Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, septembre 20 2020

La proposition de la grâce pour tous

data:image/jpeg;base64,/9j/4AAQSkZJRgABAQAAAQABAAD/2wCEAAsHCBYKEw0NFBYNDQ0NDRsODQ0NDSEQEB0bJyMpHicjJiUsMTMsLC4vLyUmKj4sMjU3Ojs6KjRBRkA4RjM5OjcBDAwMEA8QHRISHTchHSE3Nzc3Nzc3Qzc3Nzc3Nzc3Q0M3Nzc3ODc3Nzc3Nzc3Nzc3Nzc3Nzc3Nzc3Nzc3Nzc3N//AABEIAQ4AuwMBIgACEQEDEQH/xAAbAAACAwEBAQAAAAAAAAAAAAAEBQIDBgEAB//EAEYQAAIAAwUGAwUGBQEHAwUAAAECAxESAAQhIjEFEzJBUWFCcYEjUpGh8AYUM2KxwXKC0eHxQxUkU2OSorI0c9IHhJPC8v/EABoBAAIDAQEAAAAAAAAAAAAAAAIDAAEEBQb/xAApEQACAgICAQQCAgIDAAAAAAAAAQIRAyESMUEEIlFhE3GBkTJSBSPR/9oADAMBAAIRAxEAPwB3vFWCtQ/E9ovaQGMukhr1AsJeIzMI1QX8OmGtJbKZgHz1naV6bfNdyBStJWlWykET/W3mvSqzQTxbzLl6gET6gztwzcWbCj1f7vNq1UtVVrIykfSXoD3s3UGJVLhpqVvPH+nztmtmubpGhOwyxIgWrrMFf1M/Q21EGU3Y/X1hbZglca+BU1uzitxe7SKfiT+1q4qVFcF4gv8Aj5a2mrUsrT/i9FxnaRFJbhyyy9MPjKzqAIoSwWriVfjMH9/O3VhlSrf9q+Yx1n4Rr1tWiUrhTmmuXmZnAY9/rSxA4pDxN8pE6fWvxhCtNW4alyr88B9dLQ+74UiqneJw9iNR5AD00xwmWzMpGZf5lxYjp2HS1zpTVjladS+h09JfC0ohxwGNUuFcrYrhjh/nraMWIZVKKctNWHfQY8p+VuwhU6T4d2avdnPy542mPd8KrTUq9rWQg5VSqg1ZamzVSx5/G1cXMGwZstPz0EhzwtIrU1PiwZWbhmJaDmJE4drKdobZZi8K7qsWhjDaPEamCGBxAE5sQRoJAT4uVqk1FWwoxcuh7Ti0qqaaudPPv2tTvkhmkulS8S7wLyPXXyxtmHh/eAxjxL1FdWpaHwwxzOAIXEzlOZsUlxhQUZAl3RWlSu4DYjmDLEY48hMWV+aL6D4JeR8641inNJfenieYw625CIWqQqbNm8yDr6WDGyYCld2rwGpqaJAYwIxPWQkpGuoNvFol0m7n71dF/EjrDpjJhiXUYEDmwlL3ZY2anYHFPphxNR8KrSWZVbqJ/qdbRVRPw8vhPvjoJ+lrCAwYjMrLlZehEwR/W3DlrYe8evYfvawSEzNZVZvPUk/10nai8wxERlnmWdPyA0852KIMlM8u84e1WvwsPeGCh8asxZfenIWp9ERALu1bCp2VlbNpKQnaUO8ugKqYNIduOdWpnaMw1az8LVN3wtGIYdT7zeCJvGqCNEp1MtMNP742HosWR2VYiwj7LNTDbdlYOE5SI0wwlp3tXdrmYn3jOrVezapSsgCCCD8JdjZiYO8hoC+9hN4qdSfnzwxtRmamWZ95u+ILMAkTPeUzPvZSxRXgLkxM0AzdJ518+WHlzFtFs+P94hpFNOZc3njPA6TIJwspvN1eI9YHtYeVqcykHAg99O+Fj9k3d7s0WE65d5vIbLJlxkDL1keR1tMcXGX0y5NOI1YVBvyyWrsCR+lpKahWBmabLl1mDLCWE7VK/GualYYZfnP5Aad7WlqTMeHhXzw/c20CyANWHDSxp9Pnby6q8/D4W7Cf7W8WOccOuWr+/wC1uheNR4Vqqbhx7T7G0IcC5or8W9hhaW7T/r8tcbWbzLpmxqy9/TvbkNMVJOXd8XfCUzPzt1DhVl4Tw88QP2/S0IRVKS0uJuKmdXp6z+dvO1NLDxNm92R/x87eQUssitNVPx0x+Nu1Y05eLNTm5Ht/i0IKNu3k0wrsn4t6Us0RWpZUEgSDPAkgKPMnlZbDT2cISVKIe7pppVVGkpc7evf+8Xm+sTlhxFu9XQKomO02L+fezBYAhh2Y0+GroMJ+mH62x5m5Soe/akv5KFg0pWCqLTmZWzY8pDsbTjX6la3iQET8OlmWk9zPEYSxstvd7i3sfd7siR6Wqqizpn2AEyfhhz0mFBu20YJZRd0i5eJV3a+Upj5kCxxwuuxfKzbbNhiJDWLN4tTVLEp8wPqeNjoDFYiyKrUtK1Sao6/pb5/ebwblGXcssC9rBMSNdKjTUMSCBgQ2Il/MORts9kX9b/Du94XhpETd+6Z4yPxFnxVJAPyVhDs6K0GTfdbzNrqvEqRACxhgdGALKB0YYACxbLTqaVq4qhqAOfw+drvtBBru0Z1qZ4CfeFpytUmcS86ZdwT1sO7I0OtiqpFUe0qp1AIlY5+3Zd8kn56ItFXLnVVp3jL2mR06y+FoXhMJj+L82gn8+VhNlQliRN1OpYlTUtPDmRPmJzNpO5Zqy2ZoPCvFMtiT8bJjk5douiysKbw4XiVqV+Ejj9Y2vuwi0zTdlC7MC7ENixJ+dhqGiFk4d5NavIgYWrjusNnVnjBlciSRGC64WJMlHLocXV6VRuFauYOJOGHKXx52phsFZSSkVbzGp3jKGwIwMwZaKDy5nCdpRyqxFQB8yn2jKdzLSU9Jz5a627eVZoSmSruoitUy6oCJky1Ep4YaWm6KIXdQodCVjwoEOmIyqVmQJn154Ya+hSwzBLKwrfdlt+s+ukuR0xGtoq33SIzN7VrzxLguIGEhoMMMeg1tTEvBmxFS0sKobN4TqcD0nLysSpInbC4alamWnc7vMzNmAlhKeEgBz62hCvVLUmpvZht5hTiSQuAxkADPvrjbyozLusuXNvPCwnhMaTkJE9pjWQou90Ks27DrU3tF4lEtSMde0/TC1O/BBmw4mnVUxXiPQ6W9CGLN4Yi0+UgMDz587UqmWpKlVKvxGK46Gc5YDH9pC3HjuzoilWVoebeLpOcj6kkWIoIu6VVSDNS39D+kuZtJdMOH9ycP1xFg0vESHUyqipFjZt5+IMZAk6YgAnDDHW3mjtGeMlKsl2iLxNlY4GU5YATxw5G1WSgpl4cMyxMtKjUD+vK3l1xqbMMzdx9DS1MCGy52NS/hru2ZW0mDOfpYZUeloIV2SGwh7xm4pYz0M9MZ8zK1sgjuyFYl6xrb77EqzaiZafnIixW0ZtDaksqRZLTV1nrjakh4d6apct7URqlnSSFCt6SpPxtPbKNDu7ELU0BhGZV/EZQTMDqZTl3Atia/7P5Hz6su+yN4RReFod7xCYr7NQ0SRYymTJRgo1I0GONn3+2IcOHGjNXCWA27jQ2h+0mZSAAnOc8JTn6WSQ9mCMNoQrqzXV75Ch3qDF6gqQGB1HIjTQ6TtFNnvcrs8GK/3iNvodUVs0zjKc+c8TPrbW5cVYpJS0S+1FF5u73vcxYF4hUxIceNCGKhgWUlSRisxIyOOFmH2AZGh3iCmaFDiBl/hIwHyn62zF1u95WHeYMeI0VI9UNVWWKtIBQAAJzljjLlIE20f/05uTXcX6ocMcXdcvQTPnqPKxQlyloqceMTUbSiLBgXh2poSA7N5BTOyBYZWDBginNDReIMsgAMScdZdedjftXGrSFcVPtr8+7p8W7Emc9sMJ8iwsEwVZgBldIgqh44DCYmMJSnKRlOxZN6BiqSfyV3GK12pSSqzXn7u2YMtMjj2mZYz6WsEITd5VZQrN6jT+1rHBzvNIW7iVNDjKKcBgSdQeYM+newcO9CIl4IzbtQvF0NUxhiDpPqDbOouLphXYS08kuCo+mcY/rYC9xXV4gUVpUaWqONjnd7vVlqZWK0rmmSwIA9NTLDGw0SEsQs7MyMzElVbAfKxkRXdo5jGKjMue8mGqqvRJmQM+ak2OjId2qTz4Ll5jn8vQGw73RoZwCo0JhEysFwOsjKUyJiR68rdv6jeosnR4Um3lNWJ1UnESkAZdx0szaW0D2yu8OY1cIUoqtTT4pjEY6Dk2Ha3Euu7XfFlZ4rLmaHpgBgJnv8bC3e9LGjXgNUy5YkNmhlWIAkdNQKZz5T7WaQ4I3aI5iorQwy1KNZmcsPL4jrYF7gnoEhxmZ2RTmZqV92ev6TP+bW3NGgreHJqvCxyrMy5ZYSw6UyMuto7g1skMtREWqJHZRlMgMMJTwGo69gZrACtmEd4UeHxbw4kGUiBiTIjHnLna0iWTVDE3qu9StKpcFnOeA9BpztY0I1Nj/phWiNlxEz07ztGAjTXBkRozRFbwkAUgeZEjjjgelrEU1sgapGWplic8dRhiNZ8tBa0iiMWGa99VSqsV3fhnpPz1w5mVh4kJbuYuZ03kojRobHAdAJyMyPn8b3vQUIpWqrMtU2mSZAHvMyBJtW12ywYRq3VJqZVpYkMAAdZ4kAy/vamr6Ii67RjEVXktDNVlYrj1lz+NiMGpAqXNVlyrjOcyfMn4WHWA13VmAbcw2O5Vl4U5zGstQOwGksbUhZVrqy5VqXKZiePfz7WtcitAO3Lk17gq8LNeLtE30OIzZTKc08mBl62UbP2kLwJ5suWJDZcyy1B7z+VtVdVfKGH+meHLOUpEk+pkLJY8NL7H3yKrSgCArtNViAY1EdBiFnPnZGeOuXkdjkmnGXjyAbNvhg3xanV4O5F3VvdWcgD5EjXrazau2xEeLBVGpdhEWLuzSAJgYjCeJbtLGZwtza1wzX1eNlukO8Q6VCrNSwIAGGgT0OPZHfKVjO4alaReG14aQp9Nfj3sUXyiimoxkGbV2g8OPct1SzQon3hqpssipUTExyJMu4tt9muux7ojx29q7GNEy52iOS1IA1OMpDp0tjtn7JqdKni1xWC75WpiCS4SwwkQPgLOBBe6xWvN5V9pLww7yq5oS9N2BKRliyzJ5iQtePJCD4klHlt/0E7NjffTFv0YUXiIxgwVXwICZKCDiTiWIlPHks7ELCG7ZTVW7MvF3MpjTSXnO1CujLBVHZ4NO89nJVnOYxnoO3xsVAJiI02dd5xRNzyGGoMtBZqlYuXyVXk1Ok6mZfC0mmT35D4C1MZXWIq0JmzVMtSgAAEH5ft2LlvKWUqyxGENt33E9fPDrjaN/SmgNTQuZYarqen11tUlZEysqVVJKqxWmy5qpEeGcscMJdjayDFBVTzljl/vaF4hqxpKstOVlpplPSXLHTvay7l0ULvGSXg1l87XdFdie7bSeNQoyNTwqtUSZ6nU2cU1BHooqYVQ6qcRMHDrKXwtlLvf2u9d7BZWppVllgDLDGYlzJ620twvYv6RaRumWGrRKuIzMzj6H1JsGFt3bsPJGukTeEINTyZaauHNEILBjM88avIH4TZ3iBs1LrCEOGzZlrlMyHMmQ6ADHyviQhwyXdVfh1VKTIznPrifjYdiJVsVVYkSlqohqAAMgekpdbOoUWMgZffZm3eZqolWJJlz0xAwIFp3dgzK8n/D3nCFlLAiXIaAA8weYsqvO3YbZEqdmb8T8NQwEpjCZwBx72WbUvsSNTTEW7qy0tDhyVWkZifMjUHrOwSyxi68hxxyZpmbdqr1NVizM0QLiQdBPWZ/pam8XyDBpreAqwIdSrGihlHWXPtK2Tu61LWrv7WbNDqqZWA1BJn9C114gKwVwmZpssReWkp98ZjDrZbzq6C/F9j6FtaBEyB6kRVWH7PLgQcZ466nta5drXdXoLM6LVwrSoJJnLTkfIStl0utJmuWuHmpUaiUh2GJxxsRDuxiUo4Xiyq0mUgDHHUY4eRHpPyS+C3CPyPBtiGsNjKK1UPdrpUW0JMuUyDj3tUm3hxKlT7oLS0Q8WOglzEh1snLFYkVTlpYKuXUAa95zNr0R7sLvGoWmPGCw43iElZsQeUlIHmdMDY7k9ge26K75eot5FDBoTswqg5lVVMgJA+95ylPpKzjZklLeFVX/GFgtpx2vMCLecvso8JcvuI6lv/Jp+VjbgMzKf9RStX9/jbHnUttD7VJA1+f7vGg3w8MKcG8f+08pn+UhWPYGxe07rd7v7bdQnjRZQ6VXi5iY0MsMbRiiqqYyt4f1FhTdjJczMqQ93BVvCOnkBh5AWyen9Vxg4Pvww5wTp/BKE1Rqamtl8PM4adAPTSziDEDBRPMvvWVTEMNFP+mpb0An8bRhsW14uL+3kLDjcsk211RU1S2WXy6/cn+8oKoNVV6gdsZuO4OJ94T52Lv8AeDNWhlkgtDNTKuWfOQ5YamwUO8vDyE1a8S8j5+nxtzZ133kG9XEnJCiezy5qSAQAegnSD29LdHBJxfF/sTONxsKusMQ1W8PQsJZ1NV0wBI+uVs8+27y0eM0JKoLMYMOHuxEUKNCDLA89ZdrNE2a8G7tCiPkvPiXh1mJjkcB/W3NjbHNyRou8rWJJaae+utttiKZG57Y3z0REVWiQ6WWGxbScgQT1Pp2szbaSwyVlDy4Z4Yqsk+0CJGiwlAZXhw8zeKRP9vla2HeYMgG34YCTCqwvfRa+xVeICXg0MXVFllh5W7gdJCR9bW1rDqaplVYdMSI3PTX59u1uEcNOanKtXSXX4WrvMQRFWumFmFNMmkQ05k6drY/JrLkjxFEGK0R6G4YasahOUiTPoRMcp62CS9CDEikB2bee0iMtWmHr1PnM626WNCzSnLUqs2s2wkOVUpy10HK3Yd2aMzJBKLG3dXtFph9AT5SnMazA7glb0ytIrEvYwkdVVoZbeUjCnr1nIiXY9JWJ2NC/2nUFiUvCg+0ZsyzOFQM8RlOOuNh4OxDVFgxeFV8LVMScRLryMvTyPuH2Wdt1QzMkVaYjKugkdDp8TqbOWNedinkfhUMolzgqkFIVe+XhzaLzJBwPP9rI/tBDdlhPCaKqKphxGqzVA4ky0GBAn8p2Y3iILuHjZ+L7usRmG8EsPKUwW56279nobQKixV1XNEWo4zHQjWUsedrSV2C/gTbNnvldi7QqquINExmSCMOZwP8AS2m2kUpaLCRvwt5Bhq1NTylIHUTwn62Dvpg3iL7BWqXK0ODlUkdJYaa+Vmd1uD3krmo3SnK0ProPSQ+Pa1tt6RSVbEf2Qu6xmvV4vLLUqlokONl7kyOgE5S87aAXVr2lD1LBqqgw1yxCORY8jjoJdziQFGxtjvvHeLS6woh4eEsDj5gHrhOWuMtPKpZDL7to3ekRa/YK+zkiQHukloiQ2hsqrTg05y6ATsm2PeGZUqHtVyxv4waSPKY/WzvaUf7tDZqlVt3VVVSqj3j2Fs3c4ohx3gkUb1VvUOrmDlxGoJpOBxxE7Zsv66HQTkmOryc6+7EWpf3B+Vqw2FqXvPDCzZWNLd+lrZ+K3Kz4ePuS0OhLwyu+n2b4eHN6H+luhsW8P19YWtKBgynhbL8bCXc4UHjhNSzfAAjzwPrY/SS20XlVxstkFK+7+Xy/pK0YMXc3mC5NEKPCMOIzNStS4jsCam+FpMv/AHe9w42C27DaJBhOozQr2kTd8Mwcp/8AK226nGX3QlbTQ6v7opSEQzQVXeezi0sOQkJGeE9Ta+NDhQVSpY9LxMtMXmBzlIaA2ziFoYiwiGV6SqrTVKYw01s7e8wbwIKAR1dGp3bTqGGIM9fSdulxadtGXkmtMCvyJEpZirPTlbeaAiYBlLt6zsv+6QTiwevxTiGf62ZRbku9ekMqqwiNUoxw85gTkfj1sEYzwyy0wsrEcR62GSroJb7Boly3lVRo1qqnTL448rL3g+FQ1Cz4VLay69gPQ21v+x06tV+ZRT8LI9oQ9yzIqpTvAreLQyJHeWH+LZvxNR5Se/geslukiuHsl9psqqVVYS1VRIlKzMiBgDjKfoe9n+yNhiGUJDwhws3vkTwnyGpHW1n2f2W13WEXrTw5uJj1PQEk4eltAVDCRGW2jHjSSYqc23QObkkMrFVEqXiZlqaXmccNfja9owU0ipm91c3x5D1tBEaJUtTbr3vEfXp31PzPrsRDRuFFWI35V4j+0rMFGN+10J4cVaUksWcShWqmRIYgDAz5Dr8LdoxIN1W77ss7K27anhbAmZJ8j8e1mMWIt/vF4UFXSnc7ziWQGIHqT8D2spvl3h3dosGLERFhssSqktEOE5gDQ9Z9dCDZb1bDpvQDdrx91jJFhJlhsN2vFgdcZ4dPTvZ/dL28ZnRWqaJmjRIfhB1APXCQ6a9rA3XaMCDwwH3WCreYkNWmSJjqQZGcsNbNN5SWjINxCWHm3i0q3p262W8i6D4NdhkFN2u6UcMvhYW/7RS74fixW4YcPM0+mH1+thEjxL3xndQm/wBOCvtCPXT1n5WmNnNDDBfZI7VVROIqDMKZnH+1ijjnLpUvvsHlFdsqW7NHWLfI5pom0OBxLMHCeOJnoBgNccCAftVAWC91jIamaqDE8gKgZ+eHrZldl+7vvYkRt1DXip3kgByHSeMpdbB7f27db+iJCiveLwj7yGu4ZVI540iQEpz7WLNilHC0lrsLDkjLMt/RVAvIjL4K2y+9iNDLvYmDFxpP/lz+vrCwUO7GCJg1QnzQ4i/Wo0ItdFYTmtS5eGnz5+mluVfONM1zSjLQystdysWKfzD/AMcP1PxsZdohiLjxLxWqjXcM7RSyqrKFbzE/2l8LYcb/ABTd+A+4laXqqmfh8S9PLra2/iqFiaaWhtU3CJONfnaX3ZORZfzfQ+sLA7bZoMBkIZ94y5oKiogOJyB0IE5csLbIZecoxp9rsTSW0aaHclYB96jr/wAqGW+YNh02ZAhtvt9FqWJVwaEzmJS6TFs4L3doi0768XeNTVVe7pvFwH5CP1sqvm37krGFEe+R2TxXRkWHpMyDYmZ629G/S/6v+zlfmb8WbuI13qZjeVRlUK28kvlgZWzu0dn3aJFdvvqZpHCMoGg72Sw9oXC8ZYcS/o9NVMaAkRfiDZftBYYiOB94YYSb7sBPAfmsxYYx7u/0Lead9L+z6oUZsVWr+YL8Z2jcNmi7s8V0RmaIYisrFmWeJ178xYRFa7lGhu2ZgsSpjEU4SmZ89P6WM/2sIbUOrVVBaoeZSTyE7YVxe2bXfgPUiIPCy2qmatzOpaaqvEB0PnoDrgelhUvEGJizqsVpszVGGw7T7D4yJsRDh7mpg6tV4o2Zj0xnp6WOyqPRHN2pRBXvG9nC93r6D5TsuH2fF4LRb27Xx6qlhLOHAU8pAHWXMmzA3pIIixojKlK5olXs5cgD+3W3d/UYMadSNlpXNqMNNTP9bU0n2RNroS3i4JsyIlFCwmqiNApCqp0EiOUp4Hzwsj25d4V4Zoyul3itJY2sVW8xqDLDDtZn9tLpeI0W6vCWEqPDaHEaLm3ciCCQDiTM4DpqLJ7hsmCsVXLffbxdmERmixAyq/hyjKoEi05TkpmTPHQoY44+TQvlKU6s0OxIIukFYM89XtP4iJgeYEvQC1e274nsoLPCVN2bzEWJEpV5SkkxjiZek7U75YkRrsjI8fxLEiiHriSTqKicQJmWA0JtmNtbDjRr6zRrwr3eob77kpVgo0QTkJ954TOBlK2b02J5Zb67G5prHHT2Nl+2cRhhBWB/y1jBfiQp/Wyu97evl4MoX3O7s3iZmit8SAPlZpEuNw8MHaK//et+7Gyu83OGrqkI3zetww2jw3UA4TJKYDvidZTNum+EIttOK+Tnp5JySi0xNfbvfo1O8vTRS7UrBhsUq8gABpzOgtodi7LGykodfbN+I37dZfrL0s92LsdbgFjRDvb1TTvGy+gHLr+vKXdorvM/iX6H+bef9Z/yEZzWOL0dXBh4q338g13vZu+UCuF/w2zS7j+n9bGLGgxxUoze6rU/GeNlajDxVeLL9fXS0Aj3llu6or5qvygdzjIa9+k7Ynjbft7Naaf+X9jBoInKbs0Thgw2px9OQ6ky0mbNrjstYKq7havdXhHYGWnLSZt7ZGy0uA9+LE/EiU69uwHIepxsy4te+W2zD6ZRVz2zNky26j0UtCDCmVK/w2RbbUQaUy0RFLUtxDr6f2toYjiVRpVV8TdPO3z77afaZFNEELFjLDMNaeET1JPQcuZx5Y2ZlxKTSj2VjdW30WCPCWmborYZWjBWn8etpm5Xa9tOPDS9IympllvpnmHGI+NvncO8uoZXSpm4Wy6nWcwTj1BHztf98aauiMlLGrd04eXT4St3uWNxSlJfuzmfiyKVxRqNs/Zm4QEeOH2jd0Rat2tEXyAnIkkyGJtmfvUNMqRNq0DhnAhzl/1WvuF5Zm30VlTcRUiKu4WKpIM5EATIOExORn5WexftUUJVYeyQqmQX/YzCXbXlpanOPiV/yGoy8xf9G8vCD2tTIzMwaqnMMAJCRwGHznam8ZUdgqOnDVUVYdxIciccRobcv+0Bcol3mlKPDO8bDCRGI66memlslt/aL3m8NeUWKt1VVpZVyy94DXEnCWJwtyHV7ZtjGT6VmhhuViorurJFXdtVyxEiJnDmPWzWHeluDJCJrq4mpqXHQgzmDOWFl2xX3kBbzLes12yxGytiNSMfWRtnb99qL1eALu8Kh2YLuYO0g0QT0nJSPQkWbigqbbAm29JH0poiRgyS3qstLLTUpB5Hl6WEul0EHe3YVKlW+h1ZpTPL1tPZUapWQlakiFVzVYHEeepsS6FnRhUuU1Msu0tfW11dMrrQp+1OzYm1rneLuj7q8LmhtDYrNhiFJwkGGHr2t8b2ReWuZjqzPd6k3LIq59cRzkQQJ2+7x5wirhuKUNql6nA4S0J+dsz9rNli7nfIq+3b2jKtLBtZ4dRM+h62J5pQi40mvskccZS7af0fOo7NGzhL0+areRICqp8zIE2KuKXlVUrDVF4lZryVhy8gTZ46LGCrlbNws2uHT9rQvLiGqpJlXBYaw++AUdyZADvbO/V5GqjpfRoj6XEttW/sFgve2dEqu7M7ZV3Z4RqSeg/tiZW2OxNmrdVrNTu2ZojcTHqe3QDACXnYP7P7K3YZ4lLRW/G7dEB6CfrieeDuJFK1YU+Fe/8AYWzZvUycffJtInCKlUEkUXp8V8TU2X3u8CGGxpy1M3Qc5nlhYspUavFanZN1F5ixYr5ku0SlV6xOKZn7oIIGkzPkLcvBCOfM3VeTTJ8Yndn7LeMN7EZoEJ+GH/rEdTPhw5a/w2bKEuSZQkJF4mqp9STqe5xtc8lDTpVVWpqviZ9v6WzUW8G+xFiy9lDb2KtyHWXVteoGHWfXlxxrRlVze+h2Noo2auv/ANhWi/MA2rvG0WUNRDd6Vq9owhKekyZt/wBtrbuKkX+/WZ525EGP5cFqa1xk5KytJgEaE8TGM6vREFMCFDMOAO5nMkggamXOU7Z5LkixIs0hMyXmJ7RoYZiCSRjroRbUxuH60/zbMt/6i90sqNvB4TpQo8vW2VZG80o30jRDcbKXgpDqUrC/LTB5dvl8rVsB0VcvhUfRsZEiotJP+ox3mvxEsf8ANhd8GZVCtSv5u39LOsImoWbTC0VcTLT87VRbwKjlTX/gi3oIqqXPR4lb9sfPS0pwxhmw87XdEpDDasWK0JISDepHYfePaCqQBNMycAxMj2nYKMjtEuu+EJYTRCyw4bFpuFLLMyAkJEgdQLaK/XUQYGUZoUqmXtr9d7I9qQGiQItFSxk9td2X3hiAPPEetl5W1NJgY37dEIOw4tLIsV900Q7uBvTDggE4AkY6GWMxppZp9nthrvkqRUWBmppGDA/Wls/s37X0rur0rLUoiQ48NcrAyIJHIdx10ttvs1tOFe2i0PCitEUNUvFhqCNQcRh521xSbVi8kckE9a+Rw6CIZGndIvD4Se/YD6wtCikb1QysuZVx4eku+vnKw217y10gRYgFTb3xZlxbCYGJGk5YysDsPbr3vJE3G+X8SHBapT1ljPQz52a5JOmZ1FtWhxeAtDgmpnhn+LtIchPGwW3VDXV3NTNSrL4sZjlpoSPWxKANCVBTU6iHl76n4TM7LPtdEWDBWEMjRYgqp6Azx9QMbST9rZcFckZFnaS5aV4maGoqw/QznLztds67b6K7E1JAbdwVppzkAliBhIA0jvVaLuGCkCrSpeFedmGxLut43qszK9KxIcSG2YDQgg4EaddeVsP6Nr6Y/gQtyqgfzeLG1V5eppeFf1+jYYtFunNY8L/iQ1LS8xqPSdvQr5DvJkhWv3evUCdsPq4z4pL+fsHGt2TNhLtevu73iFXumaIYiszdVpJx90hT5EnlYuyvaEEVszCpGlxLUuOH62z+jlxm/wBDZ01sP2vHdoEXHI0Rd57wQ6g/zCTdATysHcFDNhUrNJacNNJ2FhQzBNSF0ZW8MQ8xLScjgAMRy8rHbNQK6k8bxA3JdSNAAAPh1t0pS5CWklSHiLu1VBVw8VqasfzcPmT9G1//AMbURG4jm91c3O0jl4wbfS2K426KYz1VSy+7bIQXESJGjE0rEvLND8U5GQ+Si2g2zejdoLuvHTTD7uco+ZFkJhiCtEssKAIfmAPPXS2b0dy5ZH5NbSSpF8a97ssk1atafTHv0nYZ72IJolukaH4uE6c+pBGFuTWMVdRwru1bDA4n48vW3lgowZmrphtmzVYjXX9sLbgUki5PEqtV+akstqoqkmZCkyGPpa+Hm4TSvu+HDHH652il4UgGtv8A8Z/paIhrojuytJUyqcrNrh15TshYmHkIpZPC3FZ7EibtUn4oyQ/iwFgtswhDdIo8U1b5SNp6iNpS+BGKW+PyZ1YKMI12dFirCiVQ6lqXdtOXcSIK4dBZe/2dRmqhPFgOvDqyiWOBwI85mzPaREF4Ub3GpifwNKZ9DJuwB62LRuLDO3F/f587IU5dofylHyJTeNowEeAIv3qC2XdxGV8NZ5xV8DY/Yt5iQ3SKaYV6hMu8hQ4IhwZE4LOeupwMpHCcrHQ4Rytwt9d+5sLDhvBa8GhXVpxt5EyqCFw5zImP7SM7OhkcnTBnK49I2LTVmmH/AOIu7UrgeJcCTrj2JE5Wt3SxAoZFbKGaIq+0YDQ4YyPOU+fW1VzvTXhLq4o4QqszHEldCJCU5a46WvhSZd0aVeFEKw6uHqBPngQJW2oxPQh2psFYZ+8wlqhf8PxHHkBpyl+gwnnIW3IUF0io6pSw3kGk4rzGP1MC30NGEQVkKqYrEh1ZQecxIYfLnbI/aD7L3dojRt21MXNlZoeOGOvXtjOeJNk5YJLkjRhyRvjOxjB2zd42WHHu7VLVliirthOfSwm3Nl7z/eYTbp1YKzLmhnpMefMSOnlbNxfsxBbhaOq+KmUSWnUefytU32WpxhxXX3qoXnzBw/pZEpRkqZoUIJ2pUO7pth4brCjmnw1NmU4TmDz8te2FnN4h7wYe74ec7YiP9noy1IIysryqVmZVMu2OmFtf9mmdoS3aMVaMkqWhtVNZywmOXMd7Y5enV8sb2HkcVG07B4aGplnSyrV7ykc/2sdduJDKnMKfjbt6hGCawKqeJeotxUzI61NUw9BO0WVXUtf+iHG1aGzHD6+ulg4hx/La6M+GlXh+Ng40QKuJpWmpm6Aa2R6ubqOJeey8Me2JttPvosKEMywl+8RPMzVf1Y+gsI8NZZ2rV1FOWnzA52Q33bO8eLFoap4lStVyGAEuwA9STYmFt5lC0wWb3faVY85SBt0MOPhBRHvHJ7DmCwVoQKzVe9Ty0xtNmNCg5nbhp8sZ9rLRe7xG4btTUv8AqQn+M8LTh3e+RhTSsCpeJqO8sZlrM15aI4fLDxEyL4mXK3z1HbtbzSGFbfXpYRNjR2M4sZVZpU7uIW0nLkBP654BXj7K1szb1sf+Uf8A5WpSj8gOMV5Nffb48GIsKNmurKGWJu9HBmCSPSXQjvay/KYiq6mp6hSrZpjn8rWfe0vKKrihYnFDjLS39Pnbr3VLvupCqlhlVjpjpj35cibNceSox8q2KIqb6sOKoTQzDZfPA/I2q2c+VkYtvYXs4lTZiQBJv5hJvU2ZbRKQ3ZkqoZas2XHEH97LIqLBiLeJ5I6iDE/i1Qz+K+otipxbiabUlYf5Bsq5vd0+vjaDszKtBzq2WH4TgcpnyNpLpUD/AA/XxtReHENXwqq9nxDU4AzI78rFHtAs2OzlVoF3mFXdtSy9AZiXlj8rehf7vHvCRHqgxVVoKxF4ZCRBPOZlKfSwuwQjXeE1SO0NgrRIbZSAQMeo11se6BY6A5liQCtLZuc5d7dOPSMb02Du4usdgQzQorZVqqzGXXuZeotfeoLXpGg05lzQ2iN8BhPynywOtqNswlhwIsUBlWExiZZ1SkAQPrkLTuF4e8wYV4DZqaqWh0xO46A9iOlp9E8WZqIghsyNlb3m6CcsPh8rVpDww8K+Hn8e0rM/tHApZIozLE8WGuspecz62Ww33a0yWqnipPzEvO3OyR4yaNMXyimeKYsJ1VN7uXDTy/e0Ed4bq65nhZqcMRoR6i0g469c3TDHX0tPeU8qmXxcTS87L8aGId3eMl5RWU8eZfPnPvytBrvuS3FS3yslgXpoMRKVZlee8VeoGBHeU/Ozu7RxRXNWRsy9/wC8+VplwxzR+JAW4O10RLVYWUbZbfFLsP8AVYtGp5QwRP8A6iQvkT0s5JWIrFTmp4enmOVs+Hqj3qKRUsKmD72AUMcPNvkLYsOCUcnv8D1NONotc44DhzVVZfrW0HaqqWVqu+v79bXGJVS4pXLlX+0vqVq3kvNVb3bawLOIlQafvdsZ/wCLcc+Ehqav06W8HX/+fXnK3HYqJEq318bWUch+Empf4v6Sx5429FirM5k17W4DgyjK37jp8DbjKowpQ96R/S1LZZD7VXOI13uqwBFaK0XdxqW1Wk88JYy6WogrGuCwlitXGiqeL2igCUhPWYJ8sbMI96K0mveusH2cOoMwJ7cwdPQ2Ij3hIzQhFSmFxVRJVAnlLkB8/wBenpqjJ07BIUTeLFqLM1NSrSWlidDpImeA/a1d+gC8Q2XwutNS8SnkR3Bl8LM412EQu8I0qqilVXUjDDt+8+Wq50MOqEcnu5vqY5Wy548WpIfidqirZsRo0NSwzq27iU8mBkZD0nPmCLSvKBlpJVVbxRFqkcCMDhqBahj93iq82WFeV+DgYT6VKP8AtHW0WvCRA0meLCaKGiLTmAXEUjuZYmXKXW1QVuy2bW4Qlu8KFCWGq0t7GnKpmZkYac8D52si0tFTFlXdmqH4lliJeunytbCP/pU8SrU3mBIj4n5Wi7rEvKrNWaFCqZehOn9bb61RkvZ28LleFmZWhmNU3kefnI2ouMNVVWKtFWPD32VdJymCJ444+ptOI7MkVqaliQxDX0wkR3JNqNmR/ZoxO6ZImZm4cwqI15Ey9O1o6slaK9rIkSCyovAxVm3XLiAOGGIXW2dZDDCrJqV/LzPfmMeltftCqh+BqoYbLPNIjTpOcudsk7FcpLNTlZun7HHnbL6qO02OwvtEweKYy/vaEZ6QtOVqj+X4fK3A9WBqZvy5Z+nx+FvBamXDNVSq0+X9rZKHHiuGueqpWXkRL97OLshvcP7zDpSK2W8QG/DYjA+RniD5TsmiMJKs6aW4au3WxewHNUZD4YixofqoBl5FfnZmPTaKl1YwgRlYyIofxQYklidMDORHf52RR2+7x406l36rG4eYFJB8pD420USGIgpiKrrVwsv1LlZJtqAt1iQowLUJPK0QtJTgQSZ6YNryteSLtMrG1tEFh4s3E1VXF/Y8rRcCJTM5v09MOf6W9SWpbhb83T18rdXMWaWXws3FZIZ4IF92n+HN87cYD+Zmt5vdyr/7amoW5SMwnT4s3lytCFyoF/l4vlYWLEMzw69rWxGbrUvF+U+mlll5OY8PLwz5edrVPyQbpHS7imGn/wCv97cDRLyVaGM8NhEX3TLljrPEdO+Fi7wkO7vBmq0tOpVzNhKXpr8rSvV4W7xPvCfhNDVY1PITMiPKZmO/a3RdGRWG3aJUcwoi05l4vgRqLC7Ru33haVFTw8y02uixqgrLmbihsvT+htGFFdYmXMrL7aqdM+XnL+lhmlJUwotxdoRX0VQIqNxUll8wJj5i132Y9teN0WVkaIzRFp0kBlBnzM/MchhYbbZMNIyzbiqyw95jrpMDl+nlZ99loCQ4DSZFdmqzNTm1xn5AeQsn08WnT+RuVriO4P4jIy/6e7WJ1Ix+JEj6G1GzUaNEvUVgiq0bd7xeJlXAT8+f97WXh23EaKmWLUzQ6uRGUT+Fp3VGhw4MHKsXdhozLynrLzMwOwNtvky+CtGZYSRS1SVLGZacwFQJxBx58rD7KBk6rS6xVPipxVvI45h8LEQUeJCaCVSiloNW8pbmNJGw2y7ut3ZLumRFVmXN7RSZAg+o6WHyi/AXFZfYsta1RlalVymZmeUu+FsxtGFu3dF4Vy810wHyAPrbTpxXdKuGI7U9wCuH/VpZPt6Ed67jhfMrVcxlI9ZA+h62DNG46Dg6kKKzxNS2YfWJNugnN7ze7OrlzlaMQFquKpV4V6D1tKikVVeH3hy9fM2w7NGjqqc2C1U/WgsRsuN93jwlk1LQ2g5upAYY/wApsHXuxr4fF+n10t2LOmocSyiQ6eTCRHzw9bDGTTTLas0zuOAnNxLZXtUCIrTHizeoPPvZhd3WNDSMopVodXDmkRMT+NgNqilFllqiVfI20ZbcRUNSFN2JZUb8o6fva1XqLE0/9Wa1N1/ChYL+EvSqcsbWTK6HNT+1szHeTgV4ZZ5tTjl+jO3IrGMVOX8v1/e3VfeVKaV/i/rbzALgRxZuHXDr62qiWe4daf8AqsFeryUdlBWkSlr087FiUTLxf4suvjydhJdB4ewsS+iL7HUO8d6l95mqb1su+0MeLEhpFgl1WFEDM0PnrjhyGNmEIpfTkLJCaHmak0zniAQMBL+1jIRqu6QaKUiTVmqpxBnIAaefa29LyZPoWfZuNEghxGGVoYiQ/Z5sMCJAaaGWoJPXBtCvaxGZAVrXiVpr8AQLJdtXWKoTdlnSGpy1UtMylPrITtdddkve4E1dWvCyiNDaVMzriP1FiqydaDdrXUNDZyUVscrSzDmPPp3lZh9jWRbvuQHV4URt9vFpZjPil0PLtLTSym47Pfdb1nT8QNDWreYmY18jP0sbCldoiZ6UiMViN4RMYg+YnLvKwL2ysO+UaDtq3o3RLvNckWOm+zBZYzOHOZkABY5H3nDxR5tV0QYCXcjTzJ5Wz+19phnnla7wIZaHEbiLE8p6SkJG0vspf2ZGgkRam/8ATxIvMEzMsNBUWA8+ljWROVAODqzQJE3bNSrMjNTllxAYymRhh8RZZfr08GOsVEoXdnfNGXnhKQBxEucxKXexl/2hCuSbpjU1OWFDzRO3l5m3bhfjfUqpSnhZWiftLnYm03V7BSa3QJdr0Y15VXRFhLdCzNVlqJDGYPQEfOw+2Now4iwkQ1PDWqpeEHseoIHlYLbd2e6Ms80Jvw2XhHbzFl4ft19foTtmyZpRuNDo406dl7r4x4lp/MOunL9vW1LCrEMy5s2XT5fWNurE4gaqfy9unkZ/4twTh0zzfw9vmCNJWzt2rSGpeDqk5WqZqW/lx6/XW3mjGbY0qq8Srr8u36W9CODTHFmbw/AY/Rt5CVFTUsqqalp/aX7WG7LGmxL8I0N08UKKYdPUEBhr2YD0Nvbd/CqGVf3kQP2sFsqNvIsakZVWGzU9c4PkZD9LOHQRkdSMrfr2toXujQt6lZnLuwpTGqpRT8P8fG1kV92Py+7/AE/Ww9zhCGXu7Ch4DU/y6qQOkhKfUG10WU9V/Ll5drZ3p0NoiImFU6tPF1PS3Wk2WVS8PDV+s7ed2YSGX+XLaKgrrTVw5c1qaIibsFC4ZvrTGye/IN43Hy8J6DvZmzHkMtXD4R0/W1F6JrbKvL9LRaLC/spGN39lmZ2YZV4dOR6ecvlZs5qiOpCoysfZ95DNhhjP9bAJc0gmahlb3liH6nbzsrRFaIz0PEC1bylgwlITEiJnDXoOdujbejIkkX7QiGGjNPLVT8bLAkaJkuzMqPNo1LBVPYE6a4y7Wa3+FDjG8QVf2qwt5BhNmkxXDUY48jOwexYMS7F7waFXdGpWYNOQnpPoLCk1KyN6oAe5Xm7ihhVChQ1pVYgZVEzLn2EumFmV5vjLBS7lWZ4mapVq0IM5DnPCzFKom+H46RWWJvFlTIgTEp4CQw87DptGDdI+6hlmZlHs6jUrTMxM9fl62N7KjoARiwxVl064z5nvbzRDBaoMyP7yzVh5dOfxtA30LEqJZGaIYm7ZfZyxGB+BHlY++XpIO6eIq0tEpzcxzkdemlszxf6sdz+UBoTlaa1N+/e1l3vbQWWKhZHp/llznjiPO1+3lSlPuyVxas25ieGU/KellkGK00UBk0X2kM4eRww1PPnYXinF2uy+cWqZrrhekv6qrszO3FCiSX4AATsBf9ibtvYmv/keIevTzl62UX8i7B81e6hiJlh6/wBNAZ2L+zn2geJCZ3V91UVzQ8oPPMBh62elyVTX8i/8X7X/AACuGhnMGVl4lbLLH+9ug4ybh/Lmp7y/btZ9FvEO9hTGVlqyw1ZgqifOqevnLy6h3jYxUKyPCerhVlzHyIBn8LJlhcdx2Gpp96FJYae6v8PxwP1O3STJsF/hZuf97WXi6RLuGiujIi+JmXn68ybVi7tNIKCErxfy5VHNyOcvSZw52X+OV9DE0/IZsRaRGcDLvBBXuFUY6aTJHobNYjFlZV4W4u3l52pucBYISEhahPe58ye5JMyetqdq30XWFFiz/DXL+by9dPSz0qQqTt6Fu1HH3mEFzOsI76nkJiU+89PI2pjvSamC1L+mOnxtddtjvS0Vm9q7bxlVaWn64SGAHYC0WQNlYPUvhZqf05WVLG3KwoySVFO9DMqhlq3nDTVOf6WtYU1KStPu0/rjbP3aNeFvCrFTJjVUopEgSJMeWmONtRdL0IaTIy01byGtSy1OmlieBryUsifgGCGIcFZlw/rr52GvV0etpQ2lh4l6ediLtthI0RoSV5p01ZV9LUbQv7CI4mo0wp7Dva1hS7K/I30MBExmTaN5dVVqgtNNLK2VTPAD10tFDPW1hVY6tDYVKUxVsVI6GzADPbQ3l3MGEpd93BFW7U8jzPM4Txs4h3trkYKxTmZREibyTKRKR06Gdg4EcwmiwSq0rFmKWp5y6WOu8SGxeFFQRHpO5iCGuWY/axKS6JKL7F99+0gaJGEMtd0iMKqcqyAl0wn1noLKLxGeHFV4dbVMYlTLUoIl6ga/GwkNlvDxAESHELbpN3NYYxnOU/Kzm4RAi7wFmDru2qUYgdRiLMegFssN6EZqyyoyqF3bTxE+WGMwdO1j9qkRoK3Mure3DXeJxRFBUmRHqRP15Wzke+bp2kq5jNMOHCWE5y56dbEQL016jwmklcSEFWrhmCRMiWHpaqraLv5Iw728QQlDMrIu79nEKt3n3Aw9LHw9mveYi1OtCqFXMWiAAfAc8Zmy+7xTCaIhClxqy5ZnQEnWzO+xSLvBiwsjAyeo6gn15kG0fwiv2NREShoQSmNC9msRYhaHhI4z1wlgcbGbKhK0KLBhOiM01aGq5RPAiQxBInjjrPtb53fb+4hOKmzSY/8AUJ/GxP2G2mi3tK0aLvYTItUjS2BmLWotbZG14NBftpmCYript1DZYkOIxwIOMtcdceeFjNhbQN7i0BmgO02bNTlGmmuo+NkW1AovF4QLk3pWmo9fOzi5x4EFEBhUxIa0M0E0TmadRInrjYFXkLb6C9t3p4hi3RiztgywaQyuQARPCcpynjh6W5dES6FkLM8Xdj7w1RiKJnBROc+gHnzsnu8JoJjxREfev7TeDipJ4cZ9B5Swt43kXQIsmbexN4jV5ixyqThhIdJ449rKnbemOjHVGnN4VjQGWplLN4soMif2sojv9/i1KKrvdogp/OwI+IGPrLobCxA17UqWEKDGYULDXNJRIKThIYaDraxrybuARRuyQlAh6cpjH5Wl1sprdIcPecGYnMvhXl59Lej3d1Te8KIpb2jZiOenxspu20XhpFhE1QxVml7Q1Y48sJytW8aoSDxmHuxQGXHsJWJyTQCiwDbkRb2qrVQ3+mzTpPOUuplr52LukdLtAhQiyMu7pzcJkcZTtxYUKIhgsmAaZpwx6gzmLDx9nw4yCBnG7JaHEnmmevW0UvbTKad2NrmYDBjDRUTDMuWfX4EWQbX2esSNFYRHkxB/EHQWMu93MJQgbIs9RmxlzErZG+XtjEi54nGenW0TsJRo/9k=

 

Qu’il est dur de ne pas enfermer la justice de Dieu dans notre justice humaine ; 

Qu’il est dur de sortir d’une vision de la grâce façon justice rétributive ; 

Qu’il est dur de ne pas entrer dans le jeu miné de la comparaison avec autrui et d’oser, entre se jauger avec l’autre ou regarder son propre nombril, tenir plutôt notre regard orienté vers Lui ! 

 

Car il est heureux qu’Il vienne toujours nous chercher, qu'Il aille à notre rencontre, avec bonté, 

Car il est si bon qu’Il nous offre toujours le même salaire : Sa grâce, à foison ! 

 

Sur l'évangile de ce dimanche (Mt 20, 1-16)

dimanche, août 9 2020

Dimanche caniculaire de tempête

https://3.bp.blogspot.com/-dB-c3zluHKs/VTfltvx8JGI/AAAAAAAAAo4/sj0FSIsz0wE/s1600/21_Caspar_David_Friedrich.jpg

 

Dans les textes du jour, des éléments déchaînés, que cela soit pour Elie ou pour Pierre : deux tempêtes, bien différentes de nos conditions climatiques actuelles. 

 

La scène avec le prophète est connue : ce n’est ni dans l’ouragan, ni dans le tremblement de terre, ni dans le feu, bref, pas dans la tempête qu’est le Seigneur mais bien dans le murmure d’une brise légère. 

 

Pour Pierre, c’est tout l’inverse : il est pris dans la tempête, ne reconnaissant plus son Seigneur, perdant pied aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Mais il ose se tourner vers Lui d’un cœur plein de foi : « Seigneur, sauve-moi ! ». Et le Seigneur est là, et le Seigneur le sauve. 

 

Et si le Seigneur n’était pas uniquement présent dans la brise légère mais aussi dans l’ouragan ? 

Seulement, Il n’est pas la tempête qui ébranle notre vie tandis qu’Il est bien la brise légère qui vivifie notre existence et affine notre être tout entier face aux vicissitudes de la vie. Il n’est pas Lui-même la tempête mais Il y est aussi présent, comme dans tous les séismes ou incendies de nos vies. 

Il y a alors non pas à espérer immédiatement le redoux de la bise, le ressac du flot qui submerge, mais il y a à crier vers Lui qui nous accompagne pour les traverser. 

Il est là : Il ne se donne probablement pas à reconnaître de prime abord car Il ne saurait être le visage du mal et de la violence mais Il est présent au cœur de celle-ci à qui ose le pas de la foi sur les flots tourmentés. 

 

Textes de la messe du jour

lundi, juin 29 2020

A fleur de peau, à fleur d’âme

https://i0.wp.com/www.enrevenantdelexpo.com/wp-content/uploads/2018/11/Jean-Bazaine-Chant-de-laube-II-1985.jpg?w=351&is-pending-load=1#038;h=536&ssl=1Jean Bazaine, Chant de l'aube II, 1985

 

 

Variation à partir de l’évangile de vendredi dernier : la guérison d’un lépreux (Mt. 8, 1-4)

 

            Plusieurs fois dans la Bible, il est question de lépreux, ces hommes atteints d’une terrible maladie qui les ronge, en commençant par la peau. 

 

            Or, la peau, c’est notre interface avec le monde. Elle est le lieu, même quand on n’y pense pas, où s’exerce notre rapport physique premier au monde. Alors le lépreux de l’évangile est très largement un exclu : exclu parce que contagieux, exclu parce que considéré comme impur, exclu parce que son rapport au monde n’est finalement plus plénier… Sa peau est blessée et malade, elle devient insensible et s’effrite, comme un symbole de sa relation à l’autre presque réduite à néant. 

 

Là où personne ne souhaite l’approcher, là où tout le monde oscille entre mépris et peur, Jésus, Lui, s’approche. Pire encore, loin de se tenir à 1m, Il ose et risque pleinement la relation : Il vient le toucher, le guérir et le purifier. 

 

Aujourd’hui, en temps de pandémie, nos touchers se sont faits plus rares et, avant nos rares contacts, nous devons même nous protéger d’un gel frotté vigoureusement. C’est sagesse tant que le virus circule et, pourtant, nous ne devons pas entrer à cause de cela dans des relations aseptisées, qui seraient moins vraies, qui se feraient insensibles et s’effriteraient. 

 

Il est alors probablement tout spécialement bon de contempler le Christ touchant, guérissant et purifiant car Il est celui qui nous guérit à notre tour du risque de relations faussées. En nous laissant toucher par Lui, nous sommes aptes à inventer d’autres moyens, malgré les gestes protecteurs, pour entrer en relation avec l’autre. Il est Celui qui nous donne d’entrer dans des relations saines, Il est Celui qui fait retrouver la souplesse à notre peau toute protégée, loin des sécheresses et de la peur du contact : Il casse tout risque de repli et fait entrer toute relation  dans le jeu et le risque amoureux, où l’on ne s’aventure que par le don, et ce malgré le gel et les masques. 

 

lundi, mars 30 2020

Invitation à Le chercher

 

Autour de lui, des accusations fusaient de toutes part, 

On peut imaginer les cris de ceux qui vitupéraient : « coupable ! » « Terrible personne ! » 

Prompts à accuser, moins rapides à se regarder en vérité.  

« Mais Jésus s’était baissé et, du doigt, il écrivait sur la terre. » 

 

J’imagine Jésus ainsi dans les accusations stériles qui fleurissent en ce temps de crise,

Jésus écrivant sur la terre, le Verbe de Dieu parcourant la terre : 

Invitation à Le chercher dans les jours qui sont les nôtres, 

Dans ces signes ténus, cachés dans l’épaisseur des jours, qui disent Sa présence. 

 

Sur l’évangile du lundi V-A de Carême (la femme adultère)

 

dimanche, mars 8 2020

Up and down de la transfiguration

http://3.bp.blogspot.com/-pyHv6Yck_vk/URhbGWuTE0I/AAAAAAAAAt8/ig5blC4gbYQ/s1600/transfiguration.jpg

 

« Écoutez-le ! » 

Trop souvent, Seigneur, 

Je ne suis pas assez à l’écoute de Ta Parole, 

Ou tout au moins, est-ce que j’ai envie, 

Toujours, de venir à Ta parole comme une source ? 

De lire et d’écouter Ta Parole comme un lieu où, vraiment, Te rencontrer ? 

 

« Il est bon que nous soyons ici ! » 

Trop souvent, Seigneur, 

Quand je suis avec Toi et que ça fait des papillons dans mon cœur – entendons-nous bien, c’est loin d’être toujours le cas – 

Bref, quand je prie avec bonheur, avec amour ou même simplement dans une aride mais, je le crois, féconde fidélité, 

J’ai envie de demeurer là, 

Dans ma bulle, loin des tracas du monde. 

 

« En descendant de la montagne », 

Trop souvent, Seigneur, 

Je ne suis pas assez prompte à témoigner de Toi, 

Ou peut-être bien rêvassant de cet ailleurs où Tu te trouverais, plus, mieux, pleinement ? 

Dans un ailleurs de hauteur où Tu surplomberais nos misères, 

Alors que c’est aussi dans la plaine que je peux Te rencontrer, 

Alors que c’est vers la plaine que Tu marches avec moi, 

Alors que c’est vers toutes les misères, tous les drames du monde que Tu te trouves et que Tu veux marcher, aussi, à travers moi. 

 

Tout le mouvement de notre vie chrétienne est dans ce va-et-vient permanent entre la montée de la montagne vers la Rencontre et la descente de celle-ci, aussi vers la Rencontre sous une autre modalité. 

Car Tu es présent, je le crois, aux sommets lumineux, 

Comme dans les vallées parfois moins éclairées quand surgit un nuage, 

Comme dans tous ces creux de nos vies qui sont parfois des gouffres sombres et noirs où, souvent, nous osons moins rapidement descendre ; 

Seigneur, donne-moi de savoir vivre toujours selon cette double dynamique : vers Toi, pour me ressourcer ; vers mes frères pour témoigner de Toi, avec mes frères pour vivre de Toi ; 

Cette simple dynamique du chrétien qui marche vers la Rencontre où le pousse l’Esprit. 

 

Evangile du jour

dimanche, janvier 26 2020

Le dimanche de la Parole de Dieu ? Aussitôt !

 

https://i.pinimg.com/originals/c5/e5/cc/c5e5cca84a9c5ec805480af7b595dabf.jpg

 

« Il les appela. Aussitôt, laissant la barque et leur père, ils le suivirent. » 

(Evangile IIIème dimanche du T.O., année A – dimanche de la Parole de Dieu)

 

« Aussitôt » : quelle promptitude impressionnante ! Le lecteur de l’évangile selon saint Marc est habitué aux nombreux « et aussitôt » qui scandent l’évangile ; ils sont moins nombreux chez Matthieu que nous lisons en cette année A mais, pourtant, ils disent aussi, me semble-t-il, quelque chose de l’ordre d’une réalité forte pour chacun de nous. 

 

Pourquoi ? Pour nous dire que le changement de vie, c’est maintenant ? Oui et non. Il est facile de se dire : oui, eh bien, ils étaient déjà super disposés à accueillir la Parole du Sauveur, ils étaient du style juifs formés à 300%, attendant de pied et de barque fermes le Messie : rien à voir avec nous. Peut-être. Mais c’étaient de pauvres pêcheurs, sans doute de pauvres pécheurs : en cela, ils avaient tout à voir avec nous. 

 

Le « aussitôt » n’est pas tant dans l’action, il est de l’ordre de notre disponibilité à accueillir Sa parole vivante qui nous est adressée. Cette disponibilité consiste surtout à disposer notre cœur pour L’écouter, à conserver notre cœur suffisamment libre et non pas encombré sous les diverses idoles, de toutes sortes, que nous formons et qui embroussaillent notre vie : préoccupations, addictions, tiédeurs, bref, tout ce qui empêche d’aimer en retenant captif notre cœur. Alors, « aussitôt », la Parole tombe non dans le vide, non comme un coup dans l'eau faisant d’inutiles cercles, mais bien dans un cœur, vivant lui aussi, apte à répondre. 

 

Ce qui est en jeu, ce n’est pas alors de laisser notre barque et notre père, mais de Le suivre : c’est accepter d’entrer dans cet itinéraire surprenant de suite du Christ. Les apôtres, dans cette péricope, n’ont pas atteint une fin mais bien un début de compagnonnage fécond : c’est le même qui nous est proposé chaque fois que nous ouvrons la Bible, « aussitôt » que nous lisons la Parole de Dieu. 

 

Comme le titrait en effet le frère François Cassingena-Trevedy dans un court traité sur la lectio divina, tout change « quand la Parole prend feu ». Quand notre cœur est libre pour écouter, la Bible n’est pas un texte mort, le livre sacré d’une religion du livre, mais s’emplit des paroles savoureuses de Celui qui est vivant et qui nous aime, des paroles amoureuses qui transforment, « aussitôt » et à chaque fois à nouveau, notre existence en profondeur. 

 

samedi, octobre 19 2019

La grâce de Te déranger

 

Le pitch de l’évangile de ce dimanche ? En parabole, une veuve importune, un juge qui en a marre de la supporter parce qu’elle le soule grave à force de venir crier à sa porte et qui lui donne du coup ce qu’elle souhaite : la justice. Le résultat ? C’est qu’avec Dieu, ce sera encore 10 000 fois mieux côté justice.  

 

data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAOEAAADhCAMAAAAJbSJIAAABelBMVEWZVBD///+XTADMr5qeWhny2Ub03Vvx1THx1Czx1TTx1jbw0iby1zyTSADy1z7z2kvz20/z3FX03mD032SXTwCSRQCXUAj///WXUA+USw////n//+6cWBH89c/v0Br//+To2s7//+H899f/+83+98P28OrFooSocDv//+miYyb//dj888P99Lv677D/97P565r875T553LcyLaxf1Wsdkfgzr65jGe/l3WgYCSlajL38dnHo3r58dHOr4Tr3bjk0qrYvIi/lVuwez7z5KP88KXn0YjIoVr56Yjv2ni2gjLs02izexWlZxLFlRXt49nTuaSNOQDr3sfgy67WvJrizrHAl2zPsIjy5sG5jV/cxJnn1auILgDIo3LizJvy5bTMqnXWuoHs26LhyY64iU2qcS7UtXXdxIDu3JTNrGjo0YHIoFfiyHbUsl/04XzewGLAkUCzfS/Npke9jjjpzl7JnzzVsUXevUrnyETYszXNoyfguy29iR3kwCGvcxQnbfZoAAAUeklEQVR4nN2diUPTzNPH06WPB7oqD5uQtsECbelNKVSgKChQRaSAyo9DX0URvB5FkEPk+t/f2aQ5ml50k0DpqNAmu3E++c7MHg3KuapZqGugpdFt4cF8qBoDV+mEt6t30M1j1PiGMQkPD1SkrEDYNZxFiAjcFTFCsDS44D0/4UAGoStDpxpBUm85IcsQDmQxuWx3mUxAaLiUsYRwfhBfOfl0Q9JCLcIWcjX1U03AmflqhKEMvmwXLRtBA5UJu9xXW8CC4d5KhA+ueIRqhofKEw5c5RJTbGiwHOGDq5+CuqGhUsKuqzODOY/hYTNhqDmKjG64xUSYaTJAjuO7ighbmikJFROiIQPhfNMpCIZ6DYSDzUjIoS6NcKD5YpQaCWuE2aYaKHTjHxQIm1RCEDFTIGy+kUI1molA2IUu2xHHjAzJhMPNS8hJISD0NmudoQarYa6Zg1QOU87V0syEgtvLNel8RjU8z3nd7GkoINzoO8dogAvxrJ0Jyg63DGcbe+8D9XJdrBMalFEWYAsNvX9FhrgBxkJDsuoHIfPRBkYUwhxrKcUwq+3q7aVz21AY0c1mRHADRuwIM6HkdT3gMebD8y6XdxATaWF+vqu38bLSzUpIwl6vPGMn5IHL6x2Wulw0ar0DIw22UGEnzHhDSvoJBOC8Ia/XFXoFlKFhvqFktELYVRhnBDLvBZsfxPzgvKvDNdBQxZWdcMj1Wh1JiTvU0dEhIRqyA94O1/xIA00EmQnRsGvxpTqhQZmODu8wTUCBH4aXjfQhHTMh3+INLSy5C+MDHvZ2hJTpH86Mejs6hphnSnYbKyHJ+CAwva7RRaV28ovejlfKlQh55e3wLjbKsMFKiF51KOb1ydFJD3gXFeEEvAjHHzRIMjISCiMA97r3NRWyY5EikhFfh7e3EJt4CE6MDjZEpLISZr0+HyQhWfb5fAoiGoRXKiKKvurwdSw3wlMrrIRRwKFTGj47Cq8eUkSoooVXHF1ZLcLxV9HLr6mseSiNAg3tSdyA6AtTsfByh8/3UA1NfgmOj65e+gSHlRC/8vmUEZ+EgeSV/AEyv2hExFmIVN8iueSCw0y46Iu8UkIQL/kivkVlzFiGl2qgcgTTt1BwLlVGVkLKMupWXuPXvkhkVb4MfhgBWq2G8oOjwLh8qTIyEpLsaCQSKWwlCxK8GR1RZjSrMqKqGnL/DxBfhS+x4LARAhPI5lM/0UEZePc/RTmYtMFrbQdOoKpGIg8vL1LZCCELF5f9kVV1uOOXI/6Ikoog23gksqJPaPjwo4jf91q6rKGRiVCIjo66+fHIkuY1GY+M+pcURAEt+iOjWS0wKfJoZPyytquYCNFSZIUnGWVAlI2ER/1+/2CBCj/0+3v0BZRAFoH/keGBnYsMWSZC/Cbyhuf4cZ0QKoy/x9+TLRzAgz1+/6peXviHcPaRIIMJGLlHLnAXgE3DFf8YhrlpGFNTBOGXKYSGmH3k9z/UZ978UneP/zWmfOHl8Uc9K+ELk5GFUHA/iizRHVL08PH444du5QL4DSCujBTEIdFxv39ZVxE/7O7pXsUQsKAu0C5e2PjBRJjt8VNCPAa+dnf3rMpaCeQxvFtRayaRxru7xwwqLnb3PMqSx37/+NJST/ebxiYMy4QgZY9s3UrGCUhBLMSfQABx2YA4Dk0fdT9a5dHLMf94QxOSTHc3EJLB7p6CKUO/jNhjQFzp6R7TSEiWthynMU1WoezYRVDLLBDid8DTmcl0wleFSg7U2GP1QVWSfdTT/U5TEY9B+0l5xQX35sIeHmCL0hgl5J/EOmNveLwRA6rCDg15DMfeapuMG/BOGzQEdye8I4ULrF7UbJyt0nTG3gHhG/D/Heb4d8p3+RR6Y0Tkx2KdnWF17MNjsZhSYdz01tgDUNOYCEc6Y2NYwCugyRPwGL3t1Dn491RZ9ZoYTq2ob6iIK/KmKhxeuagxn21eugISCG9Bn863mOYboL4tBKMg0EBVC4x86om2sfEmFpOjEz+JxS5qzGebtb2Nvf2/sRiVLk6XhZjG6ZKKSOC4GrXKKXWVJWRjnWvy1uNqLDZ2QWHKRviks/NdZyxKEWXveXgVV5/pECQavmrUkvHOzjVtlfW2MzZJ6OLEcNBhYyIkqwEq30vQJyDHIwRjIKDVDpKNA4A6ZGwEOgPvCn8Hmgh0vqfNIHUDkxeDyJaH7nhnPPCez8YDgbeyn/hDwOAyhjsQULOPfx8IxAW9Y4COhHgsEHhyMdMaxjX+k0AchMHvA/G4sj9D1gBWX9fT8wVgQYLXH7DWMfCeLjGy0NPCo0p1GOM+TRS83iAQgfGAspVBwvF4YEJfEa/FZRJq/Aeg0WpNPB6n6AgavLsQERn32hA4GhVkPwvBRjnWdMJJ+RYU3hloQHYZHRc1d9LYNVzjCn4WfKe0E5oqkH3xdfVjmgloJek9afzK3ycuQkQ2QjQRj7+na2AJtCwM3WgjHtdHACEa10VE63om0hSl6Px7Y3MHjbXSxIOyy/iT7jt6Hw/qqYU/BONqJpLJYHytUFegnMoJS48FP1yAiIwargWDskDgZ1ANRrIRDK5pTYSRRDCoLpH498HgR/XT03fQjNCMDAYTUefLKdt4uKl5j9Z1Dgyv9XIKIgY/qjO5aDAYVGkINAPxSBiOfXJeRLa9tglQTtBeamEKIq7rmehOBNXQ5PBHOKXiZhOJBNwV/CSYCDo/sWGbl35MJD4Vgk5aS2hUJJEwiMgD1YQ6DrrX4JQ6YkwEEyAe3IJEYt1xEdk0XNdJKO2kmm4fjS5DJibUHAWtAUeNU/4TpDGSSYMfnF5iMK2Ao0qYKW9AiY/G+DOMiR91KKACXvWvIuuJhCTIxxJOxykT4WQikZTUd+BmUku3T8YzFFgbDwQBqNR6KkTX5TiNJhN6jDtkLIQ04rTwk3nVkCUbCQMUjeApfSKXBZwJ7WmUJBUbTxS1d8RYCGn0fdbdgqyc0tINBE1qkSlsJg1BiCYBcUOdBIwkkyNynBraO2IshHg9qasmyJKq8zMymUxqaSnfC8OIhzanEslJrbquf0Iw7Usmk58cLTZMO8JTyb4CEpnYFDhpKqlx8F/A5U1NRHcyaVgFEu4zKKeeEz5CDcYTfXAxJxcZLISSDsFTIfDnPg3KJAr+1jdhvD52T0S1N/JNQuvJ5JSTYcpC6O7Tcof/1LcpUKW+qCKijSJR0JRpYmaunALEdd83B4sNA6GwCYSFIQE0gpqDv/Qltc8hqKK6KGSyr0YhoZ2nHNzQsEhIQDGJHunTiyt52mcITfx5o7r3QrTPUREtEnLuqb5nmOOf9iXd2nlpqm9KG/ZLwrLEeCq6c8M+I2FOJYCYnKLJ1GeQQYhO1SMKXC/Xt+EYIlMt7cvl1OQSJnOUhnzN5XQfyeZUro7Mwk9zuS+OjYlM4yHgTGqF5QvFRRO5nGFYINGvX84vInqWy+XqdeLcxjSnASgtCoXNXA6qjPQ199WgmkA2zn89eoncplPVlEnDjVzuqz4z+0bdw6BDUS7V5TAExTOnqinbJzNPjR4JX3NPeU7K5Z6yTr7QUzkOnDHGnSgIq0ltOTsJ8iEq5SRjpOHPUGqcmpsy7pdCTKaihmKTcgtSikrJZBjuztdGykMw/kcu9VVfQaQgyPA35nKBnqVSqQYjhOKQSmkDAv4vl5pE7lTqM5uIMqG7djsmYyUUouCUVm3476AofsbqprABF3NquGDWEE8avBI2U6kfvGRgrssEeq0aE3RmYyaE0EylvmvPzfwAF19+S31nuhS9QalnDhVTdkKoNkCl7rrQoN2c0Q/UZXLvHw4NiBYIOSnVn9JE/K8fvEz1f2e6GsR36rtDqwsrhGijv39Dy8T+VH8//GEqGDTI+x3aVLRCyKEf/WpsCd/7FfvJMmAI29DzP2cS0RKhMNPfr4wP+CcV8OckcDIpQaD7d2eWiJYIOfS8f5sSUdTn2wjjbUYpII3Vm2W3WSME6X7KH+c/n/5PoNeJTjPWGvc03BtHqqlFDbf7f8hR+Z+78ENPP/oZaw2EuTPjhTVCqKDPlReFAzTamKQQNqenpx0JU2uEEFzTUeN76uhzplqDfkxPbzsxXlgk5J5P7xS5JTyfnmYKU7Q9Pf3TifHCIiH+Ybrx+Nf0NNvAJm0xql/DrBL+NN14KsVzporB/2JUv4ZZJBS2p38V8YjRaVNq1nEpRxLRKuHm9FaxVzQR2RyFqvXTgfHCaqWBUlMcWjTYfjHNv/jnjPFd3awSQmUpVkyYmd7aYhrYIKe3pNrN6jWrhDQRixWTtrbYwpQmogOlxiqhGN0y3Xj8a2vrF0u0iZuMt6a6Wc5D9CJtCtOdLcYw5eDW2L+CskyIf6d/FV9BeL61tc1yUeHX1gv7ZzWWCcV8eqs4e/Dvra0XTBM36GjJl7JmmZDDL9K/iy8hpbfSMwyIwnY6vSla86bUbCDcTr8oPsL/TqdfMCSUuJlOb9s+Ilon5NxpU63houk0k4hwJaYqXP2i1gnxr/SLYr8wFZElE1+wdatqNhCKM+n0TlH6QPVhijfhRTqdtzsRbSCkjpUT0V23r+hXOv3b7jC1gxBqTXqmGEcCEQ/q9hUfQLcdmxHtIOSk9vRecf7g3XQJdW2jxRQQebmfiHmMEY+tRq0thDQoTTh4L51ur/9C9MakD/JYwNzM7729F3t7B7t5UbBCaQshx5WICHK0s8Tpzh70az/YPWgH1PZ2+eve7x2OXUp7CKmIuyXFpt187BwmCrt7FKzdaAB5MCMxQtqkoQR+mEYygXq6U79X/Ex7edvbzbNkpU2EeL+93VTnxTx1S6rXJc9OBUAZcn+nbtdsIuSkvRLB8C71qc45itypmuXr9cwuQuEP0Jj0wgfg0UFdiLUA9+qOCfui9F+w36YFhfgHDtZTUPndf6vaHsO4YQ+huKN4sOspPizt1YWIawHWr6BthKoPplQUpX+v/Xtt/5yInv1r1QmZZuW2EPIH11QzOSHm6cHzqejZvVbdGIYezh5CccbghmlPt4B4Dt/EnRqAphQ4r9mi4aHBjz8mvRTEP1wtRqVdFat/CqiYDYSe/TaDI23mFQW43nat7bBmkThsqwgnG6t7NhBKbQa71vbHHEyiBM63Xau+7vMcQJtqxrz2t2Gv7cDsi7mFKMpN9sXKTnp2q+JBZ+bNcOs7wpLZmTILXwhksD/5SrVCzNcAPGRfIVom9BzcK3bm3n4ZDs/Z4b22e237nvKeiofVAe+xDRSyWSaU2u6Z7KCcUqK4T88dzpRj9Oybr2Gyktyuwyx/ulbqXFlCwMgfyoxnJYxivgbgPStbjJYJD89LCDLuyuf/mtPR86cG4F8LElomLL39d8vloWIe6fAubbLPGzURZ+9WB7xraZfYIqF4crfEqnwWL0p379Emh0afxcPSaxSZJQmtEnr+mt35p7KEYHm12ZnWynPyTw1Caxv9VjU8LHGvmjsazT8GxNJLFN8yaxJaJZTu/mOyqhKKhuaFeiOemK9gtllru95WCUv8qRZSnn1jyzNl8/6wBqCF6Yxs1gjFfIlDVeuM7rZ6M8SzWhKeWAtSq4Sl/lWT8K+uH701d2FF5TmqRWj1MSmLhLO37/wj/1J+g0OVG3uO5FZ36Ne8BxDvQACK0KVwTP2lmnJFi3XGMuHJ7Tsmq7hj65nT297Og/zw/ejlbMkFiu322eV+uiaemR28fVLBIyPgnTsQeh6Auz13WB3wziG7cwWznfC4bFSJnqPbxkb0NlDm27UkPLIapJZHi9bbJmstN1yI0nFRQ8Vvz19z51KzHKT2E94uHb9Ez8mdonathUFculML0OpgyFlfW5T62Pq3eD9G9OT/mu5Da2EE8MyW3qDihtaD1PLM+7jUx9ZjSfcL+I5azYBaroqn1RHLhnydZpUQ3C9jRzAaiFTK/MlxmdPaNCVftrdupzY8PmR1bXFWzrGb11tPj6mdtl4vd1odM8XZGoQ2BKnlPJRulrfW69Ray526rgfp3PUK3Qst7XgEzCqh51hGuX7z+nXTC/P7m9p3bVIgdy7TQP1+0wYJre9EzV6v127qc2nz7TCZ5TkpNeu7+jW8LLEbc5rf+RvVW1pc+ypmfc/7qLqbJW7f1LqKJ9W73rTl50ts+OzpRn2mr2g9f6u3LD/FrdesE3rm6gI0uO05rd50rkEIIRPrITQMAFKNptZn3dTseAp69saNW6VW7tgtQ4zSfpXa35D/2PM8tB0aQrEpR1POjJMUCO9zt7VgtjyLwZ2eE7CodniOqze2uslWMFuexRClcwIWr6tq3BeWB6DKmE3PRJ0H8b4JULp1v1rzU3sktOvJPTF/WtVdCmgu/qI0V4Xxvk1paNvTl6J0fL8a4/1bsyUeix7p5LRSr/u2TNk4+wjpZsz9KnZUPqtEz9lxhR52/UiwbYT0E96jSnzH+QoPYSjbHOW62JWGdhJSZ+dOy/h6VJlP6SaV6WZXGtpKCOYR83PHt4rwzqSqfNREDzdrZrQrDe0mpN56ROnsZG5u7uRkNs95auKp3UzBaptDbm7BgX8yRQROz3nh1D4e8USvOvasK6hluQcX9j/z1jTIyNm541OwOduuSQa5+cYhVMQX6RfbrkiGudAl/b/1F2RogXOFmxoRd3Gu4aYmRCHONdBIiWi3kYyLc4Uc+EdhGsZQCxC6Bps4TNE8JXRizG8QgyClhF7JiX8nrSEMLciErt5mFVGQQgphqFkJUa9LIWxaEUlIJQw1ZybiFpdK6FpoxlGfhF06oSvThGMi6jISzjdfJsplRidsvtkpHeyLCF29zYVIRkJmQtdQMwWqQOZdJYSuweZBFEiXqwyha6hZApUYAIsIXcPNgUhG5l0VCF0tuAkmNygTclUkdHWNXPVkJOo4WIHQFepFV3p6g8NdruqEIGOYv6qMAiItJTylhC7XgwwiVzAfCZJ6Q6U05QhBxyHpikEShDILZfgqEUI+Dgy5MboSmIQgjDIt8xVIKhGCeecHeofCI+4Gt+zg8EJXWfUU+39UZ7UiSwmOSwAAAABJRU5ErkJggg==

 

Seigneur, donne-moi de savoir venir T’importuner, Te secouer ; 

Donne-moi d’oser venir Te confier mes moments de joie et ceux qui le sont moins, 

Donne-moi de venir Te présenter sans détour mes égarements, mes manques d’amour, 

Donne-moi de Te présenter sans jamais me lasser ceux qui se confient à ma prière et ceux dont j’ai la charge, 

Donne-moi la grâce d’intercéder pour notre monde et pour mes frères. 

 

Seigneur, augmente en moi le désir de la prière : 

Même et surtout les jours où je commence les laudes en bâillant, les vêpres ou autres prières en ronchonnant, sans envie, 

Ces jours-là où c’est l’obéissance qui me fait tenir un engagement, plus que l’amour de Ton Église et de Toi. 

 

Seigneur, donne-moi l’envie de venir T’embêter sans cesse, 

Donne-moi la grâce d’un cœur priant, sans arrêt, 

D’un cœur tellement tourné vers Toi qu’il sait se faire prière à chaque pas. 

 

Donne-moi de savoir venir auprès de Toi et être insistante, presque pénible ! 

Mais, dans le fond, je sais bien qu’avec Toi, 

Ce qui compte, ce n’est pas de Te secouer avec force : 

Il suffit de la limpidité d’un vrai cri de foi 

Pour venir toucher Ton cœur et en faire couler des torrents de miséricorde. 

Alors, Seigneur, augmente en moi la foi ! 

 

 

lundi, août 19 2019

Un feu qui brûle, une eau qui lave, un feu et un baptême qui réunissent

 

 

 

C’était l’épisode de la mini-série « Sacristie » de la semaine dernière mais j’y ai pensé ce matin tant il pouvait bien correspondre à l’évangile de ce dimanche qui parlait de « divisions » et, en même temps… ne parlait-il pas d’union, comme dans cet épisode également ? 

 

En effet, Jésus y disait aussi « Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! Je dois recevoir un baptême, et quelle angoisse est la mienne jusqu’à ce qu’il soit accompli ! » On sait où ont puisé les inoubliables paroliers de la chanson française Charly et Lulu pour leur puissante chanson : « Le feu ça brûle et l’eau ça mouille ». 

 

Car le feu brûle, le feu purifie ;

Car l’eau vive polit, l’eau nettoie. 

C’est au feu qu’on vérifie l’or dit l’épître de saint Pierre ; 

C’est dans l’eau qu’on lave les plus belles choses pour qu’elles rayonnent. 

 

            Si le feu blesse dans un premier temps, une fois qu’il a pris, il se répand comme naturellement : cela n'est-il pas la même chose quand il enflamme un coeur, puis d'autres, de proche en proche ? 

          C’est autour d’un feu qu’on aime se retrouver amicalement alors quelle possibilité de communion si les cœurs brûlent de Lui ! 

          C’est autour de l’eau qu’on vient s’abreuver, qu’on vient même parler mariage dans la Bible si souvent, alors quelle possibilité de communion si nous savons vivre de l’eau vive de notre baptême ! 

          C’est aussi dans la redécouverte de nos fragilités respectives, comme dans cette vidéo, qu’on retrouve ce qui est le plus pur, le plus vrai, le plus nous-mêmes de nos vies… et que Dieu s’y révèle, sans fard, en nous aimant jusque-là et en nous donnant d’y aimer vraiment, en laissant tomber toute la superficialité de nos divisions, pour avancer au large de l’amour. 

 

lundi, juillet 15 2019

Vu de l’homme sur le bord du chemin

https://www.carmel.asso.fr/sites/carmel.asso.fr/local/cache-vignettes/L300xH429/buon_pastore_rupnik-43cb6.jpg?1539541573

 

            Depuis ma plus tendre jeunesse, j’avais cherché à être un bon juif, selon la Loi donnée à Moïse et à nos Pères. Je respectais au mieux les commandements et je venais régulièrement à Jérusalem, la ville où adorer le Seigneur qui avait fait alliance avec nous et nous avait donné la Torah. J’étudiais la Loi et les Prophètes et cela rendait mon cœur heureux que m’ajuster à cette Loi de Dieu. Mais c’est justement alors que j’étais allé prier au Temple et que je redescendais vers ma ville de Jéricho par le Wadi Qelt que des bandits me tombèrent dessus. Littéralement : je n’eus même pas le temps de dire « ouf » ! Mais pourquoi Seigneur ce malheur ? N’étaient-ce pas encore des vils Samaritains qui venaient se mettre là en embuscade ? Ceux-là ne supportaient pas qu’on adore le Seigneur à Jérusalem et pas chez eux alors, attaquer les Juifs pieux, c’était probablement un de leurs plus grands délices.

 

            Et voilà un temps qui me semblait infini que je gisais là, prostré, sur le bord de la route. Je voyais à peine ce qui se passait tant je n’avais pas la force d’appeler et encore moins de me relever. A deux reprises, j’entendis passer du monde : il me sembla même entrapercevoir la frange d’un vêtement sacerdotal… mais ni l’un ni l’autre ne s’arrêtèrent. Peut-être me croyaient-ils morts et avaient-ils peur de se souiller ? J’avais pourtant essayé d’appeler mais seul un son rauque sortait de ma bouche : j’avais mal, j’étais sans force et, plus le temps passait, plus j’avais terriblement soif. 

 

            C’est alors que j’entendis encore un bruit approchant… Celui-ci allait-il s’arrêter ? J’espérais mais je n’y croyais plus : peut-être est-ce ainsi que je devais mourir et être réuni à mes pères, en revenant de Jérusalem. Mais, cette fois, l’homme qui passait s’arrêta et il s’approcha de moi. J’étais tellement soulagé que je m’évanouis dans ses bras, juste après avoir vu son regard compatissant posé sur moi et qu’il sortait de l’huile et du vin pour panser mes nombreuses plaies. C’est sur sa monture que je me réveillai : il continuait à prendre soin de moi et ne m’avait pas abandonné ! Nous avancions bien et je distinguais une maison : c’était une auberge. Nous nous y arrêtâmes et il vint vers moi : « Comment vas-tu ? ». J’eus du mal à lui répondre alors j’essayais de lui sourire pour le remercier de tout ce qu’il faisait pour moi. 

 

            Il m’emmena jusqu’à une chambre et continua le soin de mes plaies en demandant de l’aide à l’aubergiste. C’est alors que je m’aperçus à son accent qu’il était Samaritain… Quand il gardait mon chevet, me donnant régulièrement à boire, je parvins à articuler : « Mais pourquoi fais-tu cela ? A moins que tu ne sois un ange déguisé, tu es Samaritain, je suis Juif ! Nos deux peuples se haïssent et en plus, moi, je reviens de Jérusalem ». Le Samaritain me sourit avec tendresse : « ne crois-tu pas que, depuis Caïn et Abel, nous avons tout spécialement à nous montrer le gardien de notre frère ? De tous nos frères ? Même quand le plus proche croisé sur la route, est aussi un presque étranger ! ». Je fus frappé par sa sagesse et la sérénité qu’il dégageait. Je m’endormis, confiant et remerciant Dieu d’avoir mis cet homme sur ma route. 

 

            Au petit matin, il avait disparu. Mais l’aubergiste vint à sa place prendre soin de moi : « Quel drôle d’homme ce Samaritain ! Il m’a donné deux pièces d’argent pour prendre soin de toi et m’a dit qu’il me donnerait davantage en repassant si tu en avais besoin pour être à nouveau sur pied ! ». J’allais déjà mieux et je me disais sincèrement que cet homme-là avait beau être Samaritain, c’était un juste : moi je respectais les commandements et j’adorais le Seigneur à Jérusalem. Mais lui, il adorait vraiment Dieu aussi et en esprit et en vérité en aidant, en aimant, l’homme. Et moi, il ne me connaissait pas et m'aimait : j’en étais bouleversé jusqu’au plus profond de moi-même. 

 

mardi, mars 12 2019

Sous les Cendres, la braise – JéruCarême

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3b/Meister_der_Schule_von_Nowgorod_002.jpg/220px-Meister_der_Schule_von_Nowgorod_002.jpg

 

            Grâce de vivre l’entrée en Carême à Jérusalem cette année ! 

 

            En ces temps hivernaux, le saint Sépulcre (ou basilique de l’Anastasis) ouvre à 4h du matin… le jeudi après les Cendres, nous y avions une messe à 6h, nous avons décidé de venir y faire oraison à 5h. Folie caractérisée ? Certainement !

 

            Mais contempler les remparts de Jérusalem de nuit, mais arpenter la via dolorosa en attendant que le jour se lèvre… n’est-ce pas aussi notre attitude de veilleurs dans toutes nos nuits qui s’exerce là ? Avec moi, de nombreuses intentions de prière à porter, à continuer à porter : veille de la prière, une de mes missions les plus importantes. 

 

            J’avais longtemps réfléchi au texte biblique qui pourrait être le support de ce temps de prière pas comme les autres, sachant que la messe était à la chapelle du Golgotha, au lieu où le Seigneur a été crucifié et est mort. C’était cette phrase, tant appréciée de ste Elisabeth de la Trinité, qui me revenait sans cesse à l’esprit : « Il m’a aimé et s’est livré pour moi » (Ga 2, 20). C’était ce que nous venions ici contempler, au lendemain des Cendres, la braise toujours ardente d’un amour qui ne s’éteint jamais. Soudainement, la réponse était venue, lumineuse : et si j’y méditais le Cantique des cantiques en priant dans les différentes chapelles ? 

 

            C’est ici, dans ce lieu, que cet amour fou du Bien aimé s’est vécu jusqu’au bout : dans sa Passion, dans sa mort et dans sa résurrection. Alors, quelle force que prier ce grand poème d’amour qu’est le Cantique puisqu’ici avait eu lieu la folie de l’amour d’un Dieu qui se fait homme et qui aime à en mourir pour briser toutes nos morts ! 

 

            Vous connaissez sans doute la fable du sage demandant comment distinguer la nuit du jour ? C’est tant que tu n’as pas su voir dans les yeux de l’autre un frère. Ici, de la nuit au jour, il s’est agi de contempler l’Amour de Celui qui s’est fait notre frère en toutes choses excepté le péché afin de nous sauver ; il s’est agi de plonger dans cet amour pour lui demander d’allumer en nous Son Feu qui ne s’éteint jamais, jusque dans toutes les obscurités de ce monde, pour y brûler de Lui. 

 

 

P.S. : Alors, se faire tatouer une croix de Jérusalem le même jour en fin de matinée apparaissait également lumineux, comme un écho ancré de cet amour : « Pose-moi comme un sceau sur ton cœur, comme un sceau sur ton bras » (Ct 8, 6). 

 

mardi, février 26 2019

Lire la Bible ? Pour de bon ?

http://enluminures.fr/wp-content/uploads/f155r-Matthew-E115328a.jpg

 

L’engagement dans la lecture biblique n’a de sens que si un engagement de la vie de foi et la recherche pratique du royaume de Dieu lui correspondent. La lumière sur l’Écriture ne vient pas autrement. Ce n’est pas un propos édifiant, c’est une nécessité logique reconnue et confirmée par la tradition. Il ne s’agit pas d’autre chose dans la Bible que de ce bouleversement de l’homme par lequel on entre dans la crainte de Dieu jusqu’à devenir disciple. En effet l’engagement de la vie dans l’Évangile fait traverser inéluctablement beaucoup de situations inattendues et inimaginables auparavant.

Paul Beauchamp, Parler d'Ecritures Saintes, Seuil, p. 40

mercredi, novembre 14 2018

Dieu ouvre un espace de liberté

Le récit de la création de l'univers (Gn 1, 1-2, 4a) est important puisqu'il livre la première image biblique de Dieu. Image de puissance créatrice. Toute-puissance entend-on dire souvent. Mais ne gomme-t-on pas trop vite un paradoxe ? C'est le septième jour que Dieu achève son oeuvre (2, 2), quand il met une limite à sa puissance créatrice et se repose. Il se montre ainsi "plus fort que sa force, ce qui est la définition de la douceur de Dieu" (P. Beauchamp). La création culmine donc dans une image de douceur déjà présente durant les six premiers jours puisque c'est par sa parole que Dieu exerce sa maîtrise sur le créé. Le sabbat de Dieu n'est pas non plus sans rapport avec ce qui précède immédiatement : la mission confiée à l'être humain de dominer la terre en maîtrisant les animaux (1, 29). En mettant un terme à son intervention créatrice, Dieu ouvre pour l'humanité, pour l'homme et la femme un espace de liberté où agir en responsabilité, où être créateurs à leur tour en exerçant une réelle maîtrise.  

André Wénin, L'homme biblique, Cerf, p. 21

https://www.editionsducerf.fr/images/livres_380/9782204074186.jpg

dimanche, novembre 11 2018

Si haut que soit le Seigneur

 

Évangile du jour, Jésus et la pauvre veuve aux deux pièces. 

 

http://www.nbbmuseum.be/wp-content/uploads/2008/12/athenes.gif

 

Dans la foule bruyante, faisant tinter les nombreuses pièces dans le trésor du temple, à la manière d’un don Salluste, Jésus distingue non pas qu’il en manque une mais une femme, celle qui doit à peine oser glisser sa maigre participation.

 Et pourtant, il la distingue, elle, la solitaire peu considérée, il va même jusqu’à distinguer son geste et surtout son cœur qui y préside : ce cœur prêt à tout donner pour le Seigneur. 

« Si haut que soit le Seigneur, il voit le plus humble » (Ps. 137) 

Pour le Seigneur, pas besoin de triompher en hauts faits, 

Pas besoin d’actions éclatantes, d’actes de bravoure ou de charités qui claironnent ; 

Pour le Seigneur, il y a juste à glisser, pièce après pièce, 

Juste à donner, toutes ces choses qu’on croit essentielles ;  

Il y a, peu à peu, ayant creusé ce qui n’était que notre carapace de superficialité, 

à Lui livrer avec confiance notre essentiel 

Pour qu’il soit, Lui, l’essence(vers le)-ciel, 

Notre Essentiel. 

 

dimanche, septembre 9 2018

Encore une rentrée ?

 

https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRhaA1njW9OyUAWmIKmJE0Y_3-y3pRPTAymlAPTcoi1qs9lyYP8

 

            Une de plus ? Rien à découvrir ? Pas vraiment, non : est-il vraiment une rentrée semblable à une autre ? Même s’il est des rites incontournables pour entrer en l’année scolaire, les rentrées se succèdent sans jamais être similaires, apportant leur parfum de neuf, d’inconnu, d’aventure, même ! 

 

En tout cas, ça y est, je les ai tous rencontrés, ces environ cent élèves répartis en quatre classes : des visages certes déjà connus pour beaucoup mais aussi d’autres simplement croisés ou encore pleinement inconnus. Les vacances leur ont fait gagner qui une dizaine de centimètres (ah le petit 4èmedevenu grand 3èmequi te lance avec une immense fierté : « Madaaaaame ! Je vous ai dépassée, ça y est !!! »), qui un joli hâle, qui un beau sourire où la joie de l’été ne s’est pas éteinte sur un visage qui fut jadis si fermé. Ces changements physiques rappellent très clairement qu’il ne faut pas les enfermer dans ce que l’on connaît déjà d’eux, en bien ou en… moins heureux ! Que sera cette année ? Que sera cet enfant ? Ce n’est pas au professeur de le décider ou de le deviner et c’est heureux. 

 

            J’éprouve de plus en plus de la joie à la rentrée, non des diverses réunions qui, elles, ne m’enchantent guère, mais de découvrir, de faire connaissance, d’apprendre à rencontrer ces jeunes esprits qu’il faudra aider à former, à faire grandir. Et cela, c’est une grande mission, si belle que je pense qu’on ne s’y habitue jamais tout à fait : elle est différente à chaque rentrée. 

 

            Comme tous les ans, j’ai glissé une nouvelle liste de noms dans mon coin prière, ceux de « ma » classe, une manière comme une autre de me rappeler de toujours prier pour eux – après tout, ils ont écopé sans le savoir d’une consacrée comme prof principale – et, surtout, que c’est un plus grand que moi, le meilleur de tous les pédagogues (et pourtant, il a eu du boulot avec l’être humain !) qui forme et qui doit former à travers moi. Cette année, de surcroît, c’est en 3èmeque j’assurerai cette mission avec ce que cela comporte d’implications en termes d’aide à l’orientation et, même si j’ai confiance, je ne fais pas franchement la fière tant ce sont de premiers vrais choix de vie pour certains : Seigneur, je vais avoir besoin de Toi !

 

Alors, Seigneur, fais avec moi cette année comme avec le sourd-muet de l’évangile du jour, s’il Te plaît : 

Ouvre mes oreilles et surtout celles de mon cœur : donne-moi d’apprendre à écouter Ta parole pour écouter ensuite mes élèves à fond dans ce qu’ils bafouillent de leurs grands désirs ; 

Délie ma langue de ce qui l’entrave vers la Vérité et la justesse ; 

Donne-moi de parler correctement, c’est-à-dire dans une charité sans faille, qui sache trouver le mot juste pour encourager, pour reprendre sans décourager et sans me décourager, pour orienter et réorienter ce qui doit l’être, pour tirer vers le haut, pour pousser et ramener celui qui est à la traîne, pour enseigner, bref pour exhausser plutôt qu’exaucer. Amen.  

 

mercredi, mai 30 2018

Mieux que la mémoire d'Abraham, la prière d'Abraham

Dans le cadre de mes études de théologie, j'ai la chance de participer à un groupe de lecture d'un ouvrage d'exégèse commentant la si délicate épître aux Romains. Dans cette dernière, il est fait référence à la foi d'Abraham, ce qui semble assez surprenant de prime abord puisque celui-ci ne connaissait pas encore le Christ et j'aime beaucoup l'interprétation qu'en tire l'auteur, assez nourrissante. 

C'est la foi qui nous a engendrés et c'est par elle que nous sommes ce que nous sommes : et par "foi" il nous faut certes entendre celle d'Abraham, mais aussi la nôtre, puisque l'acte de croire nous donne une ascendance, nous rattache à une histoire, celle des croyants. 

On voit ainsi pourquoi l'Apôtre choisit le cas d'Abraham, père de tous les croyants. Si'l y a une chose que le fils ne peut se donner, seulement recevoir, c'est son identité de fils. Il n'a rien à faire pour l'obtenir, seulement la recevoir, c'est-à-dire croire qu'il l'est. Mais il nous faut aussitôt ajouter que ce qui vaut pour les fils - que nous sommes - vaut d'abord pour Abraham, puisqu'il reçoit de la parole divine même son identité de père.

L'économie de la grâce ou de la foi acquiert ainsi son extension maximale, comme histoire d'une promesse en voie de s'accomplir, comme histoire d'une immense famille : du père jusqu'au dernier des fils, tant qu'il y aura des croyants ! Le plus beau est évidemment que l'acte de foi d'Abraham ne peut être le seul : d'une certaine manière, son identité de père il la reçoit aussi des croyants, de tous ceux qui, "aussi nombreux que les étoiles du ciel" (Gn 15, 5), croiront comme lui. Notre acte de croire confirme donc l'identité d'Abraham comme père des croyants, bref la fécondité de son (de tout) acte de foi. (...)

L'Apôtre considère avant tout l'enjeu de l'acte de croire, non ses modalités. Il retient surtout l'inouï de la situation d'Abraham, qui permet en quelque sorte de décrire à l'état pur l'acte de confiance : d'un côté la vieillesse du patriarche, la stérilité de Sara, de l'autre une promesse folle, celle d'une immense descendance. S'abandonner à l'apparente folie de Dieu, à une parole que tout semble frapper d'interdit, tel fut le choix du patriarche. Et en rappelant cela, Paul montre bien comment s'en remettre à la parole divine, accepter d'en dépendre totalement, ne fait pas tomber dans l'hétéronomie mais signifie qu'on opte pour la vie.

Il faut faire cette expérience pour en percevoir toute la vérité, en ses effets même, car seule la foi est féconde. Au demeurant, cette fécondité n'authentifie pas seulement l'acte du croyant, elle est le signe du vrai Dieu, celui qui, par la foi, fait vivre, parce qu'il veut la vie (cf. Rm 4, 17) : l'acte de croire révèle la gracieuseté, la confiance et la justice du Dieu qui, aprce qu'il est le Dieu de tous les hommes, les appelle tous à la même dignité de fils, d'héritiers. 

J.-N. Aletti, Comment Dieu est-il juste ? Clefs pour interpréter l'épitre aux Romains, Seuil,  p. 104-105

 

dimanche, mars 18 2018

Le voir ?

"En ce temps-là, il y avait quelques Grecs parmi ceux qui étaient montés à Jérusalem pour adorer Dieu pendant la fête de la Pâque. Ils abordèrent Philippe, qui était de Bethsaïde en Galilée, et lui firent cette demande : « Nous voudrions voir Jésus. »" (Jn 12)

Quel grand désir de la part de ces Grecs : voir Jésus !

https://storage.gra1.cloud.ovh.net/v1/AUTH_10e1a9235c63431c95e5b84a247830db/prod/artwork/15947_1_m.jpgManessier, Suite de Pâques, l'arrestation de Jésus.


Est-ce que ce même grande désir m'habite toujours vraiment ? C'est facile de dire : "ben, oui, bien sûr, c'te question !" mais en vérité ? Si je ne fais qu'écouter mon coeur, oui, j'aimerais Le voir : en plus d'être Dieu, Il est l'humain par excellence qui ne cesse jamais de me fasciner, de m'inspirer, de m'aimer, de me donner envie d'avancer.


Mais en même temps, est-ce vraiment toujours Lui que je cherche ? Ou l'image que je me fais de Lui ? Il est parfois facile de rogner sur l'amour absolu, il est souvent aisé de grignoter mine de rien sur le caractère tranchant de l'Amour et de la Parole de Dieu : nous sommes toujours tentés de Le ramener à notre mesure humaine. Pas forcément volontairement, d'ailleurs, mais parce que nous ne faisons que balbutier la langue de l'amour. 

Alors, je crois qu'en face de Lui, je serais éblouie par l'incarnation de l'amour, comme parfois, déjà, Sa Parole vient frapper fort, façon coup de bélier, en mon coeur. Car Jésus nous aide en ramenant nos rêves de sainteté bien lisses ou rose bonbon, croyant L'imiter vainement par là, à leur juste mesure, en annonçant déjà que l'amour va jusqu'à la couronne d'épines, que l'amour va jusqu'à la croix, que l'amour va jusqu'à la mort. 

"Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. Qui aime sa vie la perd ; qui s’en détache en ce monde la gardera pour la vie éternelle."

"Stop aux fanfaronnades semble-t-Il nous dire, cessez vos idolâtries qui ne font que morceler la totalité de Ma vie. Choisissez tout !" 

Le suivre, c'est oser regarder le Christ souffrant... pour apprendre à y discerner le Christ, triomphant.
Le suivre, c'est vraiment désirer Le voir et, du coup, ne pas se voiler les yeux devant les épines du quotidien, notamment celles qui frappent durement nos prochains... pour apprendre à y discerner le Christ, présent. 

lundi, février 19 2018

Au désert - 1

Deux fois, j'ai eu l'occasion de vivre un temps au désert : une fois dans le sud du Maroc, en juillet 2008, le temps d'un week-end de pause découverte dans notre temps de volontariat et d'amitié ; une fois trois jours dans le désert du Néguev, en Terre Sainte, en août dernier. J'aurai certainement une belle occasion d'aller découvrir un autre désert l'été prochain mais, en attendant ce futur voyage, ces deux expériences furent uniques en leur genre. Et nous, chrétiens, nous pensons souvent au désert lors du Carême car le Christ y fut 40 jours ! Voici ce qui était proposé dans l'évangile d'hier, 1er dimanche du Carême année B : 

Evangile de Jésus Christ selon saint Marc

Jésus venait d’être baptisé.
Aussitôt l’Esprit le pousse au désert
et, dans le désert,
il resta quarante jours,
tenté par Satan.
Il vivait parmi les bêtes sauvages,
et les anges le servaient.

Quarante jours de désert... Je n'aurai pas autant à en dire mais, pour méditer, je vous proposerai au long de ce Carême quelques billets de et du désert, parce qu'en Carême, nous n'en sommes jamais privés ! (Oui, bon d'accord, c'est très mauvais comme blague). 

 

Août dernier. Nous venions d'arriver en Terre Sainte et nous, groupe de "Bible sur le Terrain", nous ne nous connaissions pas encore. Mais voilà qu'à peine arrivés, nous avons été emmenés au désert pour y dormir, pour y prier, pour y vivre en y lisant la Bible. Il s'agissait durant ce premier jour de méditer sur les Commencements. 

Lire la suite...

mercredi, janvier 10 2018

Actualisation ?

;-) 

dimanche, novembre 26 2017

Christ Roi 2017

 

http://v2.patrimoines.midipyrenees.fr/fileadmin/img/renabl//IVR73/652011/IVR73_000678_I_1/PLE/IVR73_20116502002NUCA_P.JPG

 

Christ en majesté,

Christ d’humilité,

Christ glorifié,

Christ défiguré,

Christ transfiguré…

 

A nos représentations glorieuses de Sa majesté,

Christ vient toujours superposer Sa totale humanité :

D’un petit (d’)homme dans une mangeoire,

A Celui qui nourrit ceux qui ont faim, de Sa Parole et de pain,

A Celui qui ose demander de l’eau à une inconnue,

A Celui qui ose laver les pieds de ses disciples.

Jusqu’à l’abaissement suprême, torturant et humiliant de Sa croix.

 

Quand nous avons tendance à vouloir nous la raconter,

Christ nous ramène toujours au plus essentiel de Sa royauté :

L’adorer à genoux, certes, à Ses pieds, pour Sa divinité ;

Mais L’imiter, aux pieds de nos frères, pour les servir,

Sachant fléchir le genou pour aider celui qui est par terre,

Adorant ainsi, en notre frère, Son humanité.

 

Quand le mode d’emploi est l’Évangile,

Dont on ne parvient jamais à très bien se servir,

On se dit que l’année liturgique nouvelle à venir,

Offre comme une sempiternelle occasion de rattrapage :

Pour mieux Le suivre,

Pour adorer mieux le meilleur des Rois.

 

 (Illustration : Eglise de Saint-Savin, Hautes-Pyrénées, XIVème s.)

mercredi, octobre 18 2017

Au Souffle de Sa Parole

 

Dans les projets Zabouiens 2017-2018, il y a cette idée un peu folle de passer un w-e en abbaye entre chaque période de vacances scolaires. Tout simplement pour que, dans un début d'année que je savais d’avance être (sur)chargé, l'Essentiel garde primauté. A fortiori dans une vie de jeune consacrée : joie de donner et de passer du temps avec le Bien-Aimé ! Dont acte : premier week-end il y eut il y a quelques jours. Mais, afin d’orienter encore mieux ces week-ends au désert, j’y ai adjoint un programme de lecture de la Parole de Dieu.

 

Ainsi, ce week-end, ô folie, j’ai lu la Genèse et ses 50 chapitres à voix haute en une journée. Ne croyez pas qu’il s’agissait d’une expérience façon exploit sportif « I did it », malgré la satisfaction certaine d’arriver au bout : non, il s’agissait d’un moyen suggéré et préparé par un moine pour laisser la parole de Dieu entrer plus profondément en moi, cette fois-ci à travers les textes des origines.

 

Je me suis laissée surprendre par cette expérience incroyable avec un bonheur certain !

 

Lire la Parole à haute voix,

Prêter mon souffle, parfois hésitant, à Son Souffle, toujours sûr,

Laisser en retour le Souffle marquer mon propre souffle,

Lui laisser donner Sa cadence, Son rythme, Sa folie…

 

Laisser les mots passer à travers mon corps, ma chair, ma vie,

Pour que le Verbe incarné y fasse chaque jour plus Sa demeure.

 

https://generationvoyage.fr/wp-content/uploads/2014/07/monastere-saint-georges-wadi-qelt-cisjordanie-3.jpg

 

- page 1 de 5