderne du « ravi » de nos crèches ?

Optimisme béat new age ?

 

Nécessaire conversion du « qui loue tout » à « qui loue en tout », oui…

 

Mais nouvel instrument de louange au service de nos églises et surtout de nous-mêmes ?

 

Car rappel, même dans le numéro « indigo » de l’Avent,

que la Joie, bien que don, peut être tâcheronne

mais qu’elle est tellement, tellement porteuse.

 

mercredi, novembre 16 2011

Réserver un hôtel ou "cherchez et vous trouverez"...

Un concours fini, il faut bien penser au suivant et à ses contraintes matérielles. Comme, par exemple, à réserver un hôtel. 

Quelle ne fut pas ma surprise en lisant les conditions tarifaires de l'établissement de mon choix ! 

Eduquée au "demandez et vous recevrez" évangélique, à la parabole de l'ami impertinent qui frappe sans se lasser, cela ne me fit du coup pas hésiter une seule seconde quand l'heure vint de remplir les champs de réservation. 

Bon, ok, c'est pas 100% garanti comme dans la Bible (même si la réponse est parfois, certes, décapante)... 
... mais ça valait le coup de demander, non ? ;-) 

samedi, novembre 12 2011

Déchristianisation massive...


... ou simple problème d'onomastique belge ? 

A un coin de rue discret

Vu à Bruxelles

dimanche, octobre 30 2011

La spiritualité de l'âne, toujours...


Un des prêtres de ma paroisse a l'habitude, lors des messes de vacances, de distribuer des images aux enfants. Comme je suis une grande gamine qui trouve cela très drôle, il m'en donne toujours un exemplaire avant la messe ! Ces images, prises un peu partout, oscillent toujours entre sourire et profondeur... j'avoue que je les aime bien et que je les sème dans mes bouquins, comme autant marque-pages "spirituels", dans les deux sens du terme ! 

Bref, j'ai beaucoup aimé celle du jour, très parlante, alors je vous la partage ;-) 


jeudi, septembre 15 2011

Les Disciples avec quelques autres aussi

 

François Bessonnet, pardon, s.u. père François en a fait une excellente recension sur son blogue alors je ne vais pas recommencer tellement il y dit tout très bien : allez lire en cliquant là -> Toutes les mauvaises raisons de lire "Les Disciples" 

 

Mais, moi, je vous donne simplement, tout humblement, tout bêtement un conseil d’amie :


Courez acheter et lire Les Disciples 

de mister Edmond Prochain et de dame Elvine !

 

Un vrai « stage » pour apprendre à ouvrir, à lire La Bible différemment et en sourire jusqu’aux cieux (où sa splendeur est chantée par la voix des tout-petits qui aiment bien la B.D. : j’suis presque sûre que même le Boss en rigole d’ailleurs)


 

vendredi, septembre 9 2011

Le Camino pour les nuls

..., ou, plutôt, le Camino en quelques panneaux 

ESSENTIELS-ON-VOUS-DIT ! 

On notera : 

  • Que Jésus et Marie n'ont pas de pieds : le must pour éviter les ampoules !!!! 
  • que, si Jésus est en pantalon, Marie est en jupe... Et on s'identifie spirituellement à qui quand on marche en short, hein, je vous le demande ? 
  • Que Marie ne porte pas de sac (l'avantage d'être conçue sans péchés : trop forte !) mais que Jésus porte quant à lui un bon gros sac de pèlerin (tout le poids de nos péchés ?)
  • Que marcher est une attitude spirituelle cautionnée par la plus haute sphère : bref, on peut continuer... et on a même le droit de s'en amuser ! ;-)  

On notera... 

euh... 

hum... les vaches... 

les oiseaux qui font cui cui cui, l'Amour tout ça... 

Ben, c'est aussi cela le Chemin de St Jacques ! 

- page 1 de 7