Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Une nouvelle ministre pour l'Educ Nat et autres menus propos

On peut suivre via Facebook aussi !

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a1/Ministère_de_l’Éducation_nationale_et_de_la_Jeunesse.svg/1200px-Ministère_de_l’Éducation_nationale_et_de_la_Jeunesse.svg.png

Un peu triste de voir un certain nombre de mes coreligionnaires ravis des premiers propos de la nouvelle ministre de l’éducation nationale. (Cf. par exemple cet extrait sur BFM tv : https://x.com/BFMTV/status/1745835452819447863?s=20). C'est limiter grandement les choses, me semble-t-il. De fait, il y a des catholiques partout, dans le privé comme dans le public, et faire le jeu du clivage pour clasher l'enseignement public c’est contribuer à bâtir une société à plusieurs vitesses. 

Qu’on ne se méprenne pas sur mes paroles : il est bon que l’enseignement privé existe, notamment pour pouvoir contribuer à un enseignement explicitement chrétien avec les pédagogies choisies qui peuvent aller avec (et nous avons là de vrais trésors ! Dont on peut cependant se servir, mais moins explicitement, dans le public) et un bel accompagnement humain qui s’en donne les moyens. En ce sens, cela ne me dérange absolument pas qu'un ministre fasse le choix du privé pour ses enfants. 

Mais comme catholiques, nous ne pouvons nous résoudre d'une part à ce que l'enseignement catholique soit synonyme d'élitisme de classe (voir, à ce sujet, l'excellent article de François Dubet dans les Etudes d'août dernier : https://www.revue-etudes.com/article/le-separatisme-scolaire-et-la-place-du-prive/26365) ni, d'autre part, à ce que sa promotion se fasse au détriment de l'enseignement public. Déjà parce que nos trésors éducatifs n'ont pas qu'à nous servir nous-mêmes : nous sommes au service du bien commun de l'humanité, pas seulement du nôtre propre et, en ce sens, nous avons toujours à nous ouvrir davantage à autrui. Ensuite parce que nous avons nous aussi à contribuer à ce que le plus grand nombre puisse bénéficier des meilleures conditions d'enseignement - comme tant de saints s'y sont d'ailleurs employés au service des plus pauvres - : or, l'enseignement pour le plus grand nombre, aujourd'hui, cela s'appelle l'enseignement public. 

Comme dans l'enseignement privé, il s'y trouve d'ailleurs aussi des catholiques, tant du côté des enseignants (cf. https://www.cdep-asso.org) que du côté des élèves. Cependant, trop souvent, et de plus en plus, on a l'impression, du moins sur les réseaux sociaux, que le bon catholique est forcément du côté du privé et qu'on peut dézinguer le public sans problèmes : est-ce vraiment notre place de catholiques ?

Par ailleurs, il faudrait revenir sur ces histoires d'heures manquées du fait des absences de professeurs : j'en constate bien peu dans mon entourage et les études montrent que globalement, les enseignants sont moins absents que nombre d'autres professions. Je ne suis pas dans les chiffres et il y a sans doute d'autres bilans à en tirer ou des précisions à apporter mais cela ne peut que m'interroger. Parler des heures manquées est trop souvent prétexte à dire que les "profs du public ne font décidément rien" et, malheureusement, c'est tout de même un peu l'intertexte des propos de la ministre ce me semble, dans un contexte de crise de recrutement. A vrai dire, c'est assez blessant pour ceux qui oeuvrent au quotidien aux rouages de ce grand mammouth auprès des élèves, parfois dans des conditions assez rudes : oui, c'est peut-être surréagir mais c'est vraiment déplaisant comme premiers propos de notre nouvelle ministre après une semaine de reprise. 

Enfin, cela nous emmènerait trop loin : ce que je veux dire ici, c'est que je crois que nous ne pouvons pas nous résoudre à un faux combat privé / public mais nous battre, tous, pour que l'enseignement dont tous peuvent bénéficier soit le meilleur possible. Cela passe par prêter attention à notre manière d'en parler et de suggérer aussi, aux plus jeunes qui sont en passe de se décider pour un métier, de réfléchir à devenir enseignant, un métier pas comme les autres, qui oeuvre au service de la croissance de l'humain. Privé ou public ? Qu'importe du moment qu'on veille à ce que cela puisse vraiment servir à ce que chacun, et a fortiori les plus pauvres et les plus petits d'entre nous, grandisse bien pour pouvoir ensuite offrir au monde le meilleur de lui-même. 

 

Commentaires

1. Le jeudi, janvier 18 2024, 17:00 par สาระน่ารู้ทั่วไป

I know this if off topic but I'm looking into starting my
own blog and was wondering what all is required to get
setup? I'm assuming having a blog like yours would cost a pretty
penny? I'm not very internet smart so I'm not 100%
sure. Any recommendations or advice would be greatly appreciated.
Thank you

2. Le mardi, février 13 2024, 09:39 par Carlton

You actually make it seem so easy with your presentation but I find this matter to
be actually something which I think I would never understand.

It seems too complicated and very broad for me. I'm looking forward for your next post,
I'll try to get the hang of it!

3. Le mardi, février 13 2024, 10:01 par commercial renovation

Great site. A lot of useful information here.

I'm sending it to several friends ans also sharing in delicious.
And obviously, thanks for your sweat!

4. Le mardi, février 13 2024, 16:26 par Stone

Hello to every , since I am really keen of reading this webpage's post to be updated on a
regular basis. It contains fastidious data.

5. Le jeudi, février 15 2024, 00:06 par businessnetworking72604.techionblog.com

Awesome post.

6. Le lundi, février 19 2024, 21:51 par https://aliceu962gfc7.birderswiki.com

Currently it seems like Wordpress is the top blogging platform out there
right now. (from what I've read) Is that what you're using on your blog?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.zabou-the-terrible.fr/trackback/2200

Fil des commentaires de ce billet