Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Carêmencer

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, avril 14 2017

Carêmencer #3

 

http://www.atthalin.fr/images_louvre2/re_retable_issenheim_crucifixion_grunewald.jpg

 

Calomnies

Condamnation

Capitale comme peine

Couronné d’épines

Croix

Chemin de Croix

Calvaire

Cloué sur la Croix.

Coup de lance.

 

Constat 

Crevé ; Claqué ; Cadavre.

 

 

 

Croire.

 

 

Contre tout

Croire.

 

La Croix seule comme divin Crayon pour nous faire méditer cette réalité :

« Il m’a aimé et s’est livré pour moi » (Ga 2, 20)

 

dimanche, mars 26 2017

Carêmencer 2 La procrannonciation

http://img.clubic.com/01335426-photo-logo-ical-apple.jpg

... Comme Coïncidence de Calendrier ! 

Hier, c'était à la fois la fête de l'annonciation et la journée de la procrastination*. 

J'ai trouvé la coïncidence amusante : 

D'un côté, celle qui a dit oui tout de suite. 

De l'autre, cette fâcheuse tendance à reporter à demain ou encore à plus tard sans fin. 

Mon esprit facétieux s'est imaginé en une saynète ce qui se serait passé si Marie avait dit à l'ange : "écoute, je ne sais pas, reviens demain". Dieu l'aurait-il aimée moins ? Bien sûr que non... Mais Dieu savait qu'elle était toute disponible. 

Avec un "Monsieur l'ange Gabriel, tu es bien gentil mais ça me fait un choc tout cela alors attends demain", notre Salut n'aurait pas eu la même saveur : il n'aurait pas eu cette dose folle d'aventure de l'amour qui pousse à dire oui comme cela, avec le coeur et avec tout l'être. 

La grâce de Dieu n'attend pas à demain, elle est là, il suffit de l'accueillir. 

 

Hier soir justement, je témoignais de ma vocation et plus largement de ce que la foi avait changé dans ma vie à des jeunes se préparant à la profession de foi d'une aumônerie du coin. Beaucoup de questions sur la chasteté et le célibat, évidemment, comme souvent chez les pré-ados. Et puis, toutes ces questions qui, si elles étaient parfois dites avec un ton un brin provoc' étaient justement bien plus profondes : "Non mais genre vous êtes tombée amoureuse ?" / "Comment as-tu été sûre ?" / "Dieu, il vous a appelée comment ?" / "L'amour de Dieu et l'amour humain, c'est pareil ?" etc. etc. Toutes ces questions auxquelles on a envie de répondre avec un large sourire : "histoire d'amour avec sa joie et son mystère !". Mais surtout de dire qu'il s'agit simplement, dans tous les cas, d'apprendre à accueillir la grâce de Dieu parce qu'il n'y a pas de plus grande joie. 

La grâce de Dieu, quelle qu'elle soit. Quelle que soit notre vocation. 

Il ne s'agit pas de dire "cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie" mais bien d'accueillir les semences de la grâce en nos coeurs pour qu'elle bourgeonne.  

Et, de cela, la Vierge Marie en est un incomparable exemple. Exemple de disponibilité, d'accueil, de don et d'abandon... la liste est vaste ! 

Heureusement pour nous, pauvres pécheurs, si la grâce de Dieu n'attend pas à demain, elle nous est toujours cependant bien promise... et ne nous manquera pas plus demain qu'aujourd'hui ! :-) 

 

Du coup, vous aurez noté que j'ai remis ce billet au... lendemain ! ;-)  

jeudi, mars 2 2017

Carêmencer #1

Une petite série de Carême ? Pourquoi pas... Sans savoir à l'avance si je m'y tiendrai ou pas. 

Une idée en l'air : peut-être avec quelques mots en C en lien avec le Carême et un titre "Carêmencer" qui ferait rimer Carême et ensemencer. Parce qu'il y a quelque chose de cela dans cette marche de 40 jours : comme des germes de liberté à ancrer plus fermement et plus fertilement en notre vie !  

http://img.freepik.com/vecteurs-libre/ensemble-de-smileys-croquis_23-2147591902.jpg?size=338&ext=jpg

Le carême, c'est un tantinet comme le... 

... Correcteur (automatique) de mon iPhone, ou presque ! 

 

Pourquoi ? Je vous explique : tout à l'heure, j'écrivais un bête texto sur une histoire sordide de mon collège. Pour marquer mon embêtement, je l'agrémente d'un :-s smiley montrant mon désarroi face à l'affaire... et voilà que le correcteur automatique de mon iPhone le corrige en :-D me faisant par là-même sourire ! 

Le carême, c'est un peu comme cela : la conversion de nos grises mines en sourires lumineux... Sauf, qu'à la différence de l'iPhone, cela ne fait pas abstraction de notre liberté en corrigeant automatiquement : il faut y engager notre volonté, notre désir et le Seigneur pour que soient convertis nos moments de tristes sires en visages rayonnants de Lui ! 

 :-)