Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, mai 24 2021

Le temps d'un café

C'est la Pentecôte ! Nous sommes invités à sortir dans le monde entier... et même aux terrasses de café ! 

En attendant, si la densité de la foule vous effraye un peu, vous pourrez savourer un café en écoutant le tout nouveau podcast du "Café de Sèvres" que j'ai la joie d'animer en alternance avec une autre étudiante : une semaine théologie, une semaine philosophie avec à chaque fois des intervenants de qualité, professeurs au Centre Sèvres, facultés jésuites de Paris. 

6 épisodes d'une vingtaine de minutes à découvrir tous les lundis avant l'été pour cette 1ère saison... la saison 2 commencera à l'automne ! On commence aujourd'hui par un épisode sur "Bible et morale".

Bonne écoute ! Vous pouvez écouter ci-dessous ou, à partir de https://podcast.ausha.co/cafe-de-sevres/bible-et-morale-avec-odile-flichy-et-dominique-coatanea vous abonner sur votre plate-forme d'écoute préférée de podcasts ! 

 

mardi, mai 11 2021

Connaissez-vous le grand oral ?

https://www.speakeasy-news.com/wp-content/uploads/2020/06/NS_grand-oral.-home-1200x774.png

 

            Le grand oral ? Pas une nouvelle émission sur les ondes mais bien la nouvelle épreuve du bac qui ne s’est encore jamais déroulée alors qu’elle aurait dû entrer en service bien plus tôt. Vous ne maîtrisez pas le langage de l’Education nationale ? Retenez, en quelques mots, que les anciennes filières du bac général ont disparu au profit de nouvelles « spécialités » qui colorent le nouveau bac de tonalités plutôt scientifiques, économiques ou littéraires… ou qui les croisent, ce qui est sans doute la grande nouveauté ! L’élève en choisit trois à l’issue de la 2nde, en abandonne une en fin de 1ère pour n’en garder que deux en terminale. Ce sont ces deux spécialités qui font l’objet de cette nouvelle épreuve de Grand Oral. 

 

            En quoi cela consiste-t-il ? Je vous avoue que je n’avais jeté qu’un œil assez lointain sur cette épreuve, n’enseignant en spécialité qu’en 1ère pour l’instant et, vendredi dernier, me voici convoquée – au dernier moment – pour ce lundi à un grand oral « blanc » pour nos terminales. Me voici à compulser les règles, me demandant bien ce dont les élèves allaient me parler. 20 min de préparation, 20 min de passage : 5 min de présentation d’une question préparée, 10 min d’entretien par un jury en binôme et 5 min où le candidat expose son projet d’orientation. Je me disais intérieurement qu’en éducation prioritaire, excusez-moi l’expression, c’était plutôt casse-gueule. 

 

            Et aujourd’hui, quelle surprise : j’ai assisté, dans l’immense majorité des cas, à des oraux d’une immense qualité ! Les élèves ont su s’approprier des thématiques originales à partir de leurs choix de spécialité : et voici nos élèves cherchant si souvent leurs mots, osant à peine s’exprimer, parlant pour l’occasion en connaisseurs passionnés ! Encore maladroits dans la structure, parfois, mais animés de fougue et de motivation. Quand les vidéos du ministère montraient des élèves de milieux plutôt favorisés, ayant des éléments culturels forts pour développer leur réponse, nos élèves partaient de leurs recherches et de leur passions, parfois simples, mais authentiques. C’était fait avec cœur et je fus bluffée, fière d’eux. 

 

            J’en suis ressortie avec la conviction que leur donner les « mots pour le dire » était vraiment essentiel pour voir s’envoler de beaux papillons de ceux qui sont trop souvent méprisés comme des chrysalides de banlieues, faisant du sur-place. Comme vrai un signe d’espérance en ces mois toujours si troublés. 

 

 

mercredi, mai 5 2021

En vigne

 

 

            Quelques semaines sans podcast, trop occupée à rédiger les longues pages d’un mémoire de théologie, passionnantes selon l’Esprit mais moins légères que le délicieux format d’In’spi. Dimanche de la semaine précédente, je vous aurais bien proposé un épisode intitulé « en troupeau »… mais cette métaphore est fréquente dans l’évangile et l’occasion reviendra. Ce retour du kaïros est le cas d’aujourd’hui non pour la brebis du dimanche d’avant mais pour le podcast dominical de dimanche dernier qui devait s’intituler « en vigne » et qui colle aussi bien à l’évangile de dimanche qu’à celui d’aujourd’hui qui utilisent la comparaison de la vigne. 

 

Lire la suite...

dimanche, avril 18 2021

En baptême

 

            Plusieurs fois dans l’évangile, les disciples sont en bateau sur le lac de Tibériade et, quand ce n’est pas Jésus qui mène la barque, le bateau a tendance à aller à vau-l’eau. Nous, comme chrétiens, nous sommes surtout « en baptême »… donc dans le même bateau Église que tous nos frères et sœurs ! 

 

Lire la suite...

dimanche, avril 11 2021

En blanc !

 

 

            Aujourd’hui, une semaine après Pâques… c’est encore Pâques, nous fêtons le dimanche in albis, c’est-à-dire le dimanche « en blanc ». Cela concerne initialement les néophytes qui sont encore en blanc une semaine après avoir reçu les sacrements de l’initiation chrétienne – et hier, j’ai eu la grande joie de voir une belle partie de ceux de mon diocèse ainsi vêtus : ils étaient simplement resplendissants ! C’est pour eux… mais c’est aussi pour nous, comme un rappel, même si nous n’étions pas forcément tout de blancs vêtus aujourd’hui, nous avions à vivre le cœur tout plein de notre baptême, de notre confirmation et de notre participation dominicale ou quotidienne à l’eucharistie. 

 

Lire la suite...

jeudi, avril 1 2021

Ca grimpe

 

            Ca grimpe ! On parle encore des chiffres de la pandémie ? Certes, oui, ça grimpe. Mais cela grimpe aussi pour Jésus en cette Semaine Sainte où il vient à Jérusalem car on monte toujours vers Jérusalem ! Qui y est venu en pèlerinage le sait, voire l’éprouve après avoir traversé le Wadi Qelt… et les psaumes dits des « montées » le mentionnent encore autrement. 

 

Lire la suite...

lundi, mars 29 2021

Ca déménage !

 

 

            Bonjour à tous ! 

 

J’ai déménagé ! Ce qui explique ma relative absence des ondes ces deux dernières semaines… et de très nombreux cartons encore à défaire. Je n’ai pourtant cessé de me dire combien cette expérience, pour une part si usante, était riche d’enseignements humains et spirituels. 

 

Lire la suite...

vendredi, mars 12 2021

Être résolument seau

 

 

            Si j’ai déjà évoqué la petite cruche, avec le puits, il ne s’agit pas d’être sot mais de savoir également nous faire seau une fois le puits creusé. Je crois que ce seau, ça peut être chacun de nous. 

 

Lire la suite...

lundi, mars 8 2021

Soif

Soif. C’est le titre d’un roman d’Amélie Nothomb datant d’il y a un peu plus d’un an sur la vie du Christ dont on pense ce qu’on veut mais qui exprime magnifiquement la pulsion vitale qu’il y a dans la soif. 

            La soif : c’est ce qu’éprouve le Christ arrivé au puits de Sychar et qui demande à la Samaritaine un peu d’attention, un peu d’eau… 

            La soif, c’est ce qu’éprouve la Samaritaine sans le savoir : soif de vérité, soif d’un regard vrai sur elle, sans jugement. 

Lire la suite...

vendredi, mars 5 2021

Plutôt que dire « dans ta face », regarde la Sienne !

            Face de chien, face de rat ! Prends ça dans ta face ! Il faut dire que nous ne sommes pas tendres avec les qualificatifs que nous adjoignons au mot « face » tant le visage, c’est la première chose en général que l’on voit chez une personne, ce qui nous la révèle, l’endroit où, quand elle ne porte pas le masque, elle se révèle un peu à nu.  

Lire la suite...

mercredi, mars 3 2021

Il n'est pas une simple figure de style

Vous savez peut-être que dans l’Antiquité, puis à la Renaissance où on faisait comme les Anciens, on aimait bien trouver dans les textes antiques des préfigurations du Christ… parfois vraiment improbables ! J’ai ainsi souvenance d’un texte de Ronsard travaillé à la fac qui trouvait dans la massue de Hercule une préfiguration de la croix du Christ. C’était complètement tiré par les cheveux – ne voyez pas dans cette mention un rappel de la femme pécheresse se jetant aux pieds de Jésus – et cela m’avait vraiment fait sourire. 

Lire la suite...

lundi, mars 1 2021

Par-delà le visage

 

 

            Hier, nous entendions l’évangile de la transfiguration… Faisons donc un peu de latin de cuisine : trans-figuration, par-delà la forme, le visage, la figure ? C’est une traduction possible…

 

Lire la suite...

vendredi, février 26 2021

Pour être au Top ch...ef/retien

            Moment de distraction en retraite, j’ai soudain imaginé un « top chef » monastique. Il y aurait formation de brigades… bon, peut-être pas dans la même communauté, plutôt avec des congrégations différentes et de nombreuses épreuves : choisir un effort de carême ajusté, faire oraison avec une bande d’enfants devant soi, ne commettre aucune erreur du tout dans le chant de l’office ou diverses connaissances. 

Lire la suite...

dimanche, février 21 2021

Le contre-Il de toute tentation

 

 

            « Accorde-nous, Dieu tout puissant, tout au long de ce Carême, de progresser dans la connaissance de Jésus Christ et de nous ouvrir à sa lumière, par une vie de plus en plus fidèle » : telle est l’oraison de ce 1er dimanche de Carême où nous entendons par ailleurs dans l’évangile le récit des tentations de Jésus dans le désert. Chez st Marc, en cette année B, elles ne sont pas détaillées : si l’on regarde chez les autres évangélistes, le démon vient chercher des bouts de parole de Dieu pour essayer de faire chuter le Christ… mais Lui les remet en contexte. 

Lire la suite...

vendredi, février 19 2021

La relation, c'est un +

 

 

            La relation juste, c’est un + ou c’est une + selon comment on la regarde… mais, si l’on peut la voir comme une croix, ce n’est jamais négatif, au contraire ! De fait, en ce vendredi de carême, nous nous tournons déjà vers le vendredi saint et vers le signe de la croix, instrument de torture devenu signe de victoire… devenu surtout signe de l’amour qui s’offre pour tous, qui s’offre à en mourir pour nous faire vivre. 

 

Lire la suite...

jeudi, février 18 2021

Pour la prière du soir

mercredi, février 17 2021

Quand la relation renaît de ses cendres

 

            Habituellement, c’est le phénix qui renaît de ses cendres, il se consume et puis, hop ! Pour ceux qui ne me croiraient pas, qu’ils se réfèrent à Harry Potter ! Forcément, pour nous chrétiens, les cendres du mercredi homonyme, cela n’a pas tout à fait la même signification : « souviens-toi que tu es poussière… » et cela sera en plus sous une forme plus réduite cette année, contraintes sanitaires obligent : dans tous les cas, c’est rarement un moment très joyeux, c’est plutôt grisâtre. 

Lire la suite...

lundi, février 15 2021

Master en relations

 

 

            J’aime beaucoup l’idée que Jésus est un maître en relations. De fait, à chaque fois qu’il y a un problème, une douleur, une maladie ou un bon vieux péché tout sale qui conduit à se replier sur soi-même, Lui vient déplier, relever et laisser déployer. 

Lire la suite...

lundi, février 8 2021

Au pied de La Croix

https://www.podcastics.com/podcast/episode/au-pied-de-la-croix-62317/ 

 

vendredi, février 5 2021

Votre crêpe vous l'aimez comment ?

 

 

            C’est vraiment que, contrairement à la galette, qu’on aime quand elle est bien faite avec du beurre dedans, pour la crêpe, les réponses à apporter sont plus variables. Déjà, on n’aime pas forcément la manger de la même manière : roulée, pliée, en la découpant à la fourchette et au couteau… Et puis, il faut bien dire que cela dépend de la garniture : sucre, citron, confiture aux goûts multiples, chocolat, noix de coco, pâte à tartiner célèbre et tous ses variants, caramel au beurre salé et j’en oublie certainement avec les combinaisons multiples ! Nous ne sommes pas forcément friands des mêmes. 

Lire la suite...

- page 1 de 101